La recherche du plaisir dans les coins Grimper à Malte

Claudine Gatt noue en queue de cheval sa chevelure indisciplinée. Son camarade d' escalade Andrew Warrington s' occupe de la corde, elle de son équipement: sous le baudrier, à droite les petits clous, à gauche les gros coins et quelques excentriques. La grimpeuse maltaise semble tendue, un peu nerveuse. Au-dessus d' elle se dresse une haute falaise calcaire. Nous sommes dans la région d' Ix, au sud-ouest de l' île principale de Malte.

Andrew, qui est une sorte de père de l' escalade à Malte, m' héberge pour quelques jours. En 2007, après dix ans de travail, il a mis un point fi nal à la rédaction d' un guide d' escalade à Malte. Cet ouvrage de 400 pages ( Malta rock climbing – A comprehensive guide ) décrit toutes les voies ouvertes sur les îles de Gozo, Comino et Malte. Parmi les 1200 itinéraires décrits, on trouve des aventures de plusieurs longueurs de corde dans des falaises si éloignées et sauvages qu' elles n' ont jamais été répétées jusqu' ici. On découvre aussi des blocs isolés en mer ( on les nomme Deep water solos ), mais aussi des voies d' escalade sportive faciles d' assurage et même bien pourvues de pitons.

En regardant de près le livre d' Andrew, je suis impressionné par son éthique d' escalade sévère et bien défi nie. Les pitons ne sont autorisés que sur certains rochers. La plus grande part des parois doivent rester ce qu' elles sont actuellement: propres. Dans ce secteur de la Méditerranée, connu pour ses voies d' escalade généreusement équipées, le clean climbing, que l'on pourrait nommer escalade à cru, est plutôt rare.

Sous nos latitudes, la plupart des parois rocheuses ont leur ration de pitons, au point qu' en réaction l' auto revient à la mode. Le clean climbing redonne à l' esca un goût d' authentique, ajoutant au sport une dimension aventurière. Au bas d' une voie clean, on ne verra pas de piton indiquant l' itinéraire à suivre. Le premier de cordée se sent alors une âme de pionnier, en quête de la meilleure ligne. Il ne lui suffi t pas de se concentrer sur la bonne séquence de pas et de prises, il doit aussi repérer les fi ssures, les becs et les trous qui permettront de loger les coins, les friends et les anneaux d' assurage. Lorsque l'on s' est familiarisé avec le clean climbing, on réalise que les coins et les friends permettent aussi de grimper en sécurité. Rendu à bonne fi n, on ne laisse de son passage aucun témoin, à l' exception peut-être de quelques traces de magnésie: mieux que du propre, c' est du clean. La prochaine cordée nous saura gré de lui ménager ainsi le beau rôle de pionnier.

J' ai demandé à mes amis maltais de me montrer quelques voies simples, faciles à assurer et proches de la mer. De celles que l'on pourrait qualifier de clean plaisir ( un « plaisir sans tache » au goût maltais ). Andrew et Claudine me proposent la voie Via Francese, cotée HVS 5a. Cette double cotation anglaise désigne d' une part les exigences générales, la difficulté ( Hard Very Severe ), et d' autre part le passage le plus difficile techniquement. Dans ce cas, la voie correspond à peu près à un 5 c français. Claudine attaque la voie, suivant une étroite fissure. Et la voilà bloquée après quelques mètres, fouillant péniblement dans son assortiment de coins dont aucun ne semble devoir faire l' affaire. Posés sur d' étroites saillies, ses pieds commencent à lui faire mal. Elle soupire en maltais un rageur « Il Allah », auquel la Main invisible répond par l' aide à une retraite en bon ordre. Cette démonstration me laisse l' initiative de décider timidement une tentative de mon cru. Je me demande si l' un des coins de Claudine aurait tenu une chute, bien qu' elle les ait placés avec compétence.

J' imaginais une ambiance plus détendue pour mes débuts de clean climbing sur cette île. Je ne comprends que trop bien la courageuse pionnière, impatiente de se remettre en tête dans la crique sauvage de Zurrieq: on trouve là-bas de nombreuses voies traditionnelles, et beaucoup de couennes équipées de pitons à expansion. Ce qu' elle vise, c' est la « Red Wall », une falaise qui plonge d' une verticale de 40 mètres dans le bleu transparent de la mer. La voie Soldier Blue est cotée à la française ( 6 c+ ), comme il est d' usage pour les voies équipées de pitons. Et là, Claudine se meut avec une aisance détendue, utilisant les plus petits grattons, accrochant de ses doigts les plus petits trous creusés par l' eau, plaçant ses pieds avec élégance et profitant pleinement du soleil qui lui chauffe le dos. Et lorsqu' elle se repose un instant avant le dernier passage clé, elle voit passer sous ses pieds la procession de petits bateaux remplis de touristes: avec ses grottes et son immense arc rocheux « Blue Grotto », ce secteur est l' une des nombreuses attractions de Malte.

