Humus alpin menacé

Alors qu’il joue un rôle majeur dans la fertilité des sols, l’irrigation et l’apport de nutriments dans les forêts alpines, l’humus s’y fait de plus en plus rare. Selon une étude menée par une équipe de chercheurs de l’Université technique de Munich (TUM), les Alpes bavaroises ont ainsi perdu 14% de leur humus en moins de 30 ans. La cause de ce déclin serait à chercher du côté du changement climatique. Ces résultats, qui peuvent être extrapolés au reste de l’espace alpin, incitent les auteurs de la recherche à tirer la sonnette d’alarme. Ils prônent la mise en place de techniques de préservation de l’humus afin que ce dernier puisse continuer à protéger les forêts contre les ravages de la sécheresse ou des pluies.

Feedback