Le CAS doit se remettre en question | Club Alpin Suisse CAS

Le CAS doit se remettre en question

A propos de l’article «Opposition contre une nouvelle cabane du CAS», paru dans «Les Alpes» 9/2021

Je comprends le recours des associations environnementales contre la transformation de l’Alp Sprella en une cabane du CAS et partage tout à fait leur avis. La pression sur la nature de l’environnement extrêmement sensible du Val Mora augmenterait beaucoup même avec un projet modéré. Si le CAS veut être durable, il doit aussi renoncer à la croissance quantitative. Certaines fois, il faut aussi laisser les choses comme elles sont. Toute intervention humaine implique une perte irrémédiable de nature. Le CAS doit veiller à ne pas devenir un voyagiste exploitant le moindre recoin sauvage. D’abord les randonneurs, puis les vététistes, ensuite les adeptes de vélo électrique… Le CAS doit lui aussi se remettre en question.

Feedback