Les doigts bien au chaud

Avoir froid aux mains peut ruiner une performance. Les conseils d’un expert pour s’en prémunir.

Cela peut sembler bête, mais les abandons pour cause de mains froides sont fréquents dans les compétitions de ski-alpinisme. «Trois principaux facteurs y contribuent, explique Urs Hefti, chirurgien à Berne. Le stress lié à la course a tendance à favoriser les mains froides, tout comme le fait que ce sport se pratique dans la neige en altitude et que les athlètes sont légèrement vêtus. Enfin, les longs bâtons caractéristiques de la discipline impliquent que les mains se retrouvent plus haut que le cœur (la pompe), et que l’irrigation sanguine en pâtit.» Plusieurs mesures sont toutefois possibles pour prévenir les problèmes.

Avant la course

Boire une boisson bien chaude 10-15 minutes avant le départ, garder ses gros gants, doudoune et bonnet le plus longtemps possible tout en gardant les mains en mouvement. S’entraîner mentalement contre le stress.

Pendant la course

Remettre des habits chauds 10 minutes avant un changement de peaux, régulièrement baisser les mains durant les portages et s’habituer à porter des gants plus épais.

Et si le froid se fait sentir, enfiler ou boire quelque chose de chaud, tenir ses bâtons plus bas et faire des mouvements centrifuges avec les bras pour ramener le sang dans les extrémités.(bro)

Feedback