La via ferrata del Lago. La transfrontalière

La via ferrata del Lago

La via ferrata del Lago, 3147 m, exige une bonne dose d' endurance. Mais celui qui la parcourt sera récompensé par le silence et la quiétude de la vallée de Zwischbergen, la chaleur méridionale du val d' Antrona et une vue splendide sur toute une panoplie de quatre mille mètres du groupe des Mischabel.

La vallée de Saas a quelque chose de particulier à offrir dans toutes les disciplines de l' alpinisme. Cinq nouvelles voies d' es y ont été ouvertes au cours de ces dernières années, chacune d' elles possédant de quoi enthousiasmer le varappeur. Celle qui nous intéresse, la via ferrata del Lago, est loin d' être une sinécure. Deux jours entiers sont nécessaires pour la parcourir, mais la satisfaction qu' on en retire et les paysages splendides méritent bien cet effort. On appréciera ainsi la verdure de la vallée de Zwischbergen, à l' écart des flux de touristes, la touche italienne du val d' Antrona qui contraste avec le caractère plus sauvage de la vallée d' Almagell, délimitée par les majestueux massifs du Weissmies et des Mischabel. Jusqu' il y a peu, le passage direct de la vallée de Saas à celle d' Antrona était réservé aux alpinistes expérimentés, car les deux cols de Zwischbergen et de Sonnig présentent de nombreux obstacles. A présent, la via ferrata del Lago, qui franchit ce dernier, permet au grimpeur motivé d' effectuer cette traversée, à condition qu' il possède l' endurance et l' expé nécessaires.

De la vallée de Zwischbergen à la cabane d' Andolla

De Gondo, marquant la frontière italo-suisse sur la route du col du Simplon, nous atteignons par une chaussée parfois hasardeuse la localité de Zwischbergen ( 1359 m ), dernier village habité toute l' année dans cette vallée du bout du La via ferrata del Lago permet aux varappeurs de franchir le col de Sonnig Montée au col d' Andolla ( 2418 m ) Photos: L udwig W eh monde. Quelques maisons d' architecture italienne, une auberge et une profusion de verdure caractérisent ce coin de terre où la vie suit un rythme bien particulier. A cette altitude, on trouve encore d' im vestiges d' avalanches, même à la fin de l' été. Par l' ancien chemin muletier, nous montons tranquillement à l' alpage de Cheller ( 1774 m ) appartenant à la commune de Stalden, sise à l' embran des vallées de la Viège et éloignée de plusieurs dizaines de kilomètres. Autrefois, ses habitants entreprenaient chaque année une marche de trois jours avec bétail, enfants et bagages pour la saison d' estivage. Le chemin continue agréablement à travers noisetiers et rhododendrons par une montée d' abord douce, puis plus raide, jusqu' au Passo d' Andolla ( 2418 m ). Notre premier coup d' œil vers le sud dépasse toute attente; les puissantes chaînes des Alpes italiennes brillent dans la lumière de la fin d' après. Le but de la première étape est le Rifugio Andolla CAI ( 2052 m ), qui nous accueille dans une ambiance délicieusement méridionale avec pâtes, vin et espresso.

La via ferrata del Lago

Le matin suivant, nous prenons conscience que nous sommes engagés dans une grande excursion de montagne. En effet, nous nous levons tôt, comme pour un 4000, car l' ascension durera plusieurs heures. La marche d' approche de la via ferrata del Lago est longue, très longue, mais le chemin facile à trouver grâce au marquage. Seul point important: à la bifurcation, prendre en direction du bivouac ( Bivacco ). Nous arrivons au Bivacco Varese ( 2522 m ) au bout d' une heure et demie de marche et avons le loisir d' observer de près plusieurs bouquetins femelles avec leurs petits. Ces derniers se déplacent déjà comme des équilibristes sur les dalles les plus raides, chacun de leurs pas est sûr et sans hésitation.

Une heure plus tard, nous arrivons enfin au départ de la via ferrata. Nous ajustons nos baudriers et tout notre matériel, sans oublier le casque. L' ascension débute doucement sur des dalles peu inclinées et des vires herbeuses, jusqu' au premier passage impressionnant. Malgré l' attention constante que demande l' as Les bouquetins n' ont pas besoin du bivouac pour passer la nuit L' itinéraire pour la via ferrata del Lago passe par le Bivacco Varese CAI ( 2522 m ) Ambiance italienne au Rifugio Andolla CAI ( 2052 m ) Photos: L udwig W eh surage, nous sommes sensibles à la beauté du paysage. La via ferrata del Lago porte bien son nom; en effet, on admire d' ici le scintillement, sous les rayons du soleil, du lac Majeur et des autres nappes d' eau d' Italie du Nord.

La partie médiane de l' ascension est simple, mais bientôt la pente se redresse. Les prises, les marches, les étriers, placés là où le rocher est trop lisse, sont de plus en plus nombreux. Et l' ascension est un vrai régal. Le gneiss très compact permet une escalade aisée, mais passionnante et, au bout d' une demi-heure, nous nous trouvons en bas du dernier raidillon. Par plusieurs longues échelles, pas à pas, petit à petit, nous franchissons un puissant rocher pour parvenir à notre but, le col de Sonnig ( 3147 m ), aussi appelé Bocchetta del Bottarello, d' où nous admirons les brillantes pyramides du groupe des Mischabel.

Lors de la descente, un vaste névé assez plat nous mène vers le nord-ouest sur les premières dalles rocheuses, où des marquages bleus et blancs nous indiquent le chemin à travers la caillasse. Quelle joie lorsque nous apercevons enfin, après une courte remontée, la cabane CAS d' Almagell ( 2894 m ), au pied des Dri Horlini. Nous reprenons des forces avant de rejoindre Saas Almagell. Si nous avions le temps, nous en profiterions pour passer la nuit dans la « plus belle cabane des Alpes suisses » et boucler le Sous le col de Sonnig, la via ferrata del Lago passe à droite des deux « bandes » noires visibles sur la paroi Un câble d' acier comme fil d' Ariane, des étriers et des pitons de fer montrent le chemin à travers raidillons, vires, arêtes et cheminées Au début de la via ferrata Suivant la saison, on trouve encore de la neige au départ de la via ferrata circuit en revenant par la vallée de Zwischbergen.

Informations pratiques

Cette course alpine nécessite de bonnes conditions. Il est vivement conseillé de se renseigner à temps sur place et de n' entre l' ascension que par conditions climatiques stables. La meilleure saison se situe entre début juillet et mi-septem-bre. Point de départ: de Brigue à Gondo avec le car postal, puis jusqu' au hameau de Zwischbergen ( 1359 m ) avec le taxi de la famille Squaratti, tél. 027 979 13 79 ou 079 519 01 52.

1 er jour, 5 heures environ: 1 h 1 / 4 de Zwischbergen à l' alpage de Cheller ( 1774 m2 h 1 / 2 jusqu' au Passo d' An ( 2418 m40 min pour descendre à la cabane d' Andolla ( 2052 m ).

2 e jour, 9–10 heures: 2 h 1 / 2 environ jusqu' au départ de la via ferrata del Lago; 2 h pour l' ascension au col de Sonnig ( 3147 m1 h 1 / 2 pour la descente à la cabane d' Almagell ( 2894 m ), puis 2 h 1 / 4 pour Saas-Almagell ( 1673 m ).

Variante: passer la nuit à la cabane CAS d' Almagell. Le jour suivant, franchir le col de Zwischbergen ( 3268 m ) et revenir au point de départ par la vallée solitaire du Zwischbergental.

Difficulté: facile à moyenne. La longueur et le caractère alpin du parcours constituent un certain défi: 700 m de câble d' acier, une longue échelle, 200 pitons et prises de pied et de main. Les itinéraires d' approche et de descente sont signalés par des marquages blancs et rouges ou blancs et bleus.

Exigences: excellente condition physique, sûreté du pas, expérience du terrain alpin, insensibilité au vertige. Les grimpeurs débutants doivent impérativement être accompagnés d' un guide. Equipement: vêtements adaptés, bonnet, gants, baudrier et matériel d' es, casque, chaussures de montagne, en-cas, CN 1: 25 000, feuille 1329 Saas. On peut louer l' équipement d' escalade auprès de Zurbriggen Sport à Saas Grund, tél. 027 957 14 4O. Autres renseignements: www.weissmies.ch, www.klettersteig.ch, www.sac-cas.ch; cabane CAS d' Almagell, tél. 027 957 1179, Rifugio Andolla CAI, tél. 0039 324 51 884. a Beat Burgener, Leuk Stadt ( trad. ) Photos: Ludwig Weh Pas à pas, prise après prise, le col de Sonnig n' est plus très loin Les échelles permettent d' accéder au col de Sonnig ( 3147 m ) L' itinéraire du col de Sonnig à la cabane CAS d' Almagell est bien signalé La cabane CAS d' Almagell ( 2894 m )

Pour l' alpiniste, le skieur et le randonneur

Per l' alpinista, lo sciatore e l' escursionista

Für den Skitourenfahrer, Bergsteiger und -wanderer

Le pont de Trift ( BE )

Feedback