Le Matin du Magicien

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

PAR ANDRÉ PILLOL, AGEN

La boue...

une boue noire et gluante, une boue parfumée d' effluves d' étable et de crottin di mouton, une boue où je patauge en gagnant, par le chemin du village, ma grange-chalet. Le brouillard humide éteint les dernières clartés du jour et dégouline des branches qui l' accrochent. Lugubre...

Le vent...

Il a soufflé tout le soir en hurlant dans les arbres, en sifflant entre les ardoises du toit, en rabattant les flammes du feu de frêne dans la grande cheminée, en précipitant furieusement sur le toit et les volets des gouttes de pluie et de grésil.

L'on n' entend plus le chant du ruisseau au fond du vallon, ni le murmure de l' eau qui bout dans la toupine de fonte suspendue dans l' âtre.

L' orage de la « Pastorale » couvre un moment ses hurlements de ses amples résonances, La nature, la nuit qui m' entourent, tout est hostile, déprimant, noir. Il faut aller dormir.

Le calme...

Le silence est si absolu qu' il me réveille.

Plus de vent, plus de pluie, l' impression d' être entouré d' ouate. Je me rendors.

Un rai de lumière filtre par une fente des bardeaux.

Je me précipite à la fenêtre et ouvre tout grands les volets...

L' éblouissement...

Tout est blanc.

Tout est pur.

Tout est neuf!... Il a neigé!

Par-delà les sommets d' en face, le soleil auréole les crêtes qui fument.

Tout scintille, le moindre brin d' herbe, la moindre branche de buisson est un hymne au soleil.

Du blanc, du rose tendre.

Du bleu pâle dans les ombres. Les pentes ont des douceurs de belles Florentines.

Les toits des granges sont recouverts de velours de haute laine immaculée. De temps en temps, une branche, en se relevant, projette des confettis de pierreries. Là-haut le vallon de la piste orange attend la première trace. Serai-je assez tôt?

Sous mes souliers, la neige crisse dans le sentier qui monte vers la station. Je sifflote un air allègre ( d'«allegria », en espagnol ). La vie est belle. Le monde est neuf.

C' est le matin du magicien.

Feedback