Les tétras-lyres paradent où ça leur chante

En 1969, des étudiants de l’Université de Berne ont commencé à recenser les tétras-lyres dans la région du glacier d’Aletsch, et ils ont continué à le faire jusqu’à l’âge de la retraite. Ces observations sur le long terme ont permis de découvrir que ces oiseaux sont plus flexibles dans le choix de leur aire de parade que ce qu’on pensait. En 2015, l’aire de parade dans le versant nord de la Moosfluh s’était déplacée de 120 mètres de dénivelé vers le haut et de 250 mètres horizontalement. Selon les chercheurs, la principale raison de ce déplacement serait la densification de la forêt dans la zone originelle. Comme les tétras-lyres aiment les endroits ouverts et dégagés, ils sont montés plus haut dans les arbustes. Il n’est pas prouvé que le changement climatique y soit pour quelque chose. Toutefois, c’est à lui qu’on doit de ne plus observer des tétras-lyres dans certaines parties du versant nord de la Moosfluh depuis 2015: comme le glacier ne soutient plus la pente, celle-ci glisse et n’est plus accessible.

Source: Der Ornithologische Beobachter, Band 113, Heft 1, mars 2016

Feedback