Les changements climatiques dans les Alpes | Club Alpin Suisse CAS

Les changements climatiques dans les Alpes

Les régions alpines sont durement touchées par les changements climatiques. Les dernières recherches dressent un premier bilan de leurs conséquences.

 

Les changements climatiques sont un fait établi. Personne ne le sait mieux que ceux qui sont souvent en montagne. Les glaciers fondent toujours plus vite, certains itinéraires ne peuvent plus être parcourus, des chemins d’accès aux cabanes doivent être déplacés parce que les moraines deviennent instables.

 

Tout le monde est concerné

Dans sa stratégie « Adaptation aux changements climatiques en Suisse », rendue publique en mars dernier dans la plus grande indifférence, le Conseil fédéral fait état du constat suivant : « Les températures augmenteront dans toutes les régions du pays et pour toutes les saisons. » Conséquences : accentuation des fortes chaleurs dans les agglomérations, accroissement de la sécheresse, aggravation du risque de crues, fragilisation des pentes accompagnée d’une augmentation des mouvements de terrain, élévation de la limite des chutes de neige, dégradation de la qualité de l’eau, des sols et de l’air, modification des milieux naturels, de la composition des espèces et des paysages, débouchant sur la propagation d’organismes nuisibles, de maladies et d’espèces exotiques. Aucun domaine ne sera épargné par ces effets.

 

Premiers chiffres détaillés

Avant que ne débute en ce mois de juin la Conférence de l’Organisation des Nations Unies Rio20+ sur le développement durable, Les Alpes révèlent ce que les changements climatiques vont probablement avoir comme conséquences jusqu’à la fin de ce siècle dans les Alpes suisses. Si les articles rédigés par des scientifiques sont exprimés dans un langage mesuré, les faits n’en demeurent pas moins dramatiques.

 

Plus chaud et moins de chutes de neigeElévation de 500 mètres de la limite de l’enneigementQuasi-disparition des glaciers d’ici 2100Sédiments sous le Turtmanngletscher

Quelle quantité de gaz à effet de serre ?

Les assertions sur les changements climatiques donnent un aperçu de l’état actuel des connaissances, mais présentent encore des incertitudes. Bien que les prévisions soient scientifiquement fondées, elles ne sont pas fiables en tous points, car les interactions complexes du système climatique n’ont pas encore pu être complètement démystifiées, ni présentées sans erreurs dans les modèles. Ceux-ci sont toutefois en mesure de reproduire plus exhaustivement le climat des décennies précédentes, ce qui renforce les affirmations sur les changements climatiques. Le plus important manque de fiabilité repose sur les hypothèses à long terme concernant les émissions de gaz à effet de serre de l’être humain. Le développement économique, démographique et les mesures de réduction de ces émissions seront décisifs.

Feedback