Les chasseurs sont-ils tous des barbares?

En réponse aux courriers de lecteurs parus dans «Les Alpes» 12/2016

En tant qu’Allemand établi en Suisse, je pensais que les Suisses étaient un peuple diplomate. A la lecture des courriers de lecteurs parus dans l’édition de décembre 2016 des «Alpes», j’ai remis en doute cette opinion. Doit-on parler de pratique invasive et irrespectueuse face à un drone dont on ignore le but exact? Tous les chasseurs sont-ils des esbroufeurs, des cow-boys ou des barbares? Aujourd’hui, les drones sont utilisés en terrain alpin pour de nombreuses tâches de recueil d’informations géographiques qui étaient auparavant effectuées par des hélicoptères, bien plus bruyants. La régulation par la chasse est nécessaire depuis que les grands prédateurs ont été en grande partie exterminés à la suite de l’élevage intensif du bétail. J’espère que l’auteur de ce courrier de lecteur est végétalien et ne soutient ainsi ni l’élevage extensif dans les Alpes, qui a conduit à l’extermination du loup, du lynx et de l’ours, ni l’élevage en batterie, qui est encore bien moins naturel que la chasse.

Feedback