Le CAS est tenu de prendre des mesures

A propos du courrier de lecteur «Trop, c’est trop» paru dans «Les Alpes» 3/2020

On ne saurait ne pas émettre d’objection aux propos de monsieur Werner. Si le soutien à l’initiative pour les glaciers lui fait dire que le CAS est un «parti écofasciste», ça va clairement trop loin. Le soutien nécessaire à une initiative est un moyen plus que légitime parmi les outils démocratiques dont nous disposons. A mes yeux, au vu des évolutions fulgurantes qui touchent la montagne, le CAS est même tenu de prendre toutes les mesures possibles pour sauver ce qui peut encore l’être. Comme le célèbre glaciologue Wilfried Häberli l’a souligné, la fonte des glaciers aura une influence énorme sur notre comportement en montagne et entraînera des répercussions catastrophiques, notamment sur notre approvisionnement en eau. C’est justement pour cela que ce que nous faisons n’est pas encore suffisant! Pour ma part, c’est justement le soutien que le Club alpin suisse apporte à cette initiative qui m’a finalement poussé à en devenir membre.