Les saisons inversées

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

Sports d' hiver au soleil d' été

Hermann Komacher, Unterpfaffenhofen ( Allemagne )

Préface de la rédaction Afin d' éviter dis l' abord tout malentendu que la relation ci-dessous pourrait provoquer parmi les clubistes du CAS, il convient de relever ce qui suit:

II s' agit uniquement — et le lecteur attentif s' en rendra compte de lui-mime ~ d' une information objective, d' un état de choses analogue à celui que nous avions déjà relevé à propos des glaciers du Dachstein ( bulletin mensuel d' août igf3, p.i8g, « Rummelplatz Hallsteiner Gletscher am Dachstein? » ) et dont les conséquences sont tout autres que plaisantes. Nous ne pouvons ignorer ces faits: tout au contraire, la liste étonnamment bien étoffée des stations de ski d' été qui existent déjà nous oblige à conclure qu' il est urgent de s' opposer, partout où cela nous sera encore possible, à une plus grande prolifération de ces champs défaire en haute H. Vg.

Une des caractéristiques les plus remarquables des humains, à no^re époque de la conquête de l' espace, est leur mobilité. La technique moderne leur permet - apparemment sans effort - de contempler eh un minimum de temps les plus beaux paysages de notre globe devenu bien petit. Des organisations bien rodées et de multiples moyens de transport —autoroutes, avions, paquebots - le leur facilitent, pour autant qu' ils disposent des fonds nécessaires. Le voyage sur la lune n' est plus qu' une question de temps. Pour l' ins, il est vrai, il faut se contenter de voyages de vacances au pôle Sud - le « gag » le plus récent d' agences de voyages australiennes - ou d' expédi pour tout un chacun dans l' Himalaya.

L' homme moderne n' accepte pas non plus que les saisons le contraignent à modifier ses habitudes de vacancier. Il veut faire de la natation en hiver et du ski au gros de l' été. Pourquoi pas, puisque la technique lui en donne les moyens? Et les stations à la page estiment devoir tenir compte de ce désk^g si incongru soit-il, de leur clientèle. Pas seule à cause de la concurrence. De même qu' à bien dégjîj endroits on a su offrir en plein hiver les plaisirs l la natation dans des piscines chauffées, qu' elles soient à ciel ouvert ou couvertes, l'on transpor*^ maintenant les vacanciers en été, par câble òu patrii voie aérienne, dans la région des neiges éternelle^* :! Ge que jusqu' ici la nature réservait, en été, au skieur-alpiniste expérimenté, au prix d' un effort, la technique moderne des transports l' offre à tout un chacun, pourvu qu' il soit disposé à, payer le prix exigé, qui n' est même pas excessif! -, sports d' hiver au soleil de l' été!

Depuis quelques années, le ski est devenu non? seulement un sport populaire, voire de masse ï unfcde ses formes extrêmes, le ski d' été, est déjà « in »;; ' .; Le nombre de ceux qui ne peuvent remiser leuts' ï planches, même après un hiver à la neige abon* s' dante et à la fin d' un printemps de ski prolongé, ' "? devient toujours plus grand. Ils ne sont pas ceux qui, tout l' été, laissent le porte-skis sur le de leur voiture. Et cela non seulement par simple .; paresse. Des stations d' altitude, toujours plus nombreuses, s' aperçoivent avec le temps qu' elles ont laissé inexploitées de nombreuses possibilité*^ de gain dans les régions glaciaires a voisinantesAlors on construit des téléphériques, on installe des remonte-pentes de glacier, on crée des école » de ski d' été. Et les endroits qui se prêtent à cèà*i| équipements ne sont pas rares. En France et «'Italie surtout, nombre de régions glaciaires,haute altitude et néanmoins d' accès facile, ont fetjfcjj généreusement aménagées, ces derniers années ,'pour le ski d' été. Pour bien des centres touristi-V ques renommés, le slogan « soleil — été — ski », au premier abord paradoxal, traduit depuis temps une des attractions majeures offertes vacanciers. Comme en plein hiver, on peut y suivre les cours d' une école de ski, se faire hisser sans effort, par des téléphériques ou des remonte*'pentes, au point de départ - à passé 3000 mètresde pistes bien balisées et soigneusement préparé rées... pour se prélasser, l' après, dans 1' eaUfÄ tiède de la piscine. De plus, la plupart de ces centres de ski d' été sont si bien situés que, grâce à de bonnes routes de montagne et à l' aide de moyens de transport à grand débit, on peut les atteindre sans perte de temps appréciable.