« A Malte, l' escalade est une affaire vieille de plus de 60 ans », raconte plus tard Andrew devant un verre de kinnie, l' apéritif maltais au goût de vermouth, « mais la population locale ne s' y intéresse pas. Sur les petits bateaux que vous avez vu passer, les guides racontent aux touristes que nous sommes une unité spéciale de l' armée à l' entraînement, ou des dénicheurs d' oiseaux. Nous sommes un peuple de la mer, tourné vers la pêche ou les sports nautiques. Parmi les 400 000 habitants de l' île, seuls 25 s' adonnent à l' escalade. » Lorsque nous lui demandons si l' équipement de nouvelles voies serait susceptible de motiver d' autres indigènes à pratiquer l' escalade, il nous répond que la tradition locale est l' auto, et qu' une fois cloutées les voies perdraient leur âme. « Nous ne sommes pas en France ou en Italie. Personne ici n' est ob ligé de se tenir au bas d' une voie pour tenir la moulinette, personne non plus ne décroche d' un passage clé parce que le rocher est usé jusqu' à devenir glissant. » Encore une gorgée de kinnie, et le discours change brusquement: « Bon, il n' y a presque personne ici pour grimper en tête. Comme l' office du tourisme de l' île nous a soutenus lorsque nous avons équipé les voies et que nous avons commencé à sceller des pitons d' acier inox aux relais, nous ne sommes plus très loin du cloutage intégral des voies. Nous avons d' ailleurs entendu dire par des Anglais que notre roche calcaire aux arêtes vives ne convenait pas très bien au clean climbing. »

L' histoire de Malte est faite d' influences étrangères, et cela vaut aussi pour l' escalade. Les îles étaient une colonie britannique de 1800 à 1964. Les premiers à pratiquer l' es dans les falaises de Malte ont été des soldats anglais, qui ne connaissaient que le clean climbing. D' autres grimpeurs sont venus depuis. A la fin des années 1990, une troupe italienne a pitonné une paroi entière à la perceuse. Les sportifs locaux ont été indignés, mais plutôt que d' ôter les pitons, ils ont prié les Italiens d' utiliser au moins du matériel inoxydable: tout autre se corrode rapidement à l' air marin. Aujourd'hui, on peut grimper sur les îles mal-taises durant une semaine sans utiliser un seul coin. Ainsi, le secteur « italien » de « Wied Babu » compte plus de cinquante voies dans un calcaire compact, vertical, coté de 4a à 7a. Non loin de là, la longue falaise « Ghar Lapsi », rongée de grottes et de surplombs, est parcourue de quatre voies entièrement pitonnées et d' un certain nombre d' itinéraires partiellement équipés. Les massifs-écoles de « Mgar Ix-Xini » et de « Munxar-Xlendi » sur l' île de Gozo comptent encore septante voies équipées de pitons, cotées 4a à 7b+, dans la roche irrégulière d' une paroi verticale et partiellement surplombante.

Les îles de Malte et de Gozo ne sont cependant pas constituées que de rochers, on s' en rend compte au plus tard lors du premier jour de repos. Si l'on ne s' attarde pas trop à soigner le bout écorché de ses doigts, on sera bien récompensé de sa curiosité à l' égard du plus petit Etat de l' UE: peu d' endroits sont aussi riches de biens culturels. Plusieurs villes anciennes, entourées d' imposantes murailles de calcaire ocre, sont des forteresses construites au milieu du XVI e siècle par les moines soldats de l' Ordre de Malte: il s' agissait de faire barrière à l' expansion de l' empire ottoman. A l' abri de leurs murs se cachent des venelles tortueuses, de claires places de marché et de larges avenues. Et un nombre incroyable de pompeuses églises. Malte, située en mer à mi-chemin entre l' Italie et le continent africain, fut pour de nombreux peuples un lieu stratégique important. Aujourd'hui encore, on peut voir les vestiges de temples néolithiques vieux de 7000 ans, qui sont apparemment les plus anciennes constructions au monde. L' époque romaine a laissé des catacombes en souvenir, l' occupation britannique une deuxième langue, la circulation à gauche et les cabines téléphoniques rouges.

Pour l' Européen moyen, Malte est un havre de paix. L' in par contre trouve parfois la vie agitée. De nombreux habitants quittent Malte en fin de semaine pour aller se détendre sur l' île voisine de Gozo, à 20 minutes de navigation. C' est un endroit plaisant, comme sa charmante capitale Victoria. On y trouve aussi de nombreuses parois invitant à l' escalade, ainsi que nous l' indique Andrew.

C' est à Gozo que je fais la connaissance de Xavier Hancock, un ressortissant britannique aux allures de géant paisible. Il n' en a que l' apparence. Avec son teint sombre et sa chevelure noire n' évoquant en rien l' Angleterre, c' est un entrepreneur débordant d' activité: grimpeur engagé, moniteur de plongée sous-marine, organisateur d' excur à VTT, il met aussi une dernière main à la deuxième édition de son livre sur les activités d' aventure à Malte. De plus, il fonctionne comme directeur des travaux dans des chantiers de rénovation. Je lui demande aussi de me montrer quelques voies de clean plaisir, ce à quoi il me répond: « Mon assurance-vie me couvre pour l' escalade de voies équipées, pas pour le clean climbing! » Avec son père, il s' est mis très tôt à remplacer d' anciens anneaux de corde pourris par des pitons à expansion. On les a beaucoup critiqués pour cette initiative, mais les auteurs des critiques ont été vus peu après sur les voies ainsi sécurisées. « Depuis lors, je trouve cette discussion vaine. Si j' équipe maintenant une voie, c' est avec la perceuse. »

Avec son compagnon d' escalade allemand Thomas Kaiser, nous gagnons les falaises de « Mgar Ix-Xini », le plus important secteur d' escalade de Gozo. C' est un canyon courbe et sauvage qui compte bien plus de cent voies. Les parois des secteurs « Flake Out » et « Dream Walls », partiellement surplombantes et atteignant 30 mè- tres de haut, sont très bien équipées. Après quelques exercices d' es calade variée en 5 e et 6 e degré, notre guide nous montre encore les autres parois de la gorge. Le potentiel paraît immense, mais les accès sont encombrés de ronces et les voies d' assurage traditionnel n' intéressent plus personne.

Pourtant, je ne renonce pas à trouver des voies clean, propres à un bon assurage traditionnel. Nous partons alors pour le côté oriental de l' île où nous nous arrêtons à l' Inland Sea, un lac intérieur semi-circulaire d' accès facile que seul un tunnel étroit relie à la mer. Il sert de port naturel aux pêcheurs et plongeurs. Nous nous encordons. Les vagues clapotent paisiblement contre le bas de la paroi, le soleil brille sur les flots et le premier coin trouve une place idéale après deux mètres d' une escalade facile. « La corde rouge! » dis-je à mon compagnon d' escalade en secouant une des deux cordes doubles. Plus haut à droite, je trouve une étroite fissure, comme faite exprès pour le plus petit friend. « La corde bleue! » continué-je. La roche est agréable et sûre. La voie Inland Sea Crack ( VS/4 c ou 5b à la française ) suit un système de fissures et de dièdres. Pour le passage clé, c' est le plus petit coin qui convient. « Corde rouge! » Deux, trois pas en adhérence, la tension est vive, puis les derniers mètres sans difficulté sur un bec rocheux. Xavier m' attend au soleil avec un sourire malicieux et la question attendue: « L' as maintenant trouvé, ton clean plaisir? » A quoi je réponds par une solide poignée de main.

Bon à savoir

Clean climbing

La plupart des 1200 voies de Malte ne sont pas équipées, ou ne le sont que sommairement. Il y a dans les falaises de nombreuses voies de plusieurs longueurs de corde, souvent faciles. Dans ce calcaire raboteux, le clean climbing exige de l' expérience, une bonne estimation de ses propres capacités et un équipement adéquat: une corde double ( pour la technique à double corde ), au moins un assortiment complet de coinceurs, quelques excentriques et friends ( camelots ou autres ), un fil métallique rigide pour la mise en place des anneaux dans les bracelets de roche. Le port du casque est vivement recommandé.

Escalade sportive

Il y a maintenant quelques voies d' escalade sportive, et il s' en crée continuellement de nouvelles. On trouvera des informations mises à jour auprès des « locals ». Il existe un grand potentiel de création de nouvelles voies. Les principaux secteurs bien équipés sont:  Malte: « Wied Babu » ( 4a-7a ), plus de 50 voies. Gozo: « Mgar Ix-Xini » ( 5a-7b+, 50 voies ), « Munxar-Xlendi Valley » ( nouveau secteur 3-7a, 21 voies, qui sera décrit dans le futur guide de Xavier Hancock [voir p. 44] )

Deep water soloing

Malte offre un immense potentiel d' escalade de blocs en eau plus ou moins profonde. Il faut cheminer parfois longtemps pour atteindre les rochers à escalader, à moins qu' ils ne soient atteignables que par bateau.

Qualité de la roche

Dans les secteurs d' escalade décrits ici, la roche est d' ex qualité. Elle est souvent très coupante, sauf dans les zones équipées de Gozo, en général ombragées et où la roche est plutôt lisse.

Climat

La meilleure période pour l' escalade se situe entre l' au et le printemps. En été, les grimpeurs locaux ne pratiquent plus guère que sur les blocs en mer ( Deep water soloing).

Feedback