Joshua Tree (USA) (Grimper à -)

Grimper à Joshua Tree ( USA )

Un Eldorado pour la saison froide

paroi chaude pour reprendre des forces avant d' en la deuxième partie de la longueur. Les deux frères de Huntington Beach ont passé une semaine à la Hidden Valley où ils ont escaladé des douzaines de voies. Maintenant, les forces de Gabe commencent à lâcher.

L' après est déjà avancé quand nous rencontrons les deux frères qui se préparent à l' attaque. Pour la voie Illusion Dwellers ( 5.10b,, Gabe a suspendu à son baudrier des coinceurs jusqu' à 3 pouces ( 7,. " " .5 cm ) et tous deux se sont bandé les doigts avec de la bande adhesive. Si on ne veut pas se blesser sur la surface rugueuse et cristalline du rocher, il faut non seulement un style d' escalade techniquement au point, mais aussi une protection pour les mains. De plus, aucun piton n' est en place dans cette voie en fissure classique. Il faut donc poser soi-même tous les points d' assurage et les enlever, ce qui rend chaque voie beaucoup plus difficile. Seules les voies qu' on ne peut assurer autrement -et elles sont peu nombreuses - sont équipées de gollots et depuis 1989, les perceuses électriques sont interdites dans tout le parc. Telle est l' idée qu' on a d' un parc aux USA: les visiteurs y sont juste tolérés et leur présence ne doit pas empiéter sur les prérogatives de la nature. C' est pourquoi les touristes et

les grimpeurs doivent amener tout ce dont ils ont besoin pour leurs loisirs. Même les nombreux sentiers qui mènent au pied des rochers vont être rendus à la nature, à l' exception de ceux qui sont vraiment nécessaires. La surface du désert est très vulnérable et il faut des dizaines d' années pour qu' elle puisse se régénérer. On n' est autorisé à marcher en dehors des chemins que là où les sols sablonneux ont été lavés par la pluie, mettant le sol rocheux à nu, ou dans le cours sinueux d' un « dry-wash » ( lit de ruisseau à sec ).

Les deux frères profitent vraiment de leur temps. Ce n' est qu' au crépuscule, alors que nous devons allumer nos lampes frontales pour faire la cuisine, qu' ils finissent leur dernière voie. Ils chargent leur équipement sur leur pick-up Chevrolet, s' installent avec nous près du feu et rêvent encore un peu aux journées passés ici, avant de prendre la route pour rentrer chez eux, à 150 miles de là. Le parc national de Joshua Tree est devenu pour eux, comme pour bien d' autres, une deuxième patrie. C' est surtout

a. < Les rochers d' escalade de la Hidden Valley surgissent du désert tout plat, comme si quelqu'un les y avait plantés Caractéristique de la partie ouest du parc auquel il a donné son nom, « l' arbre de Josué » ( une variété de yucca ) peut atteindre 15 mètres de haut Escalade libre / Compétition

en hiver, quand les autres régions de la Sierra Nevada disparaissent sous une épaisse couche de neige, qu' on se retrouve dans le désert. Ceux qui sont seuls trouvent sans problème un compagnon de cordée ou peuvent faire de l' escalade sur les innombrables blocs.

La saison d' escalade dure toute l' année

A Joshua Tree, la saison commence début octobre et se poursuit jusqu' en mars ou avril; le temps y est alors ensoleillé et agréablement chaud. La

Dans la voie Double Cross ( 5.7sur le versant ouest de The Old Woman. Le nom de la voie vient du système de fissures de sa partie supérieure

moyenne des précipitations annuelles est de 17 cm dans le parc, dont près de la moitié en été ( à titre de comparaison, sur le Plateau suisse, la moyenne est d' environ 100 cm ). Ceux qui supportent de grimper par 95°F ( environ 35°C ), peuvent tenter le coup en été, mais en restant à l' ombre, car au soleil, le thermomètre grimpe encore bien plus haut!

Les grandes étendues plates et les lits de ruisseaux à sec sont caractéristiques de la topographie ouverte de cette partie du parc. Les rochers s' y dressent telles des îles aux formes arrondies, comme si quelqu'un avait passé toutes les arêtes et les angles au papier de verre. Le granite à la surface granuleuse et rugueuse riche en quartz est tranchant comme un couteau, si bien que même dans les passages raides qui paraissent lisses, on peut profiter d' une bonne adhérence. Mais il faut se protéger en conséquence: une glissade peut provoquer de vilaines éraflures et même des coupures. Malgré cela, ces rochers offrent des voies superbes, plutôt courtes, pleines de beaux passages avec de larges fissures, des écailles et des dalles à l' inclinaison idéale. Les versants ouest sont en général plus plats et leur surface est plus rugueuse; ceux qui regardent vers l' est sont plus raides, souvent surplombants et le rocher y est plus fin, presque poli.

