L’influence des sacs à dos airbag Avalanches: la propension au risque avec un sac airbag

En savoir plus

Randonnée et glisse au Piet Course à raquettes au Hoch-Ybrig

En savoir plus

Revue actuelle 2020/02

Nouveautés par rubrique

En course à skis avec le bus de randonnée hivernale

Le CAS continue de miser sur le projet de bus de randonnée hivernale, qui permet aux amateurs de sports de montagne de se rendre dans huit régions appréciées pour leurs possibilités de courses sans prendre la voiture.

Le 15 décembre 2019 commencera la deuxième saison du bus de randonnée hivernale. Les bus circuleront sur huit lignes. Si le nombre de passagers, 300, est certes resté en deçà des attentes lors de la première saison, les retours ont toujours été positifs. De quoi motiver les responsables du projet à le reconduire et à y apporter des améliorations.

Procédure simplifiée

Pour cette nouvelle saison hivernale, la procédure de réservation sur la page schneetourenbus.ch a été simplifiée. On obtient désormais plus rapidement la confirmation que la course a lieu. En effet, l’indicateur devient vert dès que le nombre minimum de réservations permettant à l’entreprise de transport une exploitation rentable est atteint. Autre nouveauté, les groupes peuvent aussi réserver leur course directement sur le portail. D’autres lignes, notamment en Suisse romande, devraient venir compléter l’offre pour la saison d’hiver 2020/2021.

Transport écologique

Le projet est désormais conduit par le Club alpin suisse et l’Association transports et environnement (ATE), avec le soutien de Mountain Wilderness et de CarPostal. La Confédération aussi fournit une aide financière via le Bureau de coordination pour la mobilité durable (COMO) dans le cadre du thème prioritaire sur la mobilité de loisirs durable. «En Suisse, les loisirs représentent de loin la principale cause de déplacement. La voiture est utilisée pour presque deux tiers des déplacements effectués pour les loisirs», affirme Claudia Heer, responsable du programme COMO. La mobilité de loisirs (l’aller et le retour jusqu’au départ de la course pour les sports de montagne) engendre beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre. Et c’est justement là que le bus de randonnée hivernale intervient, précise-t-elle. La mobilité durable dans les sports de montagne est un point qui tient à cœur au CAS également, raison pour laquelle il continue d’investir beaucoup pour le projet.

Les huit lignes

– Ernen – Binn – Fäld (Binntal)

– Zwischenflüh – Meniggrund (Diemtigtal)

– Bivio – Alp Güglia (Julier)

– Disentis – Casaccia (Lukmanier)

– Huttwil – Luthern Bad (Luthertal)

– Andermatt – Färnigen (Meiental)

– Pany – Geisswis (Prätigau)

– Versam – Brün (Safiental)

En course à skis avec le bus de randonnée hivernale

Le CAS continue de miser sur le projet de bus de randonnée hivernale, qui permet aux amateurs de sports de montagne de se rendre dans huit régions appréciées pour leurs possibilités de courses sans prendre la voiture.

Le 15 décembre 2019 commencera la deuxième saison du bus de randonnée hivernale. Les bus circuleront sur huit lignes. Si le nombre de passagers, 300, est certes resté en deçà des attentes lors de la première saison, les retours ont toujours été positifs. De quoi motiver les responsables du projet à le reconduire et à y apporter des améliorations.

Procédure simplifiée

Pour cette nouvelle saison hivernale, la procédure de réservation sur la page schneetourenbus.ch a été simplifiée. On obtient désormais plus rapidement la confirmation que la course a lieu. En effet, l’indicateur devient vert dès que le nombre minimum de réservations permettant à l’entreprise de transport une exploitation rentable est atteint. Autre nouveauté, les groupes peuvent aussi réserver leur course directement sur le portail. D’autres lignes, notamment en Suisse romande, devraient venir compléter l’offre pour la saison d’hiver 2020/2021.

