Le Dischmatal (GR). Un paradis pour l’escalade de blocs

LES ALPES 2/2002

d' un saut risqué pour redescendre. Mais les régions propres à l' escalade de blocs peuvent aussi se composer de bancs de rochers hauts de quelques mètres ou de cônes d' éboulis parsemés de gros rocs, témoins d' anciens éboulements. Selon mon expérience personnelle, les adeptes de l' escalade ne s' attaquent guère à de tels monolithes pesant souvent plusieurs tonnes, car ils n' y trouvent pas d' agréables variantes d' escalade en raison du manque réel de prises suffisamment apparentes.

Théâtre des opérations

Dans la vallée de la Landwasser, les grimpeurs peuvent s' exercer dans quelques écoles d' escalade, mais doivent se rendre dans le Rätikon voisin, s' ils préfèrent des itinéraires à caractère alpin. C' est probablement l' une des raisons pour lesquelles Davos ne possède pas de vaste domaine de grimpe parmi ses attraits touristiques. Pourtant, aux portes de cette station, il existe dans le Dischmatal un vaste site de blocs où se retrouvent les véritables cracks du bouldering, coiffés de casquettes et vêtus de doudounes ou de T-shirts flottants, en dépit de la température estivale. Emil Inauen et deux grimpeurs de Davos, Viktor Schwarz et Thomas Adank, consacrent leurs efforts à la promotion de ce site. Ils y ont délimité des secteurs, repéré des voies qu' ils ont baptisées et décrites dans des topos, en ayant toujours soin de ne porter aucune atteinte au rocher et de ne pas aménager les prises. D' ailleurs, la pratique de l' escalade de blocs ne requiert que peu de matériel; seuls suffisent les chaussons adéquats, le sachet de poudre de magnésie, souvent trop gros, les tapis de grimpe et une brosse à dents pour enlever la poussière et la magnésie sur les prises. Point de corde, mais le seul plaisir de grimper aux arbres ou de gravir un rocher!

Vigueur, mais aussi réflexion

L' automne dernier, je suis retourné dans le Dischmatal pour reprendre une entreprise qu' enfant, j' avais abandonnée. Mes tapis d' escalade ultralégers sur le dos, je me tiens, respectueux, devant un bloc dont j' ai oublié le nom. Il s' agit ici d' un itinéraire VB, selon l' échelle française de qualification des blocs, c'est-à-dire propice à

Les montagnes sont aux alpinistes ce que les blocs sont aux adeptes du bouldering Pho to :R ob ert B ös ch

IS POUR

DE BLOCS

LES ALPES 2/2002

l' entraînement. Pourtant il me paraît peu aisé, voire ardu. J' étends mon tapis et m' assieds pour poser le pied gauche sur un petit bec rocheux proche du sol. Puis je place la main droite dans une minuscule vire à hauteur de mon visage et agrippe avec trois doigts de l' autre main une fente à peine visible, afin de plaquer le pied droit contre le rocher. Sans succès! Je répète toute la manœuvre depuis le début et, malgré les conseils avisés de mes collègues, cette deuxième tentative est infructueuse, elle aussi. Mais, sur de nouvelles et patientes indications, le troisième essai me réussira, bien que je me positionne de manière erronée contre la paroi et diminue mes possibilités d' extension en confondant l' ordre de succession des prises de main et de pied. Pourtant, dans un ultime effort, je saisis la dernière prise, presque inaccessible malgré mes 188 centimètres, et sors de la voie!

Le Dischmatal

Le touriste qui se rend de Klosters à Tiefencastel ne peut guère s' imaginer le caractère sauvage des vallées latérales, dont le Dischmatal. Une petite route très étroite parcourt sur treize kilomètres ce vallon où coule la Dischma. Tout en amont se trouve Dürrboden, point de départ d' excur vers le massif du Grialetsch, véritable muraille fermant la vallée. Le Dischmatal est accessible en transports publics et les personnes en mal de romantisme peuvent le parcourir en calèche, tirée par des chevaux. Quant aux automobilistes, ils doivent impérativement garer leur véhicule sur les emplacements prévus à cet effet ( entrée de la vallée, Teufi et Dürrboden ), mais en aucun cas, sur les places d' évitement disposées tout au long de la route. Les

A seulement quelques centimètres du sol, les difficultés les plus grandes, sous forme de traversée, peuvent surgir