Seuls ceux qui sont absolument sûrs de leurs capacités peuvent se lancer dans une telle escalade: voie Double Cross ( 5.7sur le versant ouest de The Old Woman Pour les escalades de fissures, les grimpeurs se bandent les doigts et les mains afin de se protéger des blessures dues à la surface très rugueuse du rocher Dans la face ouest de la Sentinelle: la voie Illusion Dwellers ( 5.10bpart de la gauche, tandis que la voie du Chameleon ( 5.12bemprunte la fissure venant de droite Dans l' escalade de fissure verticale de la voie cinq étoiles Illusion Dwellers ( 5.10b, les meilleures prises sont dans les fentes. Tout le matériel d' assurage doit être posé par les grimpeurs Escalade libre / Compétition

Une population de grimpeurs internationale

Nous rencontrons un autre fou de grimpe: James S. Lombard III, qui travaille comme serveur à El Portai, à la porte du parc national du Yosemite. Il a des ancêtres britanniques. A torse nu, ses longs cheveux blonds noués en queue de cheval, il franchit d' un pied léger la plupart des voies situées sur le groupe de rochers The Old Woman et Chimney Rock, non loin du camping de Hidden Valley. En hiver, lorsque sa lodge est fermée et qu' il n' a pas de travail, on le trouve le plus souvent quelque part au sud en train de grimper. Il nous explique que la vie

est moins chère dans cette région à l' écart, qu' il a beaucoup de plaisir avec ses collègues et que, qu' il en a l' occasion, il va rendre visite à son père qu' il n' a plus revu depuis huit ans.

Les groupes de grimpeurs se forment au hasard, ils sont bariolés à souhait et internationaux. Alberto, de Vancouver, attend depuis une semaine des collègues françaises. Venu d' Italie, cet artisan spécialiste du stuc a travaillé durant des années en Autriche et vit maintenant en Colombie Britannique ( Canada ). Il fuit l' hiver glacé pour venir grimper dans le désert. Il se déplace en bus VW, ainsi il a toujours sa maison avec lui. Aujourd'hui, il n' y a aucune nouvelle pour lui sur le panneau d' afficha du parking. Il va donc faire du bloc, des chaussons « caoutchouc C4 » tout neufs aux pieds, plein d' enthousiasme, espérant trouver une fois ou l' autre des comDaenons de cordée^

En pleine nature

Bien que la température tombe parfois au-dessous de zéro durant la nuit, beaucoup de grimpeurs dorment dans leur sac de couchage à la belle étoile, après une grillade sympathique. Ils sont réveillés le matin par les rayons de soleil qui leur chatouillent le bout du nez, puis ils se préparent un muesli ou des œufs au lard; enfin, ils passent sans transition de la table du petit-déjeuner à la voie d' escalade la plus proche, juste derrière leur tente. Même quand le camping est complet, il n' y a pas de bouchon dans les voies comme c' est le cas chez nous dans les classiques. Le territoire est immense et les possibilités innombrables, si bien qu' on trouve toujours un endroit pour soi, en pleine nature.

De bizarres rochers de conte de fées et des arbres verts en l' absence de cours d' eau: le parc national de Joshua Tree réserve bien des surprises

Un sentier étroit mène par exemple à la Real Hidden Valley, une vallée vraiment cachée et fermée, qu' on ne voit pas de l' extérieur. On dit qu' au les voleurs de bétail y cachaient leur butin et changeaient les marques sur le corps des bêtes. Sur la couronne rocheuse qui clôt la vallée telle une immense palissade, quelques grimpeurs s' ébattent jourd' hui. Un court chemin de randonnée muni de panneaux d' information présente l' histoire, la géologie, la flore et la faune de ce site. A l' extrémité ouest, un lit de ruisseau se fraie un chemin à travers des buissons et des gradins rocheux. Intrigués, nous le suivons et tombons ainsi sur le Lost Horse Wall, une paroi cachée dont les voies comptent qu' à cinq longueurs. Un athlète maigre aux mains

Escalade libre / Compétition

bandées s' essaie à l' attaque surplombante de la voie très dure Headbangers' Bail ( 5.11 c, UIAA 8/8+ ), mais il doit capituler devant la difficulté et choisir un itinéraire un peu plus facile. Le site n' est pas très couru et offre au grimpeur davantage que les voies courtes des autres sites: le sentiment d' affronter la montagne même plutôt que des problèmes purement techniques. La descente se fait par une pente de gros blocs sur « l' envers », au sud-est. La paroi elle-même n' est pas équipée pour le rappel et ce n' est que dans les voies les plus dures qu' on trouve des pitons, au nombre de neuf en tout et pour tout!

