«Kamasutra» et Co. Nouveautés à Plagne/BE

Etes-vous plutôt Néophyte,69 ou Brouette? La première est cotée 5b, la seconde 6b+, la dernière 7b+. Elles font partie des 46 voies du secteur «Kamasutra», ouvert en 2010 dans le calcaire de Plagne, dans le Jura bernois.

Dévers à grosses prises, murs lisses sur petites réglettes, toits, fissures, dièdres, traversées et passages aériens y attendent les candidats au septième ciel. Les grimpeurs ont le choix entre une partie bien exposée au soleil dans la partie de gauche et une autre plus ombragée (arbres) dans la partie de droite. «On peut aussi y grimper par temps incertain ou par faible pluie», ajoute Boris Girardin, l’ouvreur du secteur, en faisant référence aux parois déversantes de l’endroit. De manière plus générale, l’orientation ouest des falaises de Plagne permet d’y grimper jusqu’aux derniers rayons du soleil ou de profiter de l’ombre jusqu’à midi durant l’été.

Ces dernières années, le prolifique Boris Girardin a équipé quatre nouveaux secteurs sur le site de Plagne. Après «Kamasutra» en 2010, c’est «Panorama» qui voyait le jour en 2011, suivi d’«Edelweiss» en 2012 et d’«Olympe» en 2013. De l’avis de son créateur, «Edelweiss» est, avec ses 27 voies de 8 à 15 mètres cotées entre le 3a et le 6c+, «un secteur idéal pour s’échauffer avant de passer à ‹Kamasutra›, son voisin direct».

Feedback