La Commission de gestion. Conscience du CAS

Conscience du CAS

Depuis près de six ans, le CAS dispose d' une Commission de gestion ( CG ) qui travaille essentiellement en arrière-plan. Elle ne se manifeste que lors de l' Assemblée des délégués et de la Conférence des présidents. Max Lustenberger, président de la Commission de gestion, nous parle du travail et des obligations de cette dernière.

Max Lustenberger, quelles sont les tâches principales de la Commission de gestion du CAS?

La commission, comme son nom l' indique, vérifie – au sens le plus large du terme – les affaires du CAS. Elle tient son mandat de l' Assemblée des délégués ( AD ). C' est en 1997 que le règlement de la commission a été adopté et que ses membres ont été élus. L' AD est, avec la Conférence des présidents ( CP ), l' occa pour la commission de se manifester. Lors de la CP, elle fournit un rapport oral; lors de l' AD, elle présente un rapport écrit sur les affaires du club et propose une résolution sur l' acceptation des comptes et la décharge du Comité central ( CC ). Pour ce faire, la commission s' appuie sur le travail d' un comptable externe qu' elle désigne pour une période de quatre ans. Ce réviseur vérifie les comptes du CAS et établit un rapport. La commission, de son côté, vérifie la tenue du budget et l' utilisation judicieuse des moyens.

La commission contrôle aussi la gestion du CC, du secrétariat administratif et des différentes commissions. Elle le fait par des contrôles aléatoires en prenant part à des séances du CC et des commissions, représentée par un de ses membres; elle entretient des contacts réguliers avec le secrétaire administratif et les responsables des divers secteurs. Grâce à son regard extérieur, la commission peut éclairer de manière différente une tâche ou un problème et donc contribuer à une solution. Cela signifie aussi que les membres de la commission doivent être des généralistes avec une certaine expérience de la gestion.

Comment travaille au juste la commission? En règle générale, nous tenons six séances par an. Lors de ces séances, chaque membre fait un rapport sur les visites qu' il a effectuées et ce qu' il a constaté; les activités futures sont également définies. Régulièrement, nous discutons avec le secrétaire administratif et nous menons des entretiens individuels avec les membres du CC. Une fois par an, nous siégeons avec le président central – qui est d' ailleurs la seule personne externe à recevoir le procès-verbal de la commission. A cela s' ajoutent les participations déjà évoquées aux diverses séances des commissions.

Qu' en est-il des plaintes? Peuvent-elles être adressées à la commission?

C' est une des tâches importantes de la commission. Les statuts déclarent en effet que la commission « examine les plaintes présentées par les membres ou les sections à l' endroit des activités du CC, du secrétariat administratif et des commissions ». L' expérience montre – et je trouve que c' est bon signe – que les plaintes sont traitées par contact direct avec l' instance concernée. Cela signifie qu' il y a, au sein du CAS, une culture du dialogue et que, généralement, la confiance règne. Il y a tout de même des cas qui sont portés devant la commission. Et quelle est la procédure lorsqu' une plainte est déposée?

Premièrement, les plaintes ne peuvent être transmises que par écrit. La commission procède à une enquête, discute avec les personnes concernées puis rédige une prise de position à l' adresse de la section ou de la personne plai-gnante. Les plaintes contre le CC doivent être présentées à l' Assemblée des délégués.

Y a-t-il quelque chose que la CG ne fasse pas?

Il est très important de savoir que la CG ne prend pas de décision. Elle indique seulement les lacunes, les incorrections ou les possibilités d' améliora. Les corrections doivent ensuite être avalisées par le CC, le secrétariat administratif ou les commissions. La CG n' est pas un organe exécutif, mais bien une instance de contrôle. C' est ainsi que la commission doit se préoccuper de l' ap des statuts, des règlements et des directives.

Que souhaite le président de la CG pour le CAS?

Je souhaite que le CC, le secrétariat administratif et les commissions continuent de donner le meilleur d' eux pour le CAS, comme c' est le cas aujourd'hui. Je ne souhaite pas seule-

Informations

Max Lustenberger, président de la CG depuis 2001, est président de la section Rossberg depuis 14 ans. Marié, il est père de six enfants adultes. Depuis sa retraite, il parcourt les montagnes du monde entier encore plus souvent qu' auparavant.

Pho to :L uca s W eb er LES ALPES 11/2003

Cours centraux et semaines du CAS

Corsi centrali e settimane del CAS

Zentrale Kurse und Tourenwochen

ment que le nombre des membres continue d' augmenter, j' aimerais aussi que croisse leur plaisir à se retrouver dans la nature et les montagnes. a

Interview: Margrit Sieber ( trad. )

Feedback