Randonnées dans le désert

Bien entendu, le parc de Joshua Tree offre encore des attractions autres que des rochers d' escalade. Plus haut, dans la zone ouest, qui fait partie du désert de Mojave, on peut visiter par exemple l' Oasis aux 49 palmiers, un lieu tranquille où le désert fleurit, les oiseaux gazouillent et les papillons pas-

sent l' hiver. L' ascension des montagnes Ryan est plus pénible, mais non moins gratifiante, car elles offrent un panorama absolument unique. On y voit encore les traces du dernier incendie: des troncs de cactus et des arbres calcinés qui se dressent vers le ciel. Le randonneur s' étonne qu' un incendie puisse se déclarer dans cet environnement si pauvre en végétation, que le feu puisse s' y propager et y causer de pareils dégâts.

La marche à pied dans le désert a toujours quelque chose de méditatif. Le silence de la nature déteint sur les gens et les aide à réfléchir. Tôt le matin, en particulier, quand on peut voir des lapins, des coucous terrestres et d' autres oiseaux, ou le soir, quand les coyotes partent en chasse, on a le sentiment d' être uni à la nature. On se penche alors sur de petites choses telles les gouttes de résine qui brillent comme de l' or sur un tronc de genévrier. On admire aussi les piquants aigus et recourbés du buisson nommé « wait-a-minute-bush » ( ou « cat-claw-bush » ).

Pour l' escalade de blocs, on trouve d' innombrables rochers de toutes formes et de toutes difficultés Des rochers aux formes fantastiques sont dispersés dans toute la partie occidentale du parc; ici, une formation de la région de Jumbo Rock dans la lumière du matin

Les formes bizarres des blocs de rocher aux tons brun-jaune ne cessent de nous étonner; nous nous croyons transportés dans un western hollywoodien des années cinquante ou simplement dans un paysage de conte de fées. On découvre aussi, disséminées dans tout le terrain, d' innombrables structures rocheuses aux formes caractéristiques, évoquant ici un éléphant, là un crâne chauve. L' imagination s' emballe et trouve sans cesse de nouvelles comparaisons, de nouvelles images. Là-bas, n' est pas une tortue géante en train de ramper? Et qui a dressé là ce menhir? Quel diable jouant au tennis a coincé cette lourde balle de granite tout en haut d' une fissure? La nature semble se moquer de nous et nous surprend toujours par la richesse de ses inventions.

Un parc, deux déserts

Le désert situé plus à l' est et plus bas, qui appartient au désert du Colorado, est sans intérêt pour le grimpeur, mais les amis des cactus y seront comblés. Différentes espèces de cactus cholla colonisent cette région sèche; on pourrait presque parler de forêts de cactus. On y trouve aussi quelques ocotillos, tiges buissonnantes mesurant jusqu' à cinq mètres de long, couvertes de petites feuilles et d' épines, dont les extrémités se couvrent de fleurs rouge feu après les chutes de pluie.

Pour découvrir ce parc, une semaine est trop courte, car il a bien plus à offrir que ce qu' on peut voir en quelques jours. Malheureusement, beaucoup de voyageurs ne prennent même pas deux jours pour le visiter et ne peuvent donc pas vivre le désert de l' intérieur dans toute sa beauté.

Informations

Généralités

Joshua Tree est un parc national. Prix d' entrée: 5 US$ par véhicule pour 7 jours ou 15 US$ pour l' abonnement annuel, ou encore 25 US$ pour le Golden-Eagle-Pass, valable une année dans tous les parcs nationaux, avec durée de séjour maximale dans un même parc de deux semaines par année.

Equipement sur place

On trouve de l' équipement à louer chez Mountain Equipage, Nomad Ventures, à Joshua Tree, 61795-A, 29 Palms Hwy ., tél. ( 619 ) 366-4684.

Cotation des difficultés

La cotation des degrés de difficultés suit le système américain YDS ( Yosemite Decimal System ) qui commence à 5.0, point à partir duquel il est nécessaire de s' encorder et de s' assurer. 5.7 correspond à peu près à 5+ UIAA, 5.10 à environ 7 UIAA, 5.1 le à 8/8+ UIAA. A la cotation « plaisir » utilisée chez nous depuis peu - mais sans inclure le standard de sécurité - correspond en Amérique à une cotation par étoiles ( de une à cinq ). Plus une voie compte d' étoiles, plus elle devrait être belle. ( Naturellement, cette cotation subjective doit être appréciée avec prudence ).

a Dans la voie Pinched Rib ( 5.10bsur le versant ouest du Chimney Rock

Activités jeunesse

attività dei giovani

lugend-lnfos,Berichte, ^Aktivitäten

jeunesse des sections possèdent les informations nécessaires pour la réservation. Il reste quelques dates disponibles pour cette année. Alors, pourquoi pas?

Markus Ruff, préposé à la jeunesse ( trad. ) m

Feedback