L’énergie téméraire des pionniers C’était il y a 100 ans: la première ascension du Denali

Trois des quatre alpinistes souffrirent toute la journée de maux de ventre. Le seul à être épargné fut Walter Harper, un jeune descendant mi-athabaskan et mi-irlandais de 21 ans. La veille au soir, il avait fonctionné encore comme cuisinier au dernier camp. Il prit donc sur lui de faire la trace, progressant infatigablement en direction du sommet du Denali ou Mount McKinley, ce dernier nom donné à la plus haute montagne d’Amérique du Nord en l’honneur du 25e président des Etats-Unis.

 

Pionniers et concurrents fraternels

«Devant nous et peut-être 100 pieds au-dessus se profilait une nouvelle arête étroite […] le vrai sommet du Denali. […] Pleins d’une téméraire énergie, nous nous élançâmes. Walter, qui avait marché en tête durant toute la journée, fut le premier à gagner la cime. Indigène de l’Alaska, il fut ainsi le premier homme à poser le pied sur la plus haute montagne de son pays. Il avait bien mérité cet honneur.» C’est ainsi que Hudson Stuck, chef de l’expédition victorieuse, décrivit le moment où les premiers hommes atteignirent le Denali. C’est ainsi que la cime sud fut vaincue pour la première fois le 7 juin 1913. Avec ses 6194 mètres, elle constitue le plus haut sommet du continent nord-américain. Harper et Stuck étaient accompagnés de Harry Karstens, un rude pionnier de l’Alaska, et de Robert Tatum, qui était comme Stuck un missionnaire de l’église anglicane.

Ce fut la sixième tentative de conquête de la plus haute cime du Denali. En 1910, aiguillonnés par un pari lancé dans un bar de Fairbanks, les deux orpailleurs Peter Anderson et Billy Taylor avaient atteint le sommet nord. Frederick A. Cook prétendit toutefois avoir conquis le sommet en 1903 déjà, mais les photographies qu’il montra à l’appui de cette affirmation s’avérèrent fausses.

 

1500 ascensions à ce jour

La première ascension avec traversée des deux sommets nord et sud (le plus élevé étant ce dernier) fut réalisée depuis l’est par le glacier de Muldrow. Les auteurs de cette première atteignirent le sommet par l’arête montant à gauche du Muldrow, nommée depuis Karstens Ridge. Aujourd’hui, on compte quelque 1500 passages d’alpinistes au sommet du Denali ou McKinley. La montée se fait en général par la voie West-Buttress ouverte en 1941 par Bradford Washburn.

L’Olympe aussi

Il y a 100 ans aussi que fut réalisée la première ascension de l’Olympe. Daniel Baud-Bovy, le photographe Fred Boissonnas et Christos Kakalos furent les premiers à poser le pied sur le sommet principal, le Mytikas (2918 m). Récit de Boissonas: «Nous dûmes surmonter les arêtes et le grand sommet sans aide de porteurs. Ils refusèrent de poursuivre au-delà de l’épaule du Skolio, encore accessible aux mulets. Tremblant de peur, ils tombèrent à genoux et prièrent la ‹Panagia› aussi longtemps qu’ils nous virent grimper le long de ces pentes vertigineuses.»

Les autres sommets de l’Olympe sont le Skolio (2911 m), le Stefani (2909 m, parfois nommé «Trône de Zeus») et le Skala (2866 m). L’arête de Kakoskala, une escalade facile, se trouve entre le Skala et le Mytikas.

Feedback