Le guide et le procureur

Suite à une avalanche où sa cliente est décédée, Alexis Mallon déclare: «Je suis parti guide le matin, je suis revenu délinquant le soir.»

Le guide et le procureur constitue un ouvrage important, visant à faire diminuer le nombre d’accidents. Il détaille avec brio tout ce qui peut arriver à un guide ou à un organisateur de courses en montagne lorsqu’un drame survient. Et ce n’est pas rien: en plus de la souffrance psychique inhérente au décès d’un client ou d’un camarade de cordée, les conséquences judiciaires sont très lourdes à porter et le dénouement peut se faire attendre plus d’une année.

Dans la première moitié du livre, les auteurs détaillent leur étude destinée à éclairer tous les aspects d’un accident mortel. Fruit de trois ans de travail, l’ouvrage décrit le fonctionnement de la justice en rendant compréhensibles ses rouages parfois alambiqués à l’aide d’exemples clairs. Enrichi par les comptes-rendus de quatre réunions publiques avec reconstitution des différentes phases des épreuves que subit un «justiciable», ce chapitre, certes un peu ardu, met en lumière le rude cheminement du protagoniste le plus expérimenté, lorsqu’un accident survient. Vient ensuite le concret: la description minutieuse des suites d’une avalanche mortelle, les enquêtes, les auditions, et le jugement qui met un point final aux conséquences judiciaires d’un drame de la montagne…

L’ouvrage est construit de façon à donner sur chaque péripétie le point de vue des guides et celui du procureur. S’il parle exclusivement du fonctionnement du système judiciaire en France et en Italie, ses considérations et ses conclusions pertinentes s’appliquent à tout l’Arc alpin, Suisse y compris, voire au-delà.

Auteur

Jacques Dallest, Erik Decamp et Alexis Mallon

Source

Editions du Mont Blanc, collection Récits, 2020, ISBN 9782365450775, 31 fr. 50

Feedback