Le Gantrisch, un Eldorado du ski. Aux portes de Berne

Le Gantrisch, un Eldorado du ski

C' est à 27 km à vol d' oiseau du Palais Fédéral de Berne, que culmine le Gantrisch ( 2175 m ). La région n' est pas seulement propice à la détente pour les Bernois amateurs de montagne, c' est ausi un Eldorado pour les randonneurs à ski, tout particulièrement pour ceux qui aiment les descentes de couloirs et de pentes raides.

Les belles journées d' hiver transforment le Gantrisch en un aimant qui attire les excursionnistes et les randonneurs. Non seulement le contraste entre le plateau souvent couvert de brouillard et la chaîne préalpine attire les gens, mais aussi le fait que tout un chacun trouve son compte dans la région: ceux qui veulent bronzer, les skieurs de fond, les familles avec des enfants en bas âge, les skieurs alpins, et tout particulièrement les skieurs de randonnée. En effet, la région du Gantrisch offre aux connaisseurs et aux amateurs un grand nombre de possibilités de courses, de courtes et faciles à relativement longues et difficiles, et tout cela à des altitudes modestes.

La Chrummfadenflue: sympathique La Chrummfadenflue, 2074 m, située dans la partie orientale de la région du Gantrisch, est un des buts de course à ski les plus prisés dans les environs de Berne. Temps d' accès court, montée en une heure et demie à deux heures, pente sommitale valant le déplacement et sommet rocheux et aérien – voilà une course facile qui peut être faite dans presque toutes les conditions climatiques. Une remontée mécanique à proximité permet d' allonger la descente et amène sans effort le skieur au point de départ. Il ne faut donc pas s' étonner que les belles fins de semaine, en hiver, attirent des dizaines de skieurs de randonnée à la Chrummfadenflue.. " " .Vers la fin du printemps, en revanche, on est le plus souvent seul, dans un silence bienfaisant, près de la croix plantée au sommet. Généralement, on tombe sur de la neige gelée qui tient bien sous les carres ou sur une magnifique neige de printemps; en fin de saison, on redescend par les derniers champs de neige dans de petits vallons et sur de belles pentes.

Le Gantrisch: raide Un froid dimanche d' hiver, à 2100 m d' altitude, légèrement au-dessous du sommet du Gantrisch ( 2175 m ): nous jetons un coup d' œil dans le couloir nord-ouest dont la partie la plus raide atteint les 42 degrés. On y distingue des traces.

Véritable Eldorado du ski, la région du Gantrisch se trouve à 27 km à vol d' oiseau du Palais fédéral. De d. à g.: le Gantrisch, 2175 m, la Nünenenflue, 2102 m, et la Chrummfadenflue, 2042 m Pho to :R ue di Ho rb er LES ALPES 11/2003

Les conditions semblent bonnes, sans danger d' avalanche et il y a peu de neige. Nous sommes légèrement tendus mais concentrés pour la descente. Le premier virage dans ce couloir large et raide nous rassure; la descente devient bientôt un pur plaisir. Puis la pente s' adoucit et la tension baisse. Mais le plaisir passe trop vite. Ce qui aurait été considéré il y a vingt ou trente ans comme une performance de ski-alpinisme est aujourd'hui une descente normale de difficulté moyenne cotée AD+.

Le Bürglen: chacun y trouve son compte Le Bürglen, avec ses 2165 m et sa dizaine d' itinéraires de descente possibles, est une montagne à ski par excellence. Le randonneur dispose d' une montée facile et courte: il n' y a en effet que 660 m entre la route du Gantrisch et le sommet. Et pourtant la montagne offre un grand nombre de descentes de tous les degrés de difficulté, dont la majeure partie dans des pentes raides. Si les conditions sont incertaines, on se contentera de redescendre par l' itinéraire de montée. Si, en revanche, les conditions sont favorables, les bons skieurs ne renonceront pas au versant nord, moyennement exposé, avec des pentes jusqu' à 40 degrés. Une variante intéressante est offerte par le couloir nord-est, avec une partie médiane à 36° C. C' est un tout autre caractère que celui du couloir est, long de quelque 160 m et incliné en moyenne de 37° C. C' est avant tout avec de la neige de printemps qu' il est intéressant. Les descentes les plus difficiles et les plus exposées du Bürglen sont celles du versant ouest et le couloir ouest.

Lors des belles matinées de printemps, le flanc nord du Bürglen est fortement gelé. C' est pourquoi on préférera le couloir est où les conditions sont excellentes. La neige, en gros sel, tient sous les skis, le soleil brille: l' atmosphère est complètement différente de celle du sombre flanc nord. Le premier virage dans le couloir est, dont la partie supérieure atteint les 40° C, demande un peu d' audace, mais nous enchaînons bientôt la suite de la descente. Nous nous arrêtons brièvement au milieu pour regarder au-dessus de nos têtes: des pentes raides, des traces, un ciel d' un bleu profond, des barres rocheuses à gauche et à droite – bref, une ambiance vraiment alpine. Les conditions sont d' ailleurs si bonnes que nous remontons une seconde fois vers le sommet pour nous lancer, en couronnement de la journée, dans le deuxième couloir est.

Informations générales La chaîne du Gantrisch, située à 30 km environ au sud-est de Berne, comprend un peu plus d' une douzaine de sommets

Poésie hivernale sur le Gantrisch, 2175 m. Lors de l' ascension par le nord-ouest Sur le sommet de l' Ochsen, 2188 m. Vue en direction de l' Oberland bernois En descendant du sommet de la Chrummfadenflue, 2042 m. Mer de brouillard sur la région de la vallée de l' Aar et du lac de Thoune à l' arrière, les Alpes bernoises Pho to :R ue di Ho rb er Pho to :K ur t Sa ur er Pho to :K ur t Sa ur er LES ALPES 11/2003

d' environ 2000 m dont la plupart sont magnifiquement adaptés aux courses à ski. Les montées sont généralement courtes. La période la plus favorable s' étend de fin novembre à mai.

Points de départ des courses décrites ci-dessus: Wasserscheide ( 1610 m ); Untere Gantrischhütte ( 1508 m ); Hengstkurve ( 1219 m ) sur la route du Gurnigel. Mentionnons cependant un petit bémol: l' accès par les transports publics n' est pas des plus commodes.

Cartes / topo-guides: CN 1: 50 000, feuille 253 S Gantrisch. Anker Daniel, Schnegg Ralph, Skitouren Berner Alpen West, Editions du CAS, Berne 2000. Cet ouvrage donne également des itinéraires de traversées, notamment dans le secteur ouest, avec montée à partir du Simmental et de la Hengstkurve. a

Ruedi Horber, Niederscherli ( trad. ) Le Bürglen, 2165 m, vu du sud Lors de la descente de la Chrummfadenflue, 2042 m, vue sur la Nünenenflue, 2102 m Pho to :R ue di Ho rb er Photo: Kurt Saurer LES ALPES 11/2003

Histoire, culture et littérature alpines

Storia, cultura, letteratura alpina

Alpine Geschichte, Kultur, Erzählungen

Feedback