Le bloc erratique du Tödi, près de Netstal (GL) | Club Alpin Suisse CAS

Le bloc erratique du Tödi, près de Netstal (GL)

Fouilles au pied d' un rocher

Le « Schlattstein » est un bloc erratique massif ni très menaçant ni très spectaculaire, qui se dresse, seul, dans la cuvette d' un talus herbeux, à l' est de Netstal ( pays de Glaris ). Cette formation, identifiée comme un conglomérat du carbonifère, a été déposée par le glacier de la Linth après la dernière glaciation. Site protégé depuis un siècle, le Schlattstein est un lieu de bouldering très couru, mais qui remplit aussi d' autres fonctions...

Le temple Le bloc erratique du Tödi a récemment dû servir de temple. Il était parsemé de petits papiers, fixés au sec par des pierres de la grosseur du poing et couverts de textes religieux. Car ici, il fait bon étudier, méditer et philosopher: on est seul et on se sent à l' abri, loin de tout et pourtant si proche de la civilisation. Ces papiers étaient peut-être les traces d' un penseur solitaire, venu ici avec certaines interrogations pour en repartir avec de nouvelles.

Le mur des lamentations Aujourd'hui, une vieille femme était prostrée sur le banc au pied du rocher. La tête dans les épaules, les yeux fermés, elle dormait profondément en respirant doucement. A son réveil, elle a exprimé au grimpeur son admiration avant de lui raconter sa vie, pleine de ressentiments et de colère contre son frère, tyran éternel. Puis elle a récité des poèmes appris sans doute par cœur à l' école – sa manière à elle de retrouver sa dignité et de chercher un peu de réconfort.

La tranchée Le lendemain, la troupe d' une compagnie de lance-mines prenait ses positions à l' abri du rocher de Schlatt. La batterie braquée contre le ciel vers la sortie de la vallée, l' équipe s' est confortablement installée sur des toiles de tente pour exécuter l' ordre du moment: attendre de nouveaux ordres. Pour tuer le temps, les tireurs observaient les grimpeurs en grillant cigarette sur cigarette, sans réel intérêt pour le bouldering. Leur lourd barda les arrimait fermement au sol de la patrie, qu' ils ont mission de défendre.

Le coffre au trésor Peu avant, ce lieu recevait la visite d' un chercheur de trésor: un détecteur de métaux rappelant une soucoupe volante a alors balayé l' herbe fraîchement coupée des prés environnants, pour mettre à jour des projectiles remontant à l' époque des fusils à baguettes. L' homme

Loin de tout et pourtant si proche de la civilisation... Au pied du rocher de Schlatt, il fait bon étudier, méditer, philosopher – et se livrer au bouldering Site protégé depuis un siècle, le bloc erratique du Tödi, rocher massif et lourd sans être menaçant, se situe à Schlatt dans la région de Glaris Pho to s:

Feli x O rt lie b LES ALPES 9/2001

avait déniché le lieu de la fusillade en consultant un livre d' histoire: les premières balles étaient sans doute parties du couvert du rocher de Schlatt, se fichant en terre à défaut d' atteindre l' en. Pour confirmer cette thèse, il avait systématiquement quadrillé le terrain, divisé en secteurs délimités par des pieux. A peine le détecteur émettait-il un son qu' il soulevait la motte avec une bêche et introduisait une sonde dans le trou pour affiner la recherche. En voilà une! Le chercheur de trésor a enfin fait mouche. Ce qui ressemble à un gravier sale s' avère une balle de fusil coulée à la main, de la taille d' une mûre.

Un terrain d' exercice Un samedi, un hélicoptère de la Rega est resté un moment suspendu en l' air au-dessus du Schlattstein. Au sommet, trois sauveteurs attendaient, accroupis aux côtés d' un « patient », empaqueté sur une civière. Pour prévenir toute chute, cette charge délicate et sans défense était assurée au moyen d' une élingue de prise en charge. Après quelques instructions par radio, le câble de secours était descendu à la bonne hauteur, avant que l' assistant de vol ne saisisse le crochet et ne s' y attache avec la civière. La machine a pris de l' altitude, le trapèze s' est tendu et tout l' ensemble s' est évanoui dans les airs. Fin de l' exercice.

Un site d' escalade sur bloc Revenu à l' âge de la pierre, l' envie de grimper me tiraille. Chaque retour du printemps m' invite à reprendre contact avec une vieille connaissance. Les pieds à peine enserrés dans mes chaussons d' es trop étroits, un besoin irrépressible de bouger me saisit. Le premier contact et l' exploration prudente des niches poudrées de blanc renouent des liens pressants. Des détails déjà connus me rappellent l' été passé: tant de souvenirs se ravivent au long de la falaise! J' an les prises en suivant les caprices du rocher. Maîtriser ses mouvements et sa force en se jouant de la pesanteur charge le corps à corps avec la paroi d' une puissance érotique. C' est comme si l'on grimpait toujours plus haut, à la recherche de sensations plus fortes.

La roche dure laisse son empreinte sur mes doigts. Mes bras brûlent. La fatigue me paralyse et mes hésitations augmentent. Mes talons vibrent. Pratiquement à bout de forces, mes tentatives deviennent toujours plus vaines et ridicules. Et l' erreur se produit, de manière aussi soudaine qu' imprévisible: ma main droite dérape, bat le vide avant que mon corps ne dévisse pour un plongeon incontrôlé.

Couché à terre, je me relève lentement, en me tâtant. Aucune sensation suspecte, aucune douleur: j' ai eu de la chance! Tout est comme avant. Le bloc erratique du Tödi me fait face, éternellement calme et serein.

Felix Ortlieb, Schwanden ( trad. ) a Le bloc du Tödi ravive les souvenirs enfouis Selon les livres d' histoire, les soldats suisses ont défendu leur patrie depuis le Schlattstein; on trouve encore à son pied, enfouies dans la terre, des balles de fusil coulées à la main Maîtriser ses mouvements et sa force en se jouant de la pesanteur donne tout son charme au corps à corps avec la paroi

Feedback