Les gardes-frontière retirent leur soutien aux athlètes de ski-alpinisme

A partir de mi-2019, l’équipe nationale de ski-alpinisme ne bénéficiera plus de l’important soutien du Corps des gardes-frontière. Cinq membres de l’équipe sont concernés. Pour les athlètes suisses, c’est un coup dur. En effet, toutes les nations d’Europe centrale qui jouent les premiers rôles en ski-alpinisme soutiennent leurs athlètes sur le plan professionnel. Ce soutien en moins représente donc un énorme handicap concurrentiel pour la Suisse. Le fait que la discipline ne soit pas (encore) olympique a joué un rôle essentiel dans cette décision que le CAS regrette.

Feedback