La loi sur les activités à risque est maintenue

La loi sur les activités à risque ne sera pas supprimée. C’est ce qu’a décidé le Conseil national fin novembre. Le CAS et l’ASGM jugent «justifiée, importante et utile» la loi fédérale sur les guides de montagne et les organisateurs d’autres activités à risque. La branche du tourisme et des loisirs en plein air salue également cette décision. En supprimant cette loi, qui impose aux acteurs en question une formation professionnelle et continue qualifiée ainsi qu’une assurance responsabilité civile, le Conseil fédéral voulait économiser quelque 150 000 francs.

Feedback