N

Le Dischmatal, s' étendant de Davos vers le sud-est Davos Scierie Pont Chaiseren 1590 m Secteur Glücksboden Büelenhorn 2512 m Secteur Heimil Secteur Hof Jakobshorn 2590 m Boulder « Kuhfladen » ( bouse de vache ) Secteur Teufi Teufi 1700 m Secteur Am Rin Am Rin Schwarzhorn 3146 m Dürrboden 2007 m Piz Grialetsch 3131 m 01 km2 km3 km Dessin: Michèle Mouche, Berne LES ALPES 2/2002 Celui qui a l' œil découvre d' innombrables problèmes de bouldering Faire de l' escalade de blocs signifie effectuer des mouvements d' escalade très exigeants sur un espace minimal Dans le Dischmatal, on trouve à volonté des petits et grands blocs qui permettent le bouldering Pho to s:

Ro be rt Bö sc h LES ALPES 2/2002 Chaque bloc et chacun de ses côtés représente un nouveau défi. La joie est souvent proportionnelle au nombre de tentatives effectuées afin de résoudre un problème. De la force et une technique d' escalade parfaite mènent au succès Pho to s:

Ro be rt Bö sc h LES ALPES 2/2002

blocs d' escalade se situent en bordure de zones de protection de la flore et de la faune, dans lesquelles il est interdit de s' écarter des sentiers d' accès.

Rochers d' escalade

La vallée tout entière est un seul et gigantesque terrain propice à l' escalade de blocs. Le fond de celle-ci, en particulier, est parsemé de fantastiques et splendides rochers. Les distances en kilomètres mentionnées dans ce texte sont toutes mesurées à partir du pont situé à l' entrée du vallon.

1 er secteur: Glücksboden ( 1630 m )

Glücksboden est le secteur le plus récemment aménagé. A 1,5 km environ du premier pont, derrière une scierie, un petit bois borde le côté gauche de la route. Au bout de cette lisière, on pénètre dans la forêt. Après quelques mètres de rude montée, on arrive à un passage de gibier que l'on suit toujours en montant, et l'on tombe rapidement sur une place d' affouragement. Encore dix mètres et l'on découvre les premiers blocs sur un replat orienté sud-ouest. Ils sont constitués de gneiss, comme d' ailleurs tous les autres rochers du Dischmatal. Leur situation à l' ombre des arbres présente un avantage certain lors des chaudes journées d' été, mais la roche reste, en revanche, plus longtemps humide après une période de pluie. Sa texture est massive et assez anguleuse. Pour le moment, cinq gros blocs ont été mis en valeur, mais les possibilités ultérieures de ce site sont certainement plus vastes et restent encore à découvrir. Citons toutefois le « Chrigelgang », une traversée de onze mètres de longueur.

2 e secteur: Heimil ( 1725 m )

En remontant la vallée, environ 3 km au-delà du pont, on aperçoit à droite les câbles d' un téléphérique de transport de marchandises. Cinquante mètres plus loin environ, on emprunte sur la gauche un chemin de gravier jusqu' à un virage très serré vers la droite. A cet endroit, on bifurque à gauche, on passe devant une fourmilière et l'on suit la lisière de la forêt sur quatre-vingts mètres environ, jusqu' à ce qu' apparaissent, à travers les branches des arbres, les premières parois blanches des rochers. L' objet marquant de cette zone, également située en forêt et exposée au sud-ouest, est un bloc de cinq mètres que l'on peut escalader; mais attention, la hauteur de chute en sortie est de huit mètres! Ce rocher se dresse sur deux autres pierres qui forment une anfractuosité assez spacieuse. Les voies de ce bloc sont marquées de la lettre « R », indiquant un réel « danger de blessures lors de chute involontaire ». Par ailleurs, tous les itinéraires de ce secteur sont signalés par de petites flèches rouges.

3 e secteur: Hof ( 1730 m )

On parvient à cette zone par le même chemin de gravier qui conduit au secteur 2. Toutefois, il ne faut pas obliquer à gauche, mais suivre le virage serré à droite. Sitôt atteinte, à droite du chemin, une petite étable presque en

LES ALPES 2/2002

les premiers blocs du secteur 4, exposés nord-est et à proximité immédiate d' un poteau téléphonique. Un rocher spectaculaire, au couronnement splendide et baptisé « Illusion », porte l' itinéraire « Cadeau de Fred » ( en référence à Frédéric Nicole ), de degré de difficulté 7 c ( bloc ). Jeunes ou anciens, petits ou grands, amateurs ou experts, chacun trouvera dans ce périmètre un rocher à sa convenance. Même ceux qui pratiquent ce sport en famille ont à leur disposition, peu avant le pont, une place de pique-nique entretenue par la commune de Davos, avec grils et bois prêts à l' emploi.

5 e secteur: Am Rin ( 1846 m )

Au fond de la vallée, à sept kilomètres du premier pont, se situe un groupe de chalets d' alpage disposés parmi les vestiges d' un ancien éboulement. Ces rochers offrent d' infinies possibilités d' escalade.

