Merci aux responsables du CAS

A propos de l’éditorial «Pas de libre accès dans le Parc Adula», paru dans «Les Alpes» 11/2015

J’aimerais remercier les responsables du CAS pour leur engagement en faveur d’une protection mesurée et de la sauvegarde du libre accès dans nos montagnes. Je suis convaincu que nombre de membres apprécient ce travail et approuvent de manière générale son objectif. Apparemment, tout le monde ne reconnaît pas qu’il soit aussi légitime de débattre de questions environnementales et que celles-ci ne priment pas automatiquement sur les autres intérêts («accès illimité»). Les courriers de

lecteurs de l’édition 12/2015 m’ont rappelé de mauvais souvenirs liés aux débats sur des interdictions de grimpe dans le Jura bâlois. Dans ce cas aussi, j’ai pu déplorer le manque de mesure de certains «protecteurs». Pourtant, je suis persuadé que la mesure serait justement plus bénéfique à l’environnement.

Feedback