Transport écologique

Le projet est désormais conduit par le Club alpin suisse et l’Association transports et environnement (ATE), avec le soutien de Mountain Wilderness et de CarPostal. La Confédération aussi fournit une aide financière via le Bureau de coordination pour la mobilité durable (COMO) dans le cadre du thème prioritaire sur la mobilité de loisirs durable. «En Suisse, les loisirs représentent de loin la principale cause de déplacement. La voiture est utilisée pour presque deux tiers des déplacements effectués pour les loisirs», affirme Claudia Heer, responsable du programme COMO. La mobilité de loisirs (l’aller et le retour jusqu’au départ de la course pour les sports de montagne) engendre beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre. Et c’est justement là que le bus de randonnée hivernale intervient, précise-t-elle. La mobilité durable dans les sports de montagne est un point qui tient à cœur au CAS également, raison pour laquelle il continue d’investir beaucoup pour le projet.

Les huit lignes

– Ernen – Binn – Fäld (Binntal)

– Zwischenflüh – Meniggrund (Diemtigtal)

– Bivio – Alp Güglia (Julier)

– Disentis – Casaccia (Lukmanier)

– Huttwil – Luthern Bad (Luthertal)

– Andermatt – Färnigen (Meiental)

– Pany – Geisswis (Prätigau)

– Versam – Brün (Safiental)

En course à skis avec le bus de randonnée hivernale

Le CAS continue de miser sur le projet de bus de randonnée hivernale, qui permet aux amateurs de sports de montagne de se rendre dans huit régions appréciées pour leurs possibilités de courses sans prendre la voiture.

Le 15 décembre 2019 commencera la deuxième saison du bus de randonnée hivernale. Les bus circuleront sur huit lignes. Si le nombre de passagers, 300, est certes resté en deçà des attentes lors de la première saison, les retours ont toujours été positifs. De quoi motiver les responsables du projet à le reconduire et à y apporter des améliorations.

Procédure simplifiée

Pour cette nouvelle saison hivernale, la procédure de réservation sur la page schneetourenbus.ch a été simplifiée. On obtient désormais plus rapidement la confirmation que la course a lieu. En effet, l’indicateur devient vert dès que le nombre minimum de réservations permettant à l’entreprise de transport une exploitation rentable est atteint. Autre nouveauté, les groupes peuvent aussi réserver leur course directement sur le portail. D’autres lignes, notamment en Suisse romande, devraient venir compléter l’offre pour la saison d’hiver 2020/2021.

Transport écologique

Le projet est désormais conduit par le Club alpin suisse et l’Association transports et environnement (ATE), avec le soutien de Mountain Wilderness et de CarPostal. La Confédération aussi fournit une aide financière via le Bureau de coordination pour la mobilité durable (COMO) dans le cadre du thème prioritaire sur la mobilité de loisirs durable. «En Suisse, les loisirs représentent de loin la principale cause de déplacement. La voiture est utilisée pour presque deux tiers des déplacements effectués pour les loisirs», affirme Claudia Heer, responsable du programme COMO. La mobilité de loisirs (l’aller et le retour jusqu’au départ de la course pour les sports de montagne) engendre beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre. Et c’est justement là que le bus de randonnée hivernale intervient, précise-t-elle. La mobilité durable dans les sports de montagne est un point qui tient à cœur au CAS également, raison pour laquelle il continue d’investir beaucoup pour le projet.

Les huit lignes

– Ernen – Binn – Fäld (Binntal)

– Zwischenflüh – Meniggrund (Diemtigtal)

– Bivio – Alp Güglia (Julier)

– Disentis – Casaccia (Lukmanier)

– Huttwil – Luthern Bad (Luthertal)

– Andermatt – Färnigen (Meiental)

– Pany – Geisswis (Prätigau)

– Versam – Brün (Safiental)

En course à skis avec le bus de randonnée hivernale

Le CAS continue de miser sur le projet de bus de randonnée hivernale, qui permet aux amateurs de sports de montagne de se rendre dans huit régions appréciées pour leurs possibilités de courses sans prendre la voiture.

Le 15 décembre 2019 commencera la deuxième saison du bus de randonnée hivernale. Les bus circuleront sur huit lignes. Si le nombre de passagers, 300, est certes resté en deçà des attentes lors de la première saison, les retours ont toujours été positifs. De quoi motiver les responsables du projet à le reconduire et à y apporter des améliorations.

