La cime du mont blanc fluctue | Club Alpin Suisse CAS

La cime du mont blanc fluctue

A la mi-septembre, le Mont Blanc culminait à 4807,81 mètres, selon des mesures d’experts-géomètres de Haute-Savoie. La cime a ainsi perdu près de 1 mètre en quatre ans, mais en a gagné près de 2 en deux ans. La faute au réchauffement climatique? Non.

Le sommet se trouve en fait «recouvert d’une couche de ‹neiges éternelles› fonctionnant comme une énorme congère et variant en fonction des vents d’altitude et des précipitations», expliquaient les experts aux médias à la fin septembre. Le sommet est d’ailleurs plus haut à la belle saison qu’au printemps, car le vent est plus fort en hiver et rabote donc davantage de neige qu’en été.

Le Mont Blanc a été mesuré à 4807 mètres en 1863. Les experts-géomètres ont entrepris de le mesurer tous les deux ans depuis 2001. L’année 2007 a enregistré la plus haute marque avec 4810,9 mètres et 2019 la plus basse avec 4806,03 mètres. En moyenne, le sommet a perdu 13 centimètres par an depuis 2001, pointent les experts.

Feedback