Blocs isolés

Par ailleurs, le Dischmatal abrite quelques autres colosses rocheux dignes d' attention; ils portent souvent des noms étranges ou farfelus qui ne se réfèrent pas forcément à leurs particularités de blocs d' escalade. « Kill the farmer » ( Tuez le fermier ) se dresse dans la forêt au-dessus de Teufi et le « Chueflade-boulder » ( Bouse de vache ), au bord d' un petit ruisseau de montagne, en face du parc de stationnement des chasseurs. A 5,8 km, de l' autre côté de la rivière, surgissent deux blocs spectaculaires dans un bois d' arolles, cent mètres plus loin se trouve encore un autre bloc dans un pré. Pour les atteindre, il faut laisser la voiture sur le parking des chasseurs et emprunter le

Pho to s:

Ro be rt Bö sc h

ruine, on se trouve au centre du site, exposé au sud-ouest et s' étendant en forêt et à sa lisière. Une cinquantaine de rochers, comportant d' innombrables voies aux degrés de difficulté très divers, allant de vires faciles à saisir à des dalles périlleuses exigeant une expérience pointue. Juste à côté de l' étable se dresse le bloc le plus intéressant de l' endroit ( 5–6 m de haut ), avec sa traversée classique « Highway » ( proposition: 6b + trav. ). Quant à celle sur vires microscopiques, dénommée « Firewall » ( proposition: 8a+/8b bloc ), elle se trouve en bordure du chemin, sur le bloc présentant le plus de difficultés de tout le Dischmatal.

4 e secteur: Teufi ( 1800 m )

A quelques mètres de l' auberge de Teufi ( 5 km ) est aménagé, à droite de la route, un parc de stationnement de cinq ou six places, utilisé par les chasseurs. Le petit chemin de gravier qui s' en détache juste au-dessous conduit le long du ruisseau vers le fond de la vallée. Environ six minutes de marche plus tard, on franchit la Dischma sur le second pont et l'on aperçoit, quelques mètres derrière,

LES ALPES 2/2002

sentier mentionné dans la description du secteur de Teufi.

Le « Bäumliboulder », couronné d' un buisson à son sommet, se situe à 6,4 km, à l' endroit où l' itinéraire pédestre quitte la route vers la droite. A dix mètres de là, à gauche, un autre rocher, « Röbi geh wandern », lance un défi au féru d' escalade. A 7,7 km, à gauche de la route encore, le « Torwächter » ( gardien de but ), un bel obélisque, se reconnaît à un trou percé au foret sur sa face antérieure. Juste avant et autour de Dürrboden ( 2207 m ), les blocs, monolithes et autres rochers invitant à l' es sont si nombreux qu' on ne peut guère en dresser la liste. On trouvera toute information utile sur les CN

Emil Inauen dans « Firewall » ( proposition: 8a+/8b ), le bloc actuellement le plus difficile du Dischmatal LES ALPES 2/2002

1:25000 1197 Davos, 1217 Scalettapass, CN 1:50 000 248 Prättigau, 258 Bergün, et sur les sites Internet www.onele-ments.ch et www.classicrock.ch

Saison favorable à l' escalade de blocs

Adressons d' emblée une mise en garde aux personnes qui prétendraient explorer la vallée entière en une seule journée! Les gens pressés de rayer de leurs listes les noms des endroits où ils sont passés en coup de vent n' ont rien à faire ici; la richesse du site leur opposerait un défi impossible à relever.

Les meilleures conditions pour la pratique de l' esca de blocs dans le Dischmatal s' étendent de mai à octobre. L' hiver n' est pas envisageable en raison de l' en trop important. Au printemps en revanche, lorsque d' épais nuages recouvrent le reste de la Suisse,. " " .Da-vos bénéficie souvent d' un temps splendide et la saison d' escalade ne débute guère plus tard qu' en plaine. En outre, la couche de neige est suffisamment dure et l'on peut s' abstenir de chausser les raquettes pour se rendre aux différents sites. Un seul inconvénient pourtant: on ne peut pas utiliser la position assise de départ, car elle est souvent encore obstruée par la neige. En été, la température atteint rarement 30 °C, la moyenne se situant plutôt autour de 20 °C. On bénéficie donc de conditions idéales pour l' escalade de blocs sur du rocher sec, souvent frais et jamais brûlant. a

Traduit de l' allemand par Cyril Aubert

Pour beaucoup de blocs, le départ se fait à partir de la position assise.

Pho to s:

Ro be rt Bö sc h Pour les blocs qui atteignent une certaine hauteur, un matelas rembourré et une personne qui sert de pareur garantissent une descente avec le moins de blessures possibles Diego Lampugnanie dans « Cadeau de Fred » ( 7 c ) LES ALPES 2/2002

Voyages, rencontres, personnalités

Viaggi, incontri, personalità

Reisen, Begegnungen, Persönlichkeiten

Feedback