Procédure simplifiée

Pour cette nouvelle saison hivernale, la procédure de réservation sur la page schneetourenbus.ch a été simplifiée. On obtient désormais plus rapidement la confirmation que la course a lieu. En effet, l’indicateur devient vert dès que le nombre minimum de réservations permettant à l’entreprise de transport une exploitation rentable est atteint. Autre nouveauté, les groupes peuvent aussi réserver leur course directement sur le portail. D’autres lignes, notamment en Suisse romande, devraient venir compléter l’offre pour la saison d’hiver 2020/2021.

Transport écologique

Le projet est désormais conduit par le Club alpin suisse et l’Association transports et environnement (ATE), avec le soutien de Mountain Wilderness et de CarPostal. La Confédération aussi fournit une aide financière via le Bureau de coordination pour la mobilité durable (COMO) dans le cadre du thème prioritaire sur la mobilité de loisirs durable. «En Suisse, les loisirs représentent de loin la principale cause de déplacement. La voiture est utilisée pour presque deux tiers des déplacements effectués pour les loisirs», affirme Claudia Heer, responsable du programme COMO. La mobilité de loisirs (l’aller et le retour jusqu’au départ de la course pour les sports de montagne) engendre beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre. Et c’est justement là que le bus de randonnée hivernale intervient, précise-t-elle. La mobilité durable dans les sports de montagne est un point qui tient à cœur au CAS également, raison pour laquelle il continue d’investir beaucoup pour le projet.

Les huit lignes

– Ernen – Binn – Fäld (Binntal)

– Zwischenflüh – Meniggrund (Diemtigtal)

– Bivio – Alp Güglia (Julier)

– Disentis – Casaccia (Lukmanier)

– Huttwil – Luthern Bad (Luthertal)

– Andermatt – Färnigen (Meiental)

– Pany – Geisswis (Prätigau)

– Versam – Brün (Safiental)

En course à skis avec le bus de randonnée hivernale

Le CAS continue de miser sur le projet de bus de randonnée hivernale, qui permet aux amateurs de sports de montagne de se rendre dans huit régions appréciées pour leurs possibilités de courses sans prendre la voiture.

Le 15 décembre 2019 commencera la deuxième saison du bus de randonnée hivernale. Les bus circuleront sur huit lignes. Si le nombre de passagers, 300, est certes resté en deçà des attentes lors de la première saison, les retours ont toujours été positifs. De quoi motiver les responsables du projet à le reconduire et à y apporter des améliorations.

Procédure simplifiée

Pour cette nouvelle saison hivernale, la procédure de réservation sur la page schneetourenbus.ch a été simplifiée. On obtient désormais plus rapidement la confirmation que la course a lieu. En effet, l’indicateur devient vert dès que le nombre minimum de réservations permettant à l’entreprise de transport une exploitation rentable est atteint. Autre nouveauté, les groupes peuvent aussi réserver leur course directement sur le portail. D’autres lignes, notamment en Suisse romande, devraient venir compléter l’offre pour la saison d’hiver 2020/2021.

Transport écologique

Le projet est désormais conduit par le Club alpin suisse et l’Association transports et environnement (ATE), avec le soutien de Mountain Wilderness et de CarPostal. La Confédération aussi fournit une aide financière via le Bureau de coordination pour la mobilité durable (COMO) dans le cadre du thème prioritaire sur la mobilité de loisirs durable. «En Suisse, les loisirs représentent de loin la principale cause de déplacement. La voiture est utilisée pour presque deux tiers des déplacements effectués pour les loisirs», affirme Claudia Heer, responsable du programme COMO. La mobilité de loisirs (l’aller et le retour jusqu’au départ de la course pour les sports de montagne) engendre beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre. Et c’est justement là que le bus de randonnée hivernale intervient, précise-t-elle. La mobilité durable dans les sports de montagne est un point qui tient à cœur au CAS également, raison pour laquelle il continue d’investir beaucoup pour le projet.

Les huit lignes

– Ernen – Binn – Fäld (Binntal)

– Zwischenflüh – Meniggrund (Diemtigtal)

– Bivio – Alp Güglia (Julier)

– Disentis – Casaccia (Lukmanier)

– Huttwil – Luthern Bad (Luthertal)

– Andermatt – Färnigen (Meiental)

– Pany – Geisswis (Prätigau)

– Versam – Brün (Safiental)

En course à skis avec le bus de randonnée hivernale

Le CAS continue de miser sur le projet de bus de randonnée hivernale, qui permet aux amateurs de sports de montagne de se rendre dans huit régions appréciées pour leurs possibilités de courses sans prendre la voiture.

Le 15 décembre 2019 commencera la deuxième saison du bus de randonnée hivernale. Les bus circuleront sur huit lignes. Si le nombre de passagers, 300, est certes resté en deçà des attentes lors de la première saison, les retours ont toujours été positifs. De quoi motiver les responsables du projet à le reconduire et à y apporter des améliorations.

Procédure simplifiée

Pour cette nouvelle saison hivernale, la procédure de réservation sur la page schneetourenbus.ch a été simplifiée. On obtient désormais plus rapidement la confirmation que la course a lieu. En effet, l’indicateur devient vert dès que le nombre minimum de réservations permettant à l’entreprise de transport une exploitation rentable est atteint. Autre nouveauté, les groupes peuvent aussi réserver leur course directement sur le portail. D’autres lignes, notamment en Suisse romande, devraient venir compléter l’offre pour la saison d’hiver 2020/2021.

Transport écologique

Le projet est désormais conduit par le Club alpin suisse et l’Association transports et environnement (ATE), avec le soutien de Mountain Wilderness et de CarPostal. La Confédération aussi fournit une aide financière via le Bureau de coordination pour la mobilité durable (COMO) dans le cadre du thème prioritaire sur la mobilité de loisirs durable. «En Suisse, les loisirs représentent de loin la principale cause de déplacement. La voiture est utilisée pour presque deux tiers des déplacements effectués pour les loisirs», affirme Claudia Heer, responsable du programme COMO. La mobilité de loisirs (l’aller et le retour jusqu’au départ de la course pour les sports de montagne) engendre beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre. Et c’est justement là que le bus de randonnée hivernale intervient, précise-t-elle. La mobilité durable dans les sports de montagne est un point qui tient à cœur au CAS également, raison pour laquelle il continue d’investir beaucoup pour le projet.

Les huit lignes

– Ernen – Binn – Fäld (Binntal)

– Zwischenflüh – Meniggrund (Diemtigtal)

– Bivio – Alp Güglia (Julier)

– Disentis – Casaccia (Lukmanier)

– Huttwil – Luthern Bad (Luthertal)

– Andermatt – Färnigen (Meiental)

– Pany – Geisswis (Prätigau)

– Versam – Brün (Safiental)

La montagne de Valott Dessin humoristique

La rédaction vous recommande

Prévisions météo à l’ère 2.0
Prévisions météo à l’ère 2.0

Prévisions météo à l’ère 2.0

Pour réussir une course en montagne, il est essentiel de disposer de prévisions météo fiables. Grâce aux smartphones et aux applis, le bulletin est toujours à portée de main. Il existe d’innombrables applis météo de divers fournisseurs, à différents prix. Mais quelle est la meilleure?
Lire l'article
La grimpe en mode braconniers
La grimpe en mode braconniers

La grimpe en mode braconniers

Les parois de la Marchande dominent le village des Diablerets sur près de 1 kilomètre. Encore peu connues, ces falaises n’avaient pas échappé aux braconniers qui y avaient «ouvert une voie» il y a plus d’un siècle.
Lire l'article
En randonnée après un infarctus
En randonnée après un infarctus

En randonnée après un infarctus

Une quarantaine de patients des hôpitaux romands, victimes d’un infarctus quelques mois auparavant ont relié Sainte-Croix à Saint-Cergue. But: se prouver à eux-mêmes et aux autres ce qu’ils sont capables d’accomplir.
Lire l'article

En savoir plus sur «Les Alpes»

FAQ
FAQ

FAQ

En savoir plus
Feedback