Histoires de montagne

Au petit matin, le soleil n’est pas encore levé. Pourtant, cela fait déjà une heure que la cordée est en pleine ascension. Même si certains sont encore fatigués, même s’il fait froid, tout le monde redouble d’enthousiasme pour cette grande journée. Et chacun se réjouit de quelque chose d’autre. L’un s’attend à une performance sportive, veut ressentir son cœur battre très fort ou aimerait mesurer à quel point il maîtrise technique et difficultés. L’autre espère admirer les premières lueurs du soleil, prendre des photos fantastiques de moments magiques. Pour le troisième, il est question de camaraderie, de partager une aventure, du coup de blanc à la fin de la course. Chacun connaît ses moments difficiles. L’un aurait aimé aller plus vite, l’autre aurait préféré une pause de plus. Mais ils se connaissent, accordent le pas qui convient à chacun et progressent à bonne allure. Le soir, une fois le sommet atteint et la descente maîtrisée, tout le monde rentre chez soi. Et chacun en fera un autre récit.

Ce qui est valable en montagne n’est, en général, pas différent dans la vie. Nous vivons tous dans le même monde. Cependant, nous racontons tous une autre histoire. Leur quête et leur diffusion fait partie de mon travail de journaliste. Ceci, depuis le mois de janvier pour cette revue, donc pour vous.

J’espère que vous trouverez aussi dans cette édition des histoires de montagne qui vous interpellent. En page 26, le géologue Christian Schlüchter nous expliquera ce que les troncs d’arbres libérés par la fonte des glaciers nous dévoilent sur le climat du passé. En page 40, c’est à skis, avec corde et piolet, que nous partirons à la découverte du versant sauvage du Pigne d’Arolla. En page 46, vous pourrez partager ce que représente l’entraînement d’une équipe de la Patrouille des Glaciers, sans devoir transpirer pour autant. Enfin, en page 52, sans aucun équipement de montagne, mais en humant le parfum de la lavande, nous parcourrons la Provence au printemps.

Des histoires de montagne aux angles totalement différents: c’est cela que nous aimerions vous présenter. Je vous souhaite beaucoup de plaisir en feuilletant, en lisant et en regardant la revue. Si vous en ressortez riche de quelques histoires supplémentaires, alors nous aurons atteint notre but.

Feedback