La relève suisse met les gaz

Les exploits de l’été et de l’automne 2013, ou quand la relève a l’occasion de sortir palper du roc.

Longues voies

Agée de 21 ans, l’athlète de compétition Rebekka Stotz1 d’Urdorf a bouclé avec Stop Sika sa première voie en 8c en un seul jour. Elle était au Rawyl le jour même où sa collègue de haut niveau Nina Caprezétait encore sur place après avoir parcouru la voie. Elle a ainsi pu profiter des conseils de cette dernière.

Après une pause dans ses activités d’escalade, Nina Caprez a retrouvé le rocher en août en compagnie de son partenaire Cédric Lachat. Morceaux choisis: à Salvan, Cédric s’est rendu maître de Van de Panique (8c) à vue. Au Rawyl, Nina et Cédric ont vaincu ensemble Stop Sika (8c). Enfin, Cédric a réalisé une escalade rapide de Cabane au Canada (9a) sous un soleil flamboyant.

A Bürs, Obed Hardmeier s’est entraîné à la tolérance dans Nobody is perfect (8c), alors qu’Andy Winterleitner réussissait la deuxième escalade de Caresse Mentale (8c) dans les Gastlosen.

Bloc

La relève suisse s’investit surtout dans le bloc. Samuel Ometz2 a connu la réussite dans trois problèmes en 8b, dont Le Rêvede Faire (Fb 8b), un difficile bloc en flash au Susten.

Le jeune frère de Samuel, Baptiste Ometz (14 ans), a également collectionné quelques blocs difficiles. Il a réussi l’exploit de s’emparer de quatre 8a en un jour.

A 16 ans, Giuliano Cameroni a maîtrisé deux blocs difficiles avec The Riverbed, dans le secteur «Magic Wood» et No Mystery (les deux Fb 8b) à Chironico. D’autre part, il a ouvert deux nouveaux blocs: El Toro (Fb 8a+) au Gothard et The Mentalist (Fb 8a+) à Switz/Wassen.

Benjamin Blaser a réalisé une première à Lindenthal avec The Grey Shadow (Fb 8b). Deux semaines plus tard, il a encore réussi Madrugada (Fb 8a+) au Sustenpass. Kevin Hemunda escaladé Bansousha (Fb 8b/c) au Japon, «peut-être le plus difficile bloc sur dalles au monde», comme il l’a écrit lui-même.

En août,David von Allmen d’Igis a fait cadeau dans le secteur «Magic Wood» de deux nouveaux blocs verticaux avec Babel Fish (Fb 8a) et Arkanum (Fb 7c+/8a). D’autre part, il a escaladé à son second essai Freerunner (Fb 8b) au Susten.

En septembre, Téo Genecand a escaladé le bloc Le son du poète (Fb 8b) à Plex et quelques autres en 8a à Rocklands. Le paradis sud-africain du bloc a fait d’autres heureux: Remo Sommer (27 ans) avec 25 blocs cotés 8a et Matthias König avec The Vice (Fb 8b).

Ronny Birchler a réalisé un autre succès en bloc avec la première de Reykyavik low (Fb 8b) au Susten.

Petra Klingler et Petra Dvorak ont grimpé les deux dans Darkness to Sunshine (Fb 7c-8a selon l’attaque) au «Magic Wood». Avec Confessions of a Crap Artist (Fb 7c) à Chironico, Prisca Calzascia Plankett a réussi un cocktail exigeant.

Marathon

Le 30 juillet, Stephan Siegrist, Dani Arnold, Thomas Huber et Matias Villavicencio ont atteint le sommet du Cerro Torre en Patagonie. L’équipe a réussi l’une des très rares ascensions hivernales, qui plus est par la célèbre Via dei Ragni. Il s’agit de la deuxième ascension hivernale connue de cette voie, et la troisième hivernale du Cerro Torre.

Avec Hattori Hanzo au Titlis, Matthias Trottmann3a gravi ce qui est probablement la plus difficile voie en face nord de Suisse. Il en a réalisé la première le 16 août avec Urs Stöcker, après sept jours de préparation.

Début août, Roger Schälia réalisé avec Robert Jasper la première escalade en libre de la Ghili-Pioladirettissima, dans la face nord de l’Eiger. Fin août, il s’est attaqué au «Jungfraumarathon»en 16 heures avec David Hefti: il s’agit d’une combinaison de Stägers Bürtblätz (350 m, 7a+) et de Fätze und Bitze (300 m, 7a). Après cette dernière voie, on atteint la Jungfrau par la longue et redoutable arête Rotbrättgrat.

Feedback