«Hötteträgete», le portage des hottes. Une tradition de la section Toggenburg

Vie du club

Vita del club

Aus dem Clubleben

Une tradition de la section Toggenbourg

« Hötteträgete », le portage des hottes

Chaque année, le dernier samedi de juillet, cent membres environ de la section Toggenbourg se retrouvent pour participer au « Hötteträgete ». Associée à une journée de travail bénévole, cette tradition est l' occasion d' une rencontre amicale.

Depuis 1971, le dernier samedi de juillet est traditionnellement consacré au réapprovisionnement de la cabane du Zwinglipass 1. C' est par une benne que le nécessaire est préalablement transporté de l' alpe de Tesel à la Chreialp. Le portage ultérieur jusqu' à la cabane qui s' effectue à pied, au moyen de sacs à dos et de cacolets, nécessite d' innombrables allées et venues.

1 La cabane du Zwinglipass est propriété de la section CAS du Toggenbourg. Elle compte 42 places, dont 14 dans le local d' hiver. Gardiennage simple les week-ends de mai à octobre, tous les jours, en général, pendant l' été et les vacances d' automne. CN 1:25 000, feuille 1115 Säntis, coordonnées 746.710/233.180. Renseignements: tél.: 071 988 28 02

Le vendredi soir déjà, plusieurs membres de la section se réunissent à la cabane pour y passer une soirée agréable. Quant aux autres, ils peuvent bénéficier du transport en voiture jusqu' à l' alpage de Tesel s' ils se présentent avant 6 h, le samedi matin, sur le parc de stationnement proche du Chuchitobel. Les retardataires doivent, eux, se rendre à pied de Wildhaus à la Chreialp.

Telles des fourmis à l' assaut de la montagne Vers 6 h 30, les premiers porteurs se mettent en route et partent de la Chreialp. Ils avancent tous en file indienne et le sentier de la cabane ressemble bientôt à un chemin de fourmis. Jusqu' à midi, chacun s' affaire à transporter, sur un dénivelé de deux cents mètres, trois à cinq tonnes de matériel au refuge du Zwinglipass, soit huit cents litres de vin, quatre stères de bois, des sachets de thé, de café et de soupe, des ustensiles de cuisine, du papier-toilette, voire des matériaux de construction. Entre les montées et les descentes, les porteurs ont le loisir de prendre une collation sur la terrasse de la cabane.. " " .Vers

Tous les ans, le dernier samedi de juillet, telles des fourmis, les porteurs lourdement chargés gravissent à maintes reprises le sentier menant à la cabane. A vide, la descente s' avère nettement plus ai- Pho to s:

W er ne r H ol de regge r Le repas de midi, bien mérité, pris sur la terrasse de la cabane La cabane du Zwinglipass, propriété de la section du Toggenbourg

midi, ils arrivent avec les dernières charges. L' équipe de cuisine les attend avec une plantureuse soupe à l' orge des Grisons qui satisfera leurs estomacs affamés. Au café, où l'on déguste les tartes préparées par la gent féminine de la section, on évoque volontiers les souvenirs des précédents « Hötteträgete », par exemple le jour où il y avait tant de neige que le portage s' était prolongé jusqu' au soir. Quelques autres travaux sont exécutés durant l' après, à l' intérieur et autour de la cabane; puis il reste parfois un peu de temps libre pour une petite course. Certains choisissent de prolonger leur séjour jusqu' au lendemain. Outre qu' elle cultive l' art indispensable des relations humaines, cette manifestation apporte aussi sa modeste contribution à la protection de l' envi. A l' exception de transports extraordinaires, nous pouvons ainsi réapprovisionner chaque année notre cabane sans avoir recours aux hélicoptères. Cette option revêt une importance primordiale pour la direction de la section: tant que nous pourrons motiver un nombre suffisant de membres pour cette journée, nous conserverons notre rite du « Hötteträgete». a

Werner Holderegger, Wil ( trad. )

Feedback