La Jungfrau

La Jungfrau (4158 m), troisième plus haute cime des Alpes bernoises, forme avec l’Eiger et le Mönch le célèbre trio qui attire chaque année des millions de visiteurs. Pendant longtemps, elle a été considérée comme la montagne la plus populaire de Suisse. Dominant de quelque 3000 mètres le Lauterbrunnental, elle offre un spectacle grandiose. Depuis 1912, un chemin de fer à crémaillère mène au Jungfraujoch (3466 m) et facilite son accès «par la petite porte». Cependant, même cette voie normale constitue une course de haute montagne exigeante.

«
«Vous autres, montagnes de glace, avalanches que la tempête précipite dans les abysses, venez à moi, brisez-moi!»
Ainsi s’exprime le héros dans Manfred, le drame de Lord Byron (1817). Au 19e siècle, la Jungfrau a inspiré des artistes pour toutes sortes d’œuvres.

La voie normale: Elle mène au sommet par le Rottalsattel et l’arête SE (PD, 900 m, 4-5 h depuis la Mönchsjochhütte). Après l’ascension du glacier et un passage rocheux, le ressaut glaciaire conduisant auRottalsattel et la traversée de la pente enneigée abrupte qui suit enconstituent les passages-clés. Après des chutes de neige, ils sont exposés au risque d’avalanches, même en été. De longues tiges métalliques facilitent l’assurage, y compris dans le passage d’escalade facile menant au sommet. Les auteurs de la première ont gagné la Jungfrau depuis la vallée du Rhône.

La belle voie:L’Innere Rottalgrat (AD, IV, 1400 m, 5-7 h dela Rottalhütte) est rendu techniquement plus facile grâce à des cordes et des tiges métalliques. Ne pas le sous-estimer pour autant! Danger de chutes de pierres, délicat en cas de rocher humide ou glacé. L’orientation est facilitée par des réflecteurs et un balisage rouge. > Le chemin de fer à crémaillère du Jungfraujoch fait une ascension de près de 1400 m de dénivelé sur une distance de 9,34 km et se termine à lagare la plus haute d’Europe à 3454 m.

La voie célèbre: L’itinéraire par l’arête NE (D+, IV, 800 m, 8-10 h) mène du Jungfraujoch au sommet de la Wengen Jungfrau par l’ascension de plusieurs ressauts rocheux escarpés, puis par le Hochfirn jusqu’au sommet principal. > Depuis 2001, la Jungfrau et larégion méridionale de Jungfrau-Aletsch font partie du Patrimoine mondial naturel de l’UNESCO.

Faits et données

Altitude: 4158,2 m

Hauteur de culminance:692 m → Jungfraujoch

Proéminence: 12,5 km → Finsteraarhorn

Première: Le 3 août 1811 par Johann Rudolf et Hieronymus Meyer avec les guides Joseph Bortis et Alois Volken

Voie normale: Par le Rottalsattel

Cabanes: Mönchsjochhütte (3657 m), Rottalhütte (2755 m), Silberhornhütte (2663 m)

L’homme en montagne

«Nous avons immédiatement fait dusommet du massif de la Jungfrau lebut de notre voyage.» Pour les frères Johann Rudolf (à g.) et Hieronymus Meyer, auteurs de la première de la Jungfrau, le centre d’intérêt était le sommet et non la recherche scientifique.

Feedback