Jungfrau: n’oubliez pas la voie Guggi et celle par le Rotbrätt!

A propos du portrait de la Jungfrau paru dans «Les Alpes» 2/2020

Trois ascensions de la Jungfrau m’ont permis de faire cinq voies classiques sur cette célèbre montagne. A la fin des années 1960, après la traversée de l’arête Mittellegi et la descente depuis l’Eiger, nous avons dormi à l’hôtel du Jungfraujoch (qui a brûlé plus tard). Le lendemain matin, nous avons opté pour l’arête nord-est pour gravir la Jungfrau. Du sommet, nous sommes descendus le même jour d’une traite 3300 mètres par l’Innere Rottalgrat jusqu’à Stechelberg, puis jusqu’à la gare de Lauterbrunnen. Quelques années plus tard, nous avons effectué la voie Guggi, (à l’époque encore) très belle pour ce qui est du paysage et sur le plan touristique, et sommes descendus par la voie normale au Jungfraujoch. La troisième fois fut aussi une course magnifique et mémorable: nous sommes montés depuis la Silberhornhütte par l’arête du Rotbrätt et sommes de nouveau descendus au Jungfraujoch.

Dommage que le portrait ne mentionne ni la voie Guggi ni celle par le Rotbrätt.

Feedback