Dans le paradis de ski alpin qu' est l' Autriche, les dieux ont exigé longtemps de ceux qui voulaient goûter aux joies du ski d' été le dur effort et la « transpirée » d' une longue grimpée au soleil. Avec le téléphérique de l' Enzingerboden au Weisssee et la transformation en un hôtel moderne de l' ancienne cabane Rudolf ( 2315 m ), on a créé pour le ski d' été, dans la province de Salzbourg, déjà au cours des années cinquante, un point d' appui à l' accès aisé, au Stubacher Sonnblick ( 3088 m ) et au pied de la Granatspitze ( 3086 m ). De plus, au début de l' été et au commencement de l' hiver, deux remonte-pentes supplémentaires sont en exploitation à proximité immédiate de l' hôtel. Sans parler des possibilités touristiques en direction des Kaiser Tauern, de la cabane Oberwalder et du Mooserboden! La gare aval d' En ( 1468 m ), au fond du Val Stubach, est facilement atteinte par une route à autos de 17 kilomètres partant d' Uttendorf ( sur la grande route Kitzbühel-Col de Thurn—Mittersill-Zell am See ).

Au pied du Grossglockner, dans la région de l' Obere Pasterze et autour de la cabane Oberwald ( 2973 m ), à deux heures de la route du Glockner, il y a également de vastes névés, exempts de crevasses, où la « saison des planches » ne débute qu' au milieu de mai. La célèbre route du Grossglockner, dégagée par de puissants chasse-neige, procure d' ailleurs tôt dans l' année un accès à des paradis de ski d' arrière qui, naguère, étaient pour ainsi dire inconnus; ainsi, sur son versant sud, les pentes du Schareck ( 2604 m ) tout récemment équipées d' un remonte-pente, puis les névés de la pointe Edelweiss au-dessus du Col du Fuscher Tori, et surtout le versant nord, toujours bien enneigé, du Kloben ( 2936 m ) à l' ouest du Fuscher Törl ( 2404 m ).

Dans les montagnes des Hautes-Tauern, cc' est cependant au téléphérique des Glaciers Kaprun-Kitzsteinhorn ( gare de l' arête nourd-ouest du Kitzsteinhorn à 3029 m ) que revient la palme. En effet, les champs de ski du Glacier de Schmieding permettent, encore en juillet et en août, de faire de belles descentes longues de deux kilomètres et demi et même davantage. Et en face, au Maurerkogel ( 2995 m ) et sous la brèche du Maurerkogel ( 2924 mdeux remonte-pentes, un télésiège l' on trouvera d' autres grandioses possibilités de ski d' été. Au demeurant, les trois sections du téléphérique des Glaciers de Kaprun sont en train d' être doublées par un funiculaire à grand débit, dont le tracé sera en majeure partie souterrain, c'est-à-dire en tunnel, et dont la mise en service est prévue déjà pour la saison d' hiver 1973/1974. Sa gare inférieure est d' un accès plus aisé que celui de n' importe quel autre point de départ des Alpes orientales: 15 minutes d' auto de Zeil am See ( arrêt des trains express internationaux ), une heure et demie de l' autoroute de l' Inn à Kufstein ( par Kitzbühel-Col de Thurn ).

A ces paradis du ski estival des Hautes-Tauern s' ajoutent, en Autriche, de nombreuses possibilités de ski d' été dans d' autres massifs de la chaîne faîtière des Alpes, p. ex. dans les vallées de la piller. Pour l' instant, le circuit de ski de glacier entre Olperer et Gefrorene Wandspitze ( 3286 m ) n' est pas encore complet - il y a un projet de télécabine au Grosser Kaserer ( 3266 mmais maintenant déjà le « télésiège des glaciers » de Hinterlux ( 1495 m ), par la Sommerbergalm au bord du glacier ( 2660 m ), permet l' accès des champs de neige éternelle au-dessous de la Gefrorene Wandspitze. Un télésiège aboutit encore plus haut à 2800 mètres, un remonte-pente, vers l' est, sous l' arête sommitale ( 3250 m ) de la Gefrorene Wandspitze.

Dans les Alpes de l' Ötztal, on peut également faire du ski d' été. Le téléphérique au Gaislach-kogel, à 3058 mètres, est censé être le plus haut en Autriche. Le Wurmkogel ( 3085 m ), près de Hochgurgl ( 2100 m ), équipé d' une combinaison de télésièges, le dépasse néanmoins en altitude, et ses névés exposés à l' ouest sont incontestablement plus favorables au ski d' été. Depuis peu, dans le haut Stubai également - aux alentours de la cabane de Dresde ( 2308 m ) -tout un centre de ski d' été est en projet. Un téléphérique en trois sections, un télésiège et cinq remonte-pentes équipent les glaciers, guère crevasses, au-dessous de la Schaufelspitze ( 3330 m ) et permettent de faire du ski toute l' année.

Les gens de Styrie, eux aussi, veulent maintenant offrir des possibilités de ski d' été. Les glaciers de Schladming et de Hallstein sur les flancs nord du Dachstein ont été rendus accessibles aux skieurs d' été par le nouveau téléphérique de la cabane Tiirlwand ( 1703 m ) au Hunerkogel ( 2685 m ) -deux remonte-pentes des glaciers - et par les remontées mécaniques du Gjaidstein ( 2500 à 2680 m ) et du Dirndl sous l' Observatoire du Dachstein ( 2590-2730 m ). A vrai dire, il s' agit là de terrains peu inclinés qui ne satisferont que médiocrement les skieurs bien entraînés.

La modeste fraction des Alpes qui se trouve sur territoire allemand ne comporte par contre aucune véritable station de ski d' été. Certes, on peut participer encore en juin à des courses se déroulant sur les plus petits glaciers allemande: le Blaueisgletscher et l' Eiskapelle, dans la région de Berchtesgaden, mais ce n' est plus du ski d' été. Quant au Zugspitzplatt ( 2600 m ), au pied de la Zugspitze culminant à 2963 mètres, il a beau être équipé de pas moins de trois téléphériques à grand débit, d' un chemin de fer à crémaillère, de deux grands et de trois petits remonte-pentes, il lui manque quand même quelques mètres en altitude pour assurer la persistance de la neige toute l' année, même si l'on peut s' y adonner aux plaisirs du ski jusque tard dans le printemps et déjà au début de l' hiver.

A cet égard, les Italiens, au sud des Alpes, sont mieux lotis. Quelques-unes des régions les plus élevées des Alpes, où donc l' enneigement est le mieux assuré, leur appartiennent, ce qui signifie que les amateurs de partout ailleurs y sont aussi les bienvenus! Il y a là Courmayeur, à l' extrémité nord-ouest du pays, avec le grandiose téléphé- rique du Col du Géant ( 3417 m ). Après la station supérieure, près de la cabane Torino, on trouve de vastes terrains de ski, équipés de quatre remonte-pentes, qui permettent d' accéder jusqu' à la célèbre Vallée Blanche. De partout dans la Vallée d' Aoste, jour après jour, les abonnés et les élèves des écoles de ski débarquent du téléphérique. Alors que chez nous le terme de « ski d' été » est encore peu connu, dans le Val d' Aoste et ses environs le « sci estivo » va tellement de soi que, en juillet et en août, aucun indigène ne prêterait attention à une voiture au toit garni de skis. Et. certains jours d' été, les routes entre le Petit Saint-Bernard et Cervinia présentent le même aspect que les routes du Tyrol ou de Suisse en hiver.

C' est qu' ici, à Cervinia ( anciennement Breuil, 2050 m ), se trouve l' autre grand centre de ski d' été des Alpes italiennes. En 20 minutes, on atteint le paradis des neiges du Plateau Rosa ( 3500 m ) où, jusqu' à fin septembre, on peut se faire hisser par cinq remonte-pentes, participer à une course pour estivants et, pour autant que l'on ait quelque ambition touristique, faire l' ascension du Breithorn, à 4165 m, à ski presque jusqu' au sommet.

Ces deux centres les plus connus et les mieux équipés du ski d' été en Italie ne constituent cependant pas les seules possibilités de ski estival dans ce pays. Il y a en plus les champs de neige du Col du Stelvio ( 2757 m ), où la « saison d' hiver » commence des l' ouverture de la route, à mi-juin, pour prendre fin les derniers jours de septembre. Les sportifs aux goûts variés peuvent tracer le matin leurs arabesques sur la neige étincelante de l' Ebenferner, équipe de plusieurs remonte-pentes, pour faire trempette l' après dans les eaux tièdes du Lac de Còme, à moins qu' ils ne préfèrent le ski nautique. A 2800 mètres, il y a, aux alentours du Giogo del Stelvio, toute une série d' hôtels et de refuges qui permettent de loger, en tout, environ 2000 adeptes du ski d' été. Un réseau serré de remonte-pentes garnit les glaciers sous la Punta del Chiodo, autour du refuge: ': A*'Montée au sommet des Diablerets ( 32JO m).Vff^du sud-est Photo Hermann Kornacher, Unterpfafienhofcn 2Ski d' été au Pic Corvatsch Photo Max, St. Moritz/Archiv Kornacher 3Dans le Hochstubai; on a aménagé un gigantesque terrain pour la pratique du ski d' été Photo Hermann Kornacher, Unterpfàflenhofen 45)ti estival-sur le Glacier de Pisaillas au-dessus du Col de Vheran ( 2770 m ) Photo Syndicat d' Initiative Val d' Isère Kornacher ( 3175 m> à une heure du col ), jusqu' à la Vittelli. Une télécabine où l'on voyage iebout amène les skieurs directement aux divers smonte-pentes de l' Ebenferner. Bien sûr que là i ijy a une école de ski d' été, avec classes pour its et pour skieurs avancés. Celui qui trouve que les pistes d' été au-dessus r " Col du Stelvio sont par trop encombrées et, r peu qu' il ait quelque expérience de la monatgne, peut échapper à la cohue en rejoignant, Bormio et Santa Caterina, le massif de r,les cabanes Pizzini ( 2706 m ) et Casati ( 3268 m ) sont de bons points d' appui pour le ski; et d' où l'on peut faire l' ascension des 3778 jUjjlétres du Cevedale, le plus haut sommet skiable Alpes orientales. Plusieurs petits remonte-s, ici également, donnent la possibilité d' af sa technique.

Éîus à l' est, c' est la « reine des Dolomites », la Marmolada ( Punta di Rocca, 3309 m ), qui, avec son flanc nord, au glacier large de plusieurs kilomètres, a la réputation d' être la montagne skiable. plus rapide du monde. Ici aussi on peut pratiquer l' art blanc jusqu' en septembre. Une école de au « rifugio alla Marmolada », au Col de ( 2040 m ), attend les clients qui ont l' am de devenir, après huit jours de leçons, des maîtres godilleurs sur neige d' été. Depuis peu, on

kmat

atteindre le Col de Fedaia tant de l' ouest, par Canazei ( Val Fassa ) et Plan Trevisan, de l' est, au départ de Caprile sur la route l' Allegheau Col de Falzarego, par Rocca Pietore pia Malga Ciapela jusqu' au lac artificiel et lême jusqu' au du barrage. Avec le nouveau téléphérique de la Malga Ciapela ( 1450 m ) au jmmet neigeux de la Marmolada di Rocca' m ), la « reine des Dolomites » est devenue: montagne de ski d' été idéale. Si le télésiège! Col de Fedaia ( 2050 m ) au Pian dei Fac-|ij6$Oni ( 2660 m ) a équipé parfaitement son flanc la « Bellunese » ( 8 km de long, 1800 m de dénivellation ) promet d' être le couronnement tous les plaisirs du ski d' été dans la région. le gros de l' été, trois remonte-pentes sont en service aux alentours de la station intermédiaire de Serauta, à 2950 métrés. ( Il y a un projet; de téléphérique du Col de Fedaia à la brèche de Serauta. ) De plus, dans le groupe de la Pala, près de San Martino di Castrqzza - accès par Bolzàno-Ora-Passo di Rolle - on a équipé pour le ski d' été les champs de neige du Glacier de Fradusta. Tout un complexe de téléphériques et de télésièges amène les amateurs de neige estivale par le Col Verde ( 1940 m ) à la Rosetta ( 2601 m ) et plus haut encore au Glacier de Fradusta, dominé par la Cima di Fradusta ( 2930 m ). Plusieurs refuges sont de bons points d' appui dans cette région, entre autres les cabanes Rosetta, Pravital et .Canali. Ne mentionnons qu' en passant que le massif de la Pala est un paradis également pour les varappeurs. Ils ne sont pas rares ceux qui y viennent avec skis et corde. Une combinaison que l' on d' ailleurs aussi à la Marmolata, avec les voies classiques de sa paroi sud, ce qui fait que c' est ajuste titre que l'on a prétendu qu' elle était la montagne parfaite.

La région nouvellement équipée pour le ski d' été de la Punta Indren ( 3260 m ), au-dessus d' Alagna Val Sesia ( prov. de Vercelli ), sur le flanc méridional du Mont Rose ( téléphérique ), est encore peu connue. Deux remonte-pentes,, dont l' un atteint presque la cote 3500, sont à disposition ( accès, par les tunnels du Mont Blanc et du Grand Saint-Bernard ). Le Col du Monte Moro ( 2868 m ) au-dessus de Macugnaga- un remonte-pente, téléphérique jusqu' au refuge Bionda ( 2796 mpourrait également devenir une région de ski d' été très appréciée. De même les névés du Col Sommeiller ( 3009 m ), au nord-est de Bardonnèche. Trois remonte-pentes, conduisant jusqu' à 3190 mètres, y attendent les amateurs de ski d' été.

Les massifs de l' Ortler et de l' Adamello sont séparés par le Col du Tonale, à 1883 mètres. Le téléphérique Paradiso conduit du col à 2585 mètres, d' où une chenillette permet d' atteindre les pentes, exposées au nord, du Glacier de Presena, 5Descente de la station supérieure du téléphérique de l' Aiguille du Midi ( 3845 m ). C' est le point de départ de l' itinéraire de la Vallée Blanche Photo Hermann Kornacher, Unterpfaffenhofen 6Ski d' été sur le Glacier de Sarennes ( Alpe d' Huez ) Photo Sata, Alpe d' Huez, Isère ( France/Archiv Kornacher ) 7En avion jusqu' à la piste de ski: l' altiport de l' Alpe a " Huez- Un vol de 5 minutes permet aux skieurs de gagner de l' altitude Photo Hermann Kornacher, Unterpfaffenhofen à l' enneigement assuré: deux remonte-pentes jusqu' à 2729, resp. 3069 mètres. Aucune remontée mécanique par contre ne facilite la rude montée du Val Genova ( à Pinzolo ) au refuge « ai caduti dell' Adamello » ( 3045 m ). En haut, un petit remonte-pente ronronne pour l' amusement des estivants-skieurs.

L' offre est encore bien plus variée en Suisse. Celle-ci a beau être le pays où il y a plus de quatre mille, pendant longtemps l' unique but offert aux skieurs d' été y était le Jungfraujoch, au haut des 22 kilomètres du Glacier d' Aletsch que l'on atteint depuis 1912 par le Chemin de fer de la Jungfrau. Depuis quelque 25 ans cependant, d' autres régions de neiges éternelles de ce classique pays de vacances ont été équipées par des téléphériques à grand débit. Mentionnons tout d' abord les vastes champs de neige des Diablerets ( 3210 m ), au-dessus de Gsteig, sur la route du Pillon ( Vaud ), connus également comme place d' atterrissage de l' aviation des glaciers. De rapides téléphériques conduisent de Reusch ( 1343 m ) et du Col du Pillon ( 1546 m ) au Sex Rouge ( 3000 m ), permettant aux skieurs d' at une région où l' enneigement est absolument assuré ( quatre remonte-pentes ) et où, pratiquement durant tout l' été, ils peuvent démontrer qu' ils maîtrisent leurs lattes. Depuis l' ouverture à l' exploitation du téléphérique de la cabane des Violettes ( 2200 m ) à la Pointe de Plaine Morte ( 2927 m ), Crans-Montana est également devenu une des stations suisses de ski d' été. On trouvera deux remonte-pentes dans cette région de neiges éternelles.

Pour les skieurs qui ne peuvent renoncer à leur passe-temps favori en été, les pentes de glace sous l' Allalin ( 4027 m ), près de l' Hôtel de la Lange Fluh ( 2870 m ) au-dessus de Saas Fee, constituent un des terrains les plus appréciés. Téléphérique, chenillette et aviation ici se complètent. En attendant que soient terminés les téléphériques au Felsgrat ( 3600 m ) et de là au Feekopf ( 3888 m ), les amateurs de ski d' été doivent se satisfaire à Saas Fee du Felskinn ( 3000 m ). Trois importants remonte-pentes, dont l' un atteint même 3040 mètres au Col de l' Egginer, permettent, dans cette cuvette bien « pentue », exposée au nord-ouest, de pratiquer le ski toute l' année. Cabane Britannia, Allalinhorn, Strahlhorn, Alphubel tentent le skieur-alpiniste encore en juillet. Celui qui jouit d' une bonne forme et qui a une expérience suffisante de la haute montagne peut ici chausser ses planches pour faire la célèbre Haute-Route, le parcours de marathon des skieurs-alpi-nistes. De bons skieurs, bien entraînés, mettront 8 ou 9 jours pour atteindre Chamonix, après un parcours des plus variés. Celui qui, en passant, veut « faire » le plus possible de sommets devra compter quelques jours de plus. Pour les snobs au portefeuille bien garni, utilisant ( pour les montées ) l' avion ou l' hélicoptère, il faut compter de sept à huit heures.

De l' autre côté de la majestueuse chaîne de quatre mille qui s' étend du Mont Rose au Nadelhorn, c' est Zermatt qui, avec les champs de neige sous le Col du Théodule et les descentes sur le Glacier du Mont Rose ( Pointe Dufour, 4634 m ) s' est fait depuis longtemps une solide réputation comme centre de ski d' été. Tandis que la région du Stockhorn ( 3084 m)-Rote Nase ( 3247 m)-Cima di Jazzi ( 3804 m ) ne peut être considérée que sous réserves comme terrain de ski d' été, la région Trockener Steg—Furggsattel ( 3365 m)-Plateau Rosa—Gobba di Rollin ( 3899 m ), située au-delà du Glacier du Gorner, à l' ouest du Cervin, peut être considérée comme celle qui offre les plus vastes et les plus plaisantes possibilités de faire du ski d' été dans les Alpes, Zermatt et Cervinia y envoient leurs estivants, des écoles de ski pour tout un chacun, le ski enjambant les frontières: trois téléphériques à grand débit et une chenillette du côté Suisse ( le téléphérique au Petit Cervin, à 3883 m, est projeté ), cinq remonte-pentes sur le Plateau Rosa italien, dont l' un atteint, à la Gobba di Rollin, l' appréciable altitude de 3817 mètres.

Un téléphérique en trois sections, en partie double, assure la communication entre Cervinia le Plateau Rosa ( Testa Grigia, 3479 m ). Les de ski de cétte vaste cuvette ensoleillée sont pente douce, pas trop raides. Pour le skieur lien entraîné, la descente du Petit Cervin, toute £foche de la piste des records du « kilomètre i », sera bien plus intéressante. ïÀxtcœar de la Suisse, le Titlis ( 3239 m ), plus le Petit Titlis à la cote 3020, s' est lui imué en montagne à ski d' été. Un téléphé-à grande capacité amène les amateurs, en tro is sections, d' Engelberg ( 1000 m ), resp. de la Gerschnialp, au Petit Titlis, d' où en été seule la ernière section, à partir du Stand ( 2456 m ), présente de l' intérêt. Au-dessous de la gare terminus, petit remonte-pente offre une différence de .u de 80 mètres. Au demeurant, Andermatt, à croisée de trois cols ( Furka, Gotthard, Ober-j ) ', avec son téléphérique au Gemsstock 2961 m ) est également en train de passer au des endroits présentant de l' intérêt pour skieur' d. Un remonte-pente amovible, ins-| sur le glacier sans crevasses qui se trouve sous le sommet, permet à une école de ski d' été te donner régulièrement ses cours. La descente glacier est encore possible, en août, pres-Mpe jusqu' à la station intermédiaire de Gurschen |j(làooin ).

Piz Corvatsck ( 5451 m ), près de Saint-itz, est devenu ces dernières années, grâce à la bilité d' y cumuler la natation, les prome-en montagne, la varappe et le ski, parmi les OÙ les écoles de ski fonctionnent toute une des plus connues et des plus recher-Tandis que la très célèbre Diavolezza !|t*0Öre, en comparaison, que de modestes possibilités de ski d' été Piz Palü, haut de 3905 mètres, insi que les alentours de la cabane Boval evraient être réservés aux alpinistes-skieurs xpérimentés — l'on trouve au Gorvatsch des amps de ski pour ainsi dire parfaits, absolument ns danger, qui longtemps n' étaient accessibles u' aux alpinistes lourdement chargés ou, par élicoptère, aux millionnaires du pétrole. Le télé-Igpëiique au Piz Murtel, un avant-sommet du tirs ' .Gorvatsch qui ne lui est inférieur que de peu, a maintenant prolongé jusqu' en été la saison de ski de Saint-Moritz Dans la cuvette ombrée sous la Fuorcla Surlej - trois remonte-pentes - on peut s' adonner aux plaisirs du ski encore en juin. Plus haut par contre, sur le Glacier du Gorvatsch, exposé au nord-est et toujours recouvert d' un bon névé ( deux remonte-pentes ), c' est toute l' année saison de ski.

Quant à celui pour qui le téléphérique est quand même trop lent, il peut se faire véhiculer par taxi aérien vers l' un des paradis' de ski d' été que nous venons citer!

C' est là un moyen de transport que les Français ont très bien organisé. Ainsi par exemple des atterrissages d' hélicoptère - uniquement à fins touristiques — sur la calotte sommitale du Mont Blanc n' ont plus rien d' extraordinaire. Il faut évidemment y mettre le prix, mais c' est quand même moins onéreux que le tarif, pas spécialement avantageux, du plus haut téléphérique d' Europe, celui de Chamonix ( 1030 m ) à l' Aiguille du Midi ( 3842 m ). Ce câble permet lui aussi l' accès à une région de ski d' été où l' enneigement est assuré tout au long de l' année, à la célèbre Vallée Blanche. Un des plus grands glaciers des Alpes offre un inépuisable réservoir de neige et permet, même dans les mois d' été les plus chauds, de splendides descentes dans la poudreuse, dans un grandiose paysage de haute montagne. Celui pour qui la longue descente sur le glacier jusqu' au Montanvers ( 1909 m ) est trop fatigante peut passer, après 4 kilomètres de descente, dans la Vallée Blanche, dont les remonte-pentes proposent, sous le Col du Géant, de splendides glissades, exposées au nord, sur près de 1000 mètres de dénivellation. La descente de l' Aiguille du Midi ( 3842 m ) par la Vallée Blanche ( 18 km ) ne se fera en tout cas qu' une fois par jour, deux au maximum. Ce n' est pas là l' amusement du ski d' été. On le trouvera plutôt sur les pentes nord des Grands Montets ( 3275 m ), sur lesquelles maintenant, en plus, la télécabine de La Pendant conduit à 2800 mètres ( remonte-pente des gla- ciers sur le versant d' Argentières ). Ou encore à l' Index, où durant tout I' été un remonte-pente est en service. Il y a de plus à Chamonix une excellente école de d' été, dont les leçons à la Vallée Blanche, complément assez inattendu des vacances d' été à la montagne, ont de plus en plus de succès. C' est pourquoi ceux qui, aujourd'hui, viennent dans la Vallée de l' Arve, presque toujours amènent avec eux, en plus des souliers de montagne, de la corde et du piolet, une paire de skis. A moins qu' ils ne s' en remettent au vaste choix des magasins d' articles de sport au pied du Mont Blanc, où l'on peut tout obtenir en location, qu' il s' agisse de souliers à la dernière mode ou de skis en plastique avec fixation de sécurité.

A exactement 50 kilomètres au sud du massif' du Mont Blanc, les Français ont créé, ces dernières années, un autre centre de ski d' été, à l' en assuré, au Col de.Vheran ( 2770 m ). Celui-ci relie la Maurienne ( où Lanslebourg est un nœud routier sur la transversale Lyon-Turin ) à la Tarentaise, que l'on atteint aisément par la route nationale 2Q2, en passant par Annecy et Albertville. Longtemps le plus haut col routier' d, l' Iseran n' a été détrôné comme tel que tout récemment par le Col de la Bonette ( 2860 m ) dans les Alpes maritimes. Dès que la route est dégagée, et c' est généralement le cas au début de juin, on voit les skieurs envahir le Glacier du Grand Pisaillaz, où il n' y a pas de crevasses — route d' accès de deux kilomètres au départ du col et vaste parking —, équipé d' un télésiège et de pas moins de sept remonte-pentes, dont le plus haut en altitude atteint la cote 3300. A 12 h 30, à vrai dire, les remonte-pentes de l' Iseran s' arrêtent; la neige devient trop molle. L'on se retrouve alors, à 1000 mètres plus bas, au tennis ou à la piscine.Val d' Isère et ses environs offrent d' innombrables possibilités de promenade en haute montagne et sont aussi le point de départ de quelques belles courses pour skieurs-alpinistes, telles que la Grande Motte ( 3656 m ) ou la pointe de la Sana ( 343 7 m ), avec une grandiose descente par le Glacier de la iiiiïAJ.t.j.C.,

Barme de l' Ours. A d' Isère, nombre de skieurs logent sous tente et jouissent des plaisirs du camping, entrecoupés de quelques heures ils ont 17 kilomètres d' une route excellente être au Col de l' Iseran. Et presque toujours bagages contiennent, en plus de l' anorak du skieur, le costume de bain, car la Méditerranée n' est pas loin.

Non loin de d' Isère, à Tignes, au pied de la Grande Motte ( 3656 m ), avec des remonte-pentes jusqu' à 3500 mètres, on a aussi convenablement équipé la région pour le ski d' été. C' est tot£ d' abord la télécabine de Tignes ( 2100 m ) à la cote* 3016. Un télésiège et six remonte-pentes complètent cet attrayant carrousel de ski d' été sur les pentes nord-ouest, guère crevassées, de la Grande. Motte.

On est également en train d' équiper pour le ski ': d' été les trois mille skiables du fond de la Vallée de St-Martin-de-Belleville; les Menuires sont déjà bien connues, Val Thorens le sera bientôt.

Enfin il y a encore, au sud de Grenoble, dans Jjçf* Dauphiné, une des stations de ski les plus mondaines de France: l' Alpe d' Huez ( i860 m ). L'on atteint sans effort, par téléphérique, le Pic Blanc ( 335° m ) qui domine Y Alpe d' Huez, point de départ pour les skieurs d' été qui, sans courir le moindre risque de chute dans une crevassé peù»r vent virevolter sur le Glacier de Sarennes. Ub télésiège double et deux remonte-pentes sont à leur disposition. Depuis l' été 1973, un troisième^ remonte-pente, couvrant une dénivellation, dfeS 500 mètres, donc jusqu' au bord du glacier, esten M exploitation. Conformément au caractère mon-dain de l' Alpe d' Huez, on y trouve aussi j pour I«skieurs pressés, une piste d' atterrissage. Les avions relient Genève et Lyon à cette station ainsi qu' à d' autres stations de ski d' été. Et nombre, d' enthousiastes du ski utilisent ce « plus long tire*: fesses du monde », parfois au départ de l' Amérir? que.

C' est que, comme nous l' avons dit au début, une des plus remarquables caractéristiques de l' homme moderne est sa mobilité, pour ainsi dire illimitée. A quoi s' ajoute un certain non-conforglisser sur une pente de neige étincelante quand misme en matière de vacances: risquer le coup deles autres trouvent le vrai bonheur dans un « dolce soleil sous un casque colonial tandis que le reste defarniente » sur les plages aux eaux tièdes. l' humanité la maison-se terreau coin du feuTraduit de l' allemand par G. Solyom SKI TOUTE L ANNEE Ceri très de ski d' été dans les A Ipes Adresse du bureau de renseignements compétent Lits Région Suisse Ch - 6490 Andermatt/Uri, 1444 m; Verkehrsbüro, tél. « 44' b 74 51 CH-3963 Crans-Montana/ Valais, 1500 m; Office du Tourisme, tél. 027/7 2I 32 CH -1865 Les Diablerets/ Vaud, 1163 m; Office du Tourisme, tél. 025/6 43 58 CH - 6390, Engelberg/Suisse centrale, 1000 m; Kur- und Verkehrsverein, tél. 041 / 94 11 61 CH-3818 Grindelwald/ Oberland bernois, 1057 m; Kurverein, tél. 036/3 23 01 CH-3825 Màrren/Oberland bernois, 1650 m; Verkehrsbüro, tél. 036/3 44 41 CH - 7504 Pontresmal Grisons, 1803 m; Kur- und Verkehrsverein, tél. 082/. 66488 CH - 3906 Saa.s-/WValais, 1800 m; Verkehrsbüro, tél. 028/481 58 CH - 7513 Silvaplanal Grisons, 1816 m; Verkehrsbüro, tél. 082/ 481 51 CH - 3920 ^frma«/Valais, 1620 m; Verkehrsbüro, tél. 028/77855 1 200 Gemsstock 5 000 Plaine Morte2480-2927 m 6600 6 000 Jungfraujoch3400-3450 m1 rp 700 Schilthorn 3 200 Diavolezza 6 000 Egginer/Felskinn2680—3040 m3 rp 1000 Piz Corvatsch3042-3392 m 11 000 Glacier du Théodule 2717-3365 mj rp AltitudeRemontéesSaison mécaniques ji)()i 1111 tf, 1 rpjuin-août tf, 3 rpjuin-août Diablerets2850-2970 m1 tf, 3 rpmai-octobre piste d' atterris pour avions des glaciers litlis3010-3090 m1 rpmai—octobre juin- aoûi 2404-2970 m tf, 1 rpmai/juin 2900-3050 m irp mai/juin mai- août is, 2 rpjuin-octobre mai-octobre Adresse du bureau deLitsRégion renseignements compétent Allemagne D - 81 oo Garmisch-Partenkirchen, 708 m; Kurverwaltung, Schniz-schulstr. 1 g, tél. 08821/2570 Autriche A-6293 Hintertux/Tyroi, 1495 m; Fremdenverkehrsverband Tuxertal, Lanersbach, tél. 05287/207 A-6456 HochgurgllTyrol, 2150 m; Verkehrsverein Obergurgl, tél. 05256/258 A-5710 Àa/>run/Salzbourg, 786 m; Verkehrsverein, tél. 06547/206 A-9822 Mallnitz/Carinthie, 1200 m; Fremden Verkehrsamt, tél. 04784/290 A-6167 Neustifi/Tyrol, 1000 m; Verkehrsverband, tél. 05226/228 A-89 7 2 Ramsau/Styrie, 1136 m; Verkehrsverein, tél. 03687/2925 A-5723 Uttendorf/Salz-bourg, 800 m; Verkehrsverein, tél. 06563/279 12 000 Zugspitzplatt 2 000 Gefrorene Wand2660—3250 m1 ts, 1 rp 2 000 Wurmkogel 2 100 Kitzsteinhorn 2 200 Ankogel 900 Daunkogelferner, Schaufelspitze 2 000 Dachstein i 000 Cabane Rudolf Italie I - 13021 Alagna Va1sesia1800 prov. de Vercelli, 1205 m; Azienda di Soggiorno, tél. 91118 I -10052 Bardonnèche/Tunn, 5 000 1312 m; Azienda autonoma di Soggiorno, tél. 0122/ 9032 Punta Indren, Mont 3160-3500 m Rose I -1102 i Cervinia-Breuill 3 000 Plateau Rosa Aoste, 2006 m; Azienda autonoma di Soggiorno, tél. 0166/94136 AltitudeRemontéesSaison mécaniques 2300-2750 m1 tf, 6 rpjuin-août juin-août octobre/novembre 2150—30642 ts, 1 rpjuin-août 2450-30292 tf, 1 ts, 2 rp juin-octobre 2300—2636 m1 tf, 1 rpjuin/juillet 2300-3200 m1 tf, 1 rp juin-octobre 2540-2730 m4rp juin-août 2315-2350 m2rp juin/juillet 1 tf, 1 ts, 2 rpmai-septembre Col Sommeiller2900-3180 m31p juin—août 3300—3817 5rP mai-octobre du bureau deLitsRégion enseignements competent I-11013 Courmqyeur/Aoste, 5000 Cabane Torino, Col 3000-3460 m4 rpjuin-octobre 1224 m; Azienda autonomadu Géant di Soggiorno, tél. 0165/ 802060 ISfàfta Allighi-Malga2 000 Marmolada2750-3270 m1 tf, 3 rpmai-août apela, 1450 m; Azienda autonoma di Soggiorno 7*233 I-4ÄO3O Macugnagaftiovare, 2 000 Col du Monte Moro 2700-2900 m1 tf, 2 rpjuin/juillét 132 7 m; Azienda di ;^ÖÖporno, tél. 0324/65119 W$f$gao6Pro » in Venosta, Col 400 ColduStelvio2800-3450 m 2 tf, 1 ts, iorp juin-octobre du &e/rà>/Haut-Adige, 760 m; Azienda di »Prato in Venosta, IPIÌ705034 juin-août di Tonale, 1883 m; Azienda autonoma di Soggiorno IPigitaSe di Legno, tél. 91122 7 - 38 Alpe a"Huez/Dauphiné, 8 000 1800 m; Office du Tourisme, tél. 76/80354174 Chamonix/Argentière/ 13 1 >oo iaute-Savoie, 1035 m; t du Tourisme, tél. 24/ F-y^Lacde Tignes/Saxoie, 15 000 2100 m; Office du Tourisme, tél. 063016 Glacier de Sarennes, 2750-3350 m Pic Blanc Grands Montets,2920-3320 m Vallée Blanche 9000 Coldel' Iseran2770 1 tf, 91pjuin-septembre 1850 m; Office du Tourisme, tél. 060227 Les Menuires/Fa/ », agoo m; Office du .tél. 208/212 5000 Aiguille de Polset 2700-3280 m 31p xplication des abréviations:

= télésiège = télécabine = téléphérique remonte-pente v'rutti '. ' *SLit«# >:.

AltitudeRemontéesSaison mécaniques 1 ts, 3 rpjuin-août te, 3 tf, 2 rp juin—août Grande Motte2700-3353 m 1 te, 51pjuin-octobre juin-septembre

Feedback