Norman Dyhrenfurth (1918-2017)

Avec le décès de cet alpiniste américano-suisse, c’est le dernier membre de la seconde expédition suisse à l’Everest qui s’est éteint.

En 1952, alors que l’équipe de la seconde expédition suisse à l’Everest était au complet, il ne manquait plus qu’un caméraman. «Mon père a dit: ‹Eh bien, mon fils est un bon alpiniste et il est cinéaste.› J’ai alors reçu une invitation des Suisses à me rendre à l’Everest. C’est de là que provient ma fascination pour l’Himalaya», se souvient Norman dans le livre Zum dritten Pol. Après cette expédition, il cessa son activité de professeur de cinéma à l’Ucla School of Theater, Film and Television en Californie pour consacrer toute son énergie à l’Himalaya. Ce sont ses parents, Hettie et Oskar Dyhrenfurth, qui avaient posé les jalons de cet engouement. En effet, passant pour les pionniers de l’Himalaya dans les années 1930, ils avaient déjà fait connaître très tôt l’alpinisme à Norman. Ce dernier était né en 1918 à Breslau. Il avait 5 ans lorsque sa famille avait déménagé à Salzbourg, puis, deux ans plus tard, en Suisse. En 1937, Norman Dyhrenfurth avait suivi sa mère en Amérique.

Une idée délirante

Après avoir fonctionné comme caméraman alpiniste de l’expédition suisse au Dhaulagiri en 1960, il se mit en tête de gravir l’Everest. Mais comme Hillary et Tenzing l’avaient déjà conquis, il fallut trouver une autre idée. Et ce fut celle-ci: la traversée de l’Everest. «Ce qu’ils ont réalisé était tout à fait délirant», commente même 50 ans plus tard la chroniqueuse de l’Himalaya, Elizabeth Hawley, dans la Frankfurter Allgemeinen Zeitung. L’expédition américaine dirigée par Norman Dyhrenfurth en 1963 fut une réussite. Avec sa lourde caméra dans le sac, il parvint presque au sommet. Il en fit un film, Americans on Everest, à ce point spectaculaire que la National Geographic Society s’en servit pour le lancement de ses programmes de télévision en 1965.

Norman Dyhrenfurth vécut ses dernières décennies à Salzbourg avec sa compagne Maria Sernetz. Il est décédé le 24 septembre dernier dans une clinique salzbourgeoise à l’âge de 99 ans.

Feedback