Kaspar Hauser (1827-1883)

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

Kaspar Hauser ( 1827-1883 ) L' avocat et conseiller d' Etat glaronnais Kaspar Hauser appartient sans aucun doute aux pionniers suisses de l' alpinisme classique. Dans ses jeunes années déjà il parcourait les régions alpestres du pays en ami enthousiaste de la nature et des montagnes. Alpiniste audacieux et entreprenant, il se fit un devoir d' explorer les massifs de son canton d' origine. Ce n' était pas la vanité qui le poussait vers les montagnes, mais bien sa soif de connaître et son instinct de chercheur. Il désirait surtout compléter la topographie et l' orographie de la haute montagne glaronnaise et des régions voisines. Pendant sa carrière alpine relativement courte il réussit de nombreuses premières ascensions dans le massif du Tödi et des Clarides ainsi que dans le Ponteglia. Le sommet du Vorder-Selbsanft qu' il atteignit en premier fut baptisé « Hauserhorn » en son honneur. Hauser entreprit aussi des expéditions importantes dans les Grisons, le massif du Gothard et en Valais. Il fit en 1869 la première descente du col d' Otemma, bras gauche du glacier de Vuibé, sur le plateau inférieur du glacier d' Arolla, gravit dans cette région le sommet vierge de la Luette ( 3544 m ) et fit la pre- mière descente du col Durand à travers la totalité du glacier de Hohwäng jusqu' à son seuil au glacier de Zmutt. ( D' après un de ses récits de courses. ) Les compagnons de toutes ses randonnées furent les guides Heinrich et Rudolf Elmer de Elm. Ses nombreuses relations de courses existent encore.

Il fut donné à Kaspar Hauser de soutenir vivement les efforts concernant la fondation du Club Alpin Suisse. Avec le Dr Simler, Georg Sand et d' autres il appartient aux promoteurs du CAS. Hauser fut le fondateur de la section Tödi et la présida pendant onze ans, avec une interruption de deux ans. Il eut aussi l' honneur de présider la première assemblée générale de tout le club en septembre 1863.Mathias Jermi

Feedback