Le Melchtal, paradis de l'escalade. Escalade sportive en Suisse centrale

Sur les traces du diable

Au fond du Melchtal, en direction du sud-est, la Hochalp, aussi appelée Wildi Melchsee, déroule ses verts herbages au pied du Glockhausstock. Cet alpage abrite quelques

L

chalets et une chapelle dans laquelle se célèbrent, en été, des services religieux pour les bergers. Non loin de là s' élève une roche qu' on nomme « Teufelssprung » ( saut du diable ). Selon la légende, le diable aurait un jour sauté sur ce bloc du haut d' un rocher voisin, y laissant l' empreinte de ses pieds fourchus. On dit que le malin a fait ce vol plané pour détruire la chapelle de saint Wendelin, berger de son état. Il a manqué son objectif et en guise de punition, la marque de son infamie demeure visible à cet endroit 1. Cette pierre nous rappellerait donc le premier « grimpeur » du Melchtal. Mais l' escalade dans cette vallée n' est pas restée longtemps l' apanage du diable. Bien avant que les pitons soient scellés dans la paroi sud de l' Ofen, quelques voies dans les montagnes environnantes faisaient déjà la joie des varappeurs de la première heure, notamment l' arête du Sunnigberg au Nünalphorn ou l' arête sud-est du Huetstock, gravie pour la première fois en 1914. Les itinéraires classiques des années soixante, assainis depuis, restent très fréquentés, en particulier la belle voie en adhérence sur l' arête de l' Ofen, à l' est, ou l' arête nord du Brünighaupt, dans l' ouest des Alpes du Melchtal.

Escalade sportive en Suisse centrale

LE MELCHTAL,

PARADIS DE L' ESCALADE

T E X T ECharles Mori, Zurich ( trad. ) P H O T O S Lorenz Fischer, Lucerne,. " " .Walter Britschgi, Affoltern a. Albis 1 Peter Keckeis, Sagen der Schweiz, Ed. Ex Libris, Zurich. 2 Le concept d'« escalade-plaisir » est repris des guides d' escalade de Jürg von Känel.

Une arène pour l' escalade

Une fois arrivé à l' école d' escalade de Burgfl uh, à quelque distance de Kerns, et après avoir franchi l' étroit passage donnant accès au Melchtal, on est littéralement encerclé de spits, que ce soit au pied des falaises ou mille mètres plus haut, au niveau du vol circulaire des aigles.

La notion d' escalade 2 était encore totalement inconnue, au Melchtal comme ailleurs, lorsque Walter Britschgi et Oski Ackermann se sont attaqués à la paroi sud de l' Ofen en 1978. On comptait alors les voies sur les doigts de la main et quelques pitons rouillés, tout juste bons à assurer le diable, constituaient l' unique moyen d' assurage. Une grande partie des spits vissés depuis dans le Malm du Melchtal ont été placés sur l' initiative de Britschgi et de son équipe. Nombre de grimpeurs ont laissé des traces ici, surtout sur l' Ofen, dont la conquête s' est effectuée en deux vagues successives: la première dans les années quatre-vingt avec Britschgi, généralement accompagné de Franz Thalmann, de Stefan Felder et de Thomas Schnider et la seconde, dix ans plus tard, avec Kurt Winkler et Peter Schoch. Suite à un gros travail d' assainissement et à une scrupuleuse planifi cation des voies, cette paroi compte aujourd'hui au rang des sites d' escalade les plus importants de Suisse centrale.

Assez tôt déjà, les grimpeurs d' Obwald ont reconnu les nombreuses possibilités d' itinéraires dans les assises de calcaire compact de la région. C' est au cours des années quatre-vingt-dix qu' apparurent les sites faciles d' accès du versant occidental de la vallée, d' abord la Cheselenfl ue, ouverte par Walter Britschgi, Stefan Degelo et Regula Furrer et complétée par Sebastian Huber, puis le site de la Goldgrube ( mine d' or ) et des voies au-dessus et en dessous de Flüelibalm, équipées par Markus von Flüe, Markus Burch et Walter Britschgi.

Plus facile qu' il n' y paraît: dans la voie Steinbock, 6a+, sur le site de l' Ofen, on peut éviter les surplombs peu engageants pour mieux savourer la vue Le guide Gusti Imfeld dans les dalles du haut de Steinbock, 6a+, sur le site de l' Ofen Photos: Lorenz A. Fischer

Escalade sportive en Suisse centrale

LE MELCHTAL,

PARADIS DE L' ESCALADE

Vue sur le site de l' Ofen avec le Nünplatten ( g. ), le secteur « Dach » ( au centre à g. ) et la partie centrale de la paroi ( au centre ) Dans la deuxième longueur de Flueblüemli, 6b+, site de l' Ofen, une dalle avec de grandes prises Fin de journée sur le site de l' Ofen. Walter Britschgi dans la traversée d' une des dernières voies qu' il a équipées, Abendrot, 5 c Photo: L or enz A. Fischer Photo: Walter Britschgi Photo: L or enz A. Fischer Le secteur « Dach » sur le site de l' Ofen et ses voies bien assurées, par exemple Der Vogel und das Kind ou Steinbock. En contournant la longueur surplombante par les voies Highlight et Abendrot, on échappe à une traversée de 20 mètres en artif Dans le site de l' Ofen, on trouve de nombreuses longueurs en dalle avec des trous et des cannelures. Der Vogel und das Kind, 6a+ Photo: Walter Britschgi Photo: L or enz A. Fischer

A la fin des années quatre-vingt-dix, l' arène s' est encore agrandie, avec plusieurs itinéraires faciles et d' autres très difficiles. De cette époque datent les voies équipées par les guides Niklaus Kretz et Hans Ettlin dans certains bancs de rochers du Bonistock, dont certaines sont parfaites pour les enfants, et celles de Peter Keller et Andreas Audétat dans un surplomb de 15 m au Krähennest. A présent, tous les niveaux de difficulté sont couverts dans un site aux voies extrêmement variées, de l' adhérence aux gros bacs en passant par les vires les plus étroites. Le Krähennest ( nid de corneille ) doit son nom aux oiseaux au noir plumage perchés sur une vire dominant la voie An-trax, à laquelle nul autre ne pouvait accéder, en tout cas pas un grimpeur amateur 3.

Le paradis sur terre

Ainsi, le Melchtal est devenu un eldorado de l' escalade et ce, parce que tous ceux qui y ont équipé ou assaini des

3 On a équipé plusieurs centaines de voies dans le Melchtal au cours des trente dernières années. Bien entendu, elles ne sont pas toutes l' œuvre des personnes mentionnées dans cet article: de nombreux autres mordus de la grimpe ont passé des heures au bout d' une corde pour poser des pitons ou assurer leurs collègues. Il serait trop long de les mentionner tous ici. Certains noms figurent dans les topos cités dans la bibliographie.

voies partageaient les mêmes idéaux pour un site d' escalade grand public: peu d' approche, un assurage parfait et des voies courtes et nombreuses. Ces facteurs font de la région de Melchsee-Frutt le grand favori des familles. Elles sont toujours bien accueillies dans la région, comme tout le monde d' ailleurs. Ici, le but est de se faire plaisir et des voies comme Blauer Käfer dans la Cheselenflue ( 6 L, 6a+ ) ou Hexentanz dans l' Ofen ( 8 L, 5 c+ AO ) n' auront aucun mal à vous en convaincre.

Informations générales

Accès: en train jusqu' à Sarnen et en car postal jusqu' à Stöckalp, station inférieure de la télécabine Stöckalp– Melchsee-Frutt, dans le Melchtal. En été, la route est ouverte jusqu' à Melchsee-Frutt, où le stationnement est payant. Circulation à sens unique en montée aux heures paires et en descente aux heures impaires. Horaires et autres informations sur www.melchsee-frutt.com. Les heures de montée et de descente doivent absolument être respectées; tout contrevenant sera puni d' amende.

Matériel: presque tous les secteurs présentés sont équipés en spits, relais et points de renvoi. A moins qu' un topo ne précise le contraire, dans la plupart des secteurs, une corde de 50 m et 16 dégaines suffisent.

Carte/Bibliographie: CN 1: 25 000, feuilles 1190 Melchtal et 1210 InnertkirchenUrs Lötscher, Kletterführer Zentralschweizerische Voralpen, 1995, Ed. du CAS; Willy Auf der Maur, Clubführer Zentralschweizerische Voralpen, 1996, Ed. du CAS; Jürg von Känel, Plaisir OST, Ed. Filidor.

Hébergement: à Melchtal, hôtel-restaurant de Nün- alp, www.nuenalp.ch ou à bon prix au monastère, www.kloster-melchtal.ch; à Melchsee-Frutt, hôtel de mon-

Stefan Degelo dans Blauer Käfer, 6a+, la voie la plus appréciée de Cheselenflue Photos: L or enz A. Fischer Les voies accueillantes du site de Cheselenflue avec la pyramide marquante du Brünighaupt au-dessus de la forêt de hêtres

tagne du Bonistock, www.bonistock.ch. Tous ces hébergements accueillent aussi les groupes.

Saison: la plupart des sites sont exposés au sud et à l' est. Ils sont donc bien ensoleillés en hiver. On peut les parcourir très tôt dans l' année et jusqu' à la fin de l' automne, en y accédant éventuellement à skis ou à raquettes. Conseil pour l' hiver: prendre la télécabine jusqu' à Melch-see-Frutt, d' où on atteint les voies en 15 minutes à skis. L' après, redescendre par les pistes.

Secteurs

Ofen, divers secteurs: 1,7 km après Melchtal, bifurquer à gauche et rouler jusqu' à l' interdiction de circuler, continuer à pied ou en V.T.T. jusqu' à l' alpage d' Unterboden, puis par un sentier jusqu' au de Wolfisalp. De là, poursuivre en direction du nord jusqu' au pied de la paroi ( altitude 1870 m2 h 1 / 2 depuis Melchtal. Hauteur de la

paroi: 190 m; 35 voies ( 6a à 7 c ).

Ambiance d' automne dans le Melchtal. Au premier plan, l' ancienne caserne et derrière, les falaises avec les écoles d' escalade de Flüelibalm- Dossen, Flüelibalm et Goldgrube ( g. ) La descente est presque aussi intéressante que la montée: au départ du dernier relais de Blauer Käfer, 6a+, on descend de plus de 100 m en deux rappels Le guide Armin Steiner dans la longueur aérienne Memmen vom Memmental, 7a, site de Cheselenflue, avec son large surplomb. En toile de fond, le site enneigé de l' Ofen, dominé par le Huetstock

Burgfluh: parking à Kerns. Suivre sur 400 m la route menant à Melchtal, puis tourner à gauche en direction de Halten; 400 m plus loin, prendre en direction du nord vers les rochers, sur un terrain privéaltitude 620 m15 min depuis Kerns; 14 voies ( 5 c à 7b ).

Melchsee-Frutt, Bonistock: de la station supérieure de la télécabine, suivre la rive du lac sur 500 m, puis se diriger au nord-est vers les longues barres rocheuses du Bonistock ( altitude 1930 m15 min; hauteur de la paroi: 10 à 60 m; plus de 100 voies ( 3b à 7a ) dont 80 en 6a ou en dessous.

Versant nord du Brünighaupt: de Sachseln, prendre la route de montagne jusqu' à l' alpage d' Älggi ( auberge de montagne ), puis vers l' est jusqu' à l' ensellement nord et au sud jusqu' au départ des voies, 2150 m d' altitude; 1 h depuis l' auberge; 2 voies plus longues: 6 c et l' arête nord, 7 L/5 c; coinceurs utiles. Cheselenfluh: de la Stöckalp, suivre la route ou le chemin de randonnée en direction de Melchsee-Frutt jusqu' au P. 1475, puis prendre au nord pour accéder aux secteurs « Meteorit » et « Chaltbach » ( altitude 1500 m1 hhauteur de la paroi: 200 m14 voies ( 5 c+ à 7a5 voies environ dans le secteur Flaschengeist, plus au sud de la même paroi ( 6 c+ à 7b ).

Goldgrube: après les premières baraques, partir du parking et se diriger vers l' ouest en franchissant un pont; depuis la ferme, suivre un ruisseau vers le sud-ouest et monter tout droit à travers la forêt, longer le ruisseau jusqu' à la paroi ( altitude 1140 m30 min; 8 voies ( 6b à 7b ), jusqu' à 23 dégaines.

Flüelibalm: même départ que pour Goldgrube mais derrière la ferme, suivre le chemin de randonnée jusqu' à la clairière de Flüelibalm, puis tenir sa gauche en direction des rochers ( altitude 1300 m45 min; 9 voies courtes ( 5 c à 7 c ).

L' école d' escalade de Boni à Melchsee-Frutt: Gusti Imfeld dans la voie Heiliggeischt, 6b Regula Furrer dans Heilig-geischt, 6b, à 2000 m d' altitude par une douce journée d' hiver Photos: W alter Britschgi

Flüelibalm-Dossau: même itinéraire que pour la Goldgrube mais derrière la ferme, suivre la route d' alpage jusqu' au deuxième parking100 m plus loin, monter raide à travers bois jusqu' à la paroi ( altitude 1080 m15 min; 4 voies ( 6a à 7b+ ), une voie avec 44 prises artificielles, 6b, et une autre 5 L/7b+ max. Krähennest: après le village de Melchtal, descendre vers la Melchaa, franchir le pont au P. 870 sur CN et prendre droit dans la pente à gauche à travers bois jusqu' au départ des voies ( altitude 980 m20 min; 15 voies environ, de 6b à 8 c. a

Boniwäg, 6b, dans l' école d' escalade de Boni à Melchsee-Frutt. A l' arrière, un point de vue peu commun sur le Titlis et les Wendenstöcke

Histoire, culture et littérature alpines

Storia, cultura, letteratura alpina

Alpine Geschichte, Kultur, Erzählungen

Feedback