Notes sur les coléoptères des Alpes vaudoises

Par M. le docteur Ed. Bugnion.

Notes sur les coléoptères des Alpes vaudoises Considérées au point de vue entomologique, les Alpes se divisent assez naturellement en deux régions: la région boisée ou inférieure et la région alpine ou supérieure. La région supérieure est moins riche en espèces que la zone des forêts, mais elle comprend un certain nombre de formes qui lui appartiennent en propre et qui donnent à sa faune un cachet particulier.

Aptères pour la plupart, tantôt blottis sous les pierres, tantôt engourdis sous la neige, les coléoptères des hautes régions se meuvent dans un cercle peu étendu et se prêtent par conséquent mieux que les autres ordres d' insectes à l' étude des variations locales; ils offrent au point de vue de la distribution géographique et de l' origine des espèces un intérêt tout spécial.

La faune des Alpes vaudoises ressemble à celle des Alpes bernoises dont notre chaîne n' est que le prolongement ou le dernier rameau. Nous avons cependant en plus deux ou trois espèces intéressantes, qu' on retrouve dans les montagnes de la Savoie ou du Dauphiné; telles sont la Feronia Hon or atti, Dej., et le Trigonurus Mellyi, Muls. Leur présence s' explique par la direction de nos vallées et le voisinage des Alpes françaises: ce sont évidemment des émigrés. D' autre part certains types qui appartiennent spécialement aux Alpes centrales manquent complètement dans notre rayon, bien qu' on les retrouve sur quelques points de l' Oberland bernois. C' est le cas, par exemple, pour le Carabus Fabricii, Panz., qui est commun sur le mont Pilate et qu' on rencontre encore au Faulhorn; pour la Feronia maure ", Duft ., et pour le Patrobus hyperboreus, Dej., que l'on trouve sur le Pilate, les Churfirsten, etc., et qui manquent à nos montagnes. Malgré ces quelques différences, nos Alpes se rapprochent davantage, au point de vue entomologique, des Alpes bernoises, que de la chaîne pennine et notamment que du massif du Mont-Rose, dont les insectes et les plantes forment un groupe à part et comprennent plusieurs espèces qu' on ne retrouve pas ailleurs.

Certains coléoptères forestiers du Valais et des Grisons paraissent manquer à notre région, bien que leur habitat s' étende à dés pays beaucoup plus éloignés. Tel est le Pytho depressus, Lin ., que je n' ai jamais rencontré dans nos forêts, quoiqu' il soit commun en Engadine, à Visperterminen et à Viesch, et qu' on le retrouve aux Pyrénées et dans le nord de la Russie; tels sont encore le Quedius lœvigatus, Gyll., et VHelops convexus, Käst ., qu' on observe sous l' écorce des conifères en Engadine et en Valais dans les même& lieux que le Pytho.

Les Feronia Jm-inei, Panz., et unctulata, Duft .,, qui sont fort répandues dans les Alpes orientales et que j' ai retrouvées, la première à l' Aeggischhorn et la seconde sur l' alpe de Torrent ( Louèche ), manquent probablement aussi aux Alpes vaudoises.

Je n' ai pas la prétention de donner ici la liste complète des coléoptères de nos Alpes; ce serait un travail de trop longue haleine. Anzeindaz lui-même que j' ai exploré à plusieurs reprises et avec prédilection, ne m' a certainement pas livré tous ses trésors,. par le fait que je n' y ai jamais séjourné assez tôt dans la saison, au moment de la fonte des neiges et du premier épanouissement des fleurs. Pour ce qui est des autres localités, je me borne à citer quelques-unes des espèces les plus remarquables. J' espère néanmoins que cette petite notice suffira à donner aux clubistes amateurs d' entomologie une idée des insecte& qu' ils ont chance de rencontrer en parcourant le champ, d' excursion.

I. Pied de la Tour d' Aï.

Altitude 2000 m.

Catops Bugnioni, Tournier, treize individus cT et \P> sous un cadavre de marmotte. Commencement de juin 1866 montivagus, Heer. Necrophilus subterraneus, Dahl, avec le précédent.

Coccinella alpina, Muls., Chalets d' Aï, sur les orties.

II. Ormonts-dessns.

Altitude moyenne 1150 m.

Nebria pilicornis, Fabr. Gyllenhalii, Sch ., bords de la Grande-Eau. Loricera pilicornis, F. Calathus micropterus, Duft. Feronia diligens, Sturm ( ArgutorJ, bords de la Grande-Eau. