Le rude chemin vers les sommets. Natalie Bärtschi, un talent pour la relève

Natalie Bärtschi, un talent pour la relève

Le rude chemin vers les sommets

« Tomber? Je trouve ça assez cool », prétend Natalie Bärtschi. Cette déclaration de la Saint-Galloise représente assez bien l' état d' esprit de la jeune génération de grimpeuses. Ayant grandi dans l' univers des salles d' escalade, ces jeunes filles ne connaissent pas la peur de tomber. Sans renier le plaisir de grimper, elles travaillent dur à leur carrière sportive.

Agée aujourd'hui de 15 ans, Natalie Bärtschi fait partie de la relève de l' équipe nationale du CAS depuis l' année dernière. C' est déjà un pas important, celui dont plusieurs autres concurrentes rêvent encore. La fascination exercée par l' escalade sportive tient pour elle d' abord à la mise à contribution de tous les muscles et à la prospection de terrains toujours nouveaux. Elle n' est pas insensible non plus à la sollicitation psychologique balançant entre affrontement du stress et Spectacles de théâtre et d' escalade La section Rinsberg du CAS organise à Bülach le championnat suisse junior de blocs. A cette occasion, elle met sur pied, en collaboration avec le cours de théâtre et de danse pour enfants de Doris Sturzenegger, un spectacle de danse et de théâtre. Durant la journée, la scène du théâtre verra se dérouler des compétitions d' escalade sur ses parois, et le soir, c' est un spectacle de vampi-res, de gouttes d' eau tombantes et d' enfants en balançoire qui prendra leur place. Les finales de blocs auront lieu le dimanche après-midi de 13 h à 16 h 3O. Programme et prévente des billets sur: www.sac-rinsberg.ch satisfaction profonde donnée par le succès et l' atteinte des objectifs qu' elle s' était fixés.

Une tour mobile d' escalade pour les débuts

A l' âge de 7 ans, alors que Natalie séjournait pour de nombreuses années aux USA avec sa famille, elle tomba en arrêt, dans une exposition, devant une tour d' escalade mobile. Elle y fit ses premières armes avec enthousiasme. De retour en Suisse, elle se mit à l' escalade pour le plaisir, avec les Amis de la nature ou en famille. Mais elle ambitionnait de se mesurer aux autres et de se perfectionner, ce qui l' amena à participer à des compétitions d' escalade pour enfants, puis à être admise au groupe d' entraînement du CAS à Lichtensteig. L' adhésion à la section Säntis du CAS ne fut plus alors qu' une formalité pour toute la famille. Intégrée à ce groupe, Natalie se soumit pour la première fois à un entraînement régulier. Le succès ne tarda pas, puisqu' elle monta plusieurs fois sur le podium dans des concours régionaux et gagna une compétition d' espoirs à Coire. Les entraîneurs du Centre régional de Suisse orientale remarquèrent rapidement cette athlète engagée et volontaire. Aaron Richiger, mentor de la première heure et entraîneur au Centre régional de Suisse orientale, proposa à la fillette alors âgée de 11 ans une place dans l' équipe des espoirs du Centre. Elle eut ainsi la possibilité de se livrer à l' escalade deux à trois fois par semaine, ce qui représente jusqu' à six heures d' escalade surveillée. Il a suffi d' une année pour que Natalie gagne ses premières médailles dans des concours nationaux et soit de ce fait admise dans l' équipe régionale.

Dans l' équipe régionale

Cette équipe rassemble les meilleures athlètes des secteurs de Zurich, Winterthur et Saint-Gall. L' accent y est mis sur l' amélioration des performances personnelles, et Natalie y reçoit un appui dans la recherche du meilleur équilibre entre l' école et le sport. Elle y bénéficie aussi d' un suivi de médecine du sport.

Les championnats nationaux sont un objectif déclaré des athlètes membres des équipes régionales. On y travaille avec ardeur lors de diverses activités en rocher et d' entraînement en salle. La récompense ne tarde pas: durant sa première année dans l' équipe régionale, Natalie remporte plusieurs victoires et podiums dans des concours nationaux de plusieurs disciplines. Photos: David Schw eiz er Victoire: Natalie Bärtschi a remporté une compétition de bloc en 2007 à Leysin.

Débuts faciles

Les résultats de Natalie et ses progrès incitent les responsables de la relève de l' équipe nationale, après discussion avec les entraîneurs régionaux, à l' inviter au camp d' entraînement Swiss Climbing Talents Camp qui sert à sélectionner les membres de l' équipe nationale. Tous les participants subissent divers tests ( voir Les Alpes, 11/2006 ) que Natalie passe avec brio. On en est presque à se demander si tout ne lui a pas été un peu trop facile. La jeune athlète n' a jusqu' ici jamais eu à affronter défaites ni coups du sort. La jeune sportive observe maintenant déjà qu' elle ne poursuivra peut-être pas toujours sa carrière au même rythme: « Au début, c' est allé si vite et je me sentais progresser sans cesse. Tout est devenu plus difficile maintenant. Je dois faire des efforts toujours plus grands et plus ciblés pour augmenter mon niveau », dit notre jeune athlète. Natalie est au début d' une carrière internationale. Elle pourra bientôt se mesurer à d' autres grimpeuses au niveau européen, où elle a déjà glané quelques bons résultats. Son objectif déclaré, la participation à la Coupe du monde en catégorie adultes, semble bien pouvoir se réaliser.

Rude concurrence internationale

Bien que sa position dans le milieu suisse de l' escalade soit enviable, notre jeune athlète de 15 ans n' est pas un talent unique. Si elle veut tenir tête aux meilleures, il faudra qu' elle y travaille dur. Comme en gymnastique artistique, les champions d' escalade au niveau international sont toujours plus jeunes. Cette évolution est particulièrement sensible chez les femmes. L' Autrichienne Johanna Ernst, qui domine actuellement la Coupe du monde féminine, est, avec ses 17 ans, à peine plus âgée que Natalie.

Il faut aussi observer qu' un parcours de Coupe du monde est beaucoup plus exigeant qu' une tournée de Coupe d' Eu. En comparaison avec les parcours des équipes de relève, les exigences physiques sont considérablement plus élevées. La difficulté absolue augmente de trois à quatre degrés. Natalie devra fait d' énormes efforts pour s' établir au niveau international. C' est un chemin long et escarpé, mais qui pour elle n' a rien d' impossible. Toutefois, les plus hautes marches resteront réservées aux talents d' exception comme Johanna Ernst ou Adam Ondra. a Lukas Iseli, responsable de la relève au CAS ( trad. ) Natalie Bärtschi, une jeune fille de Suisse orientale qui progresse avec ardeur vers les sommets.

Livres/médias

Libri/media

Bücher/Medien

Feedback