Les montagnes appartiennent-elles à tout le monde ou seulement aux randonneurs à skis?

A propos du courrier de lecteur «Traces damées par les raquetteurs» paru dans «Les Alpes» 6/2019

Oui, la montagne appartient à tout le monde. Les skieurs savent-ils que le cœur des randonneurs à raquettes bat lui aussi plus vite lorsque nous pouvons descendre dans une pente de poudreuse immaculée et légère? En réalité, on trouve la plupart du temps des pentes totalement damées par les skieurs, avec çà et là des restes de poudreuse. Nous ne voulons pas plus que les skieurs de ces «pistes», mais elles sont difficilement évitables quand tout le monde veut aller en montagne. Pour les raquetteurs, c’est encore plus désagréable lorsque nous faisons péniblement une trace à la montée dans une pente très raide pour nous faciliter la tâche à la descente, mais qu’elle est totalement ruinée par les skieurs qui descendent, et que nous devons alors recommencer le travail. Avoir des égards pour les autres, volontiers, mais il faut que ça aille dans les deux sens. Ou les skieurs ont-ils acheté la montagne? Si possible, nous nous cherchons donc des itinéraires peu courus où nous pouvons être seuls ou presque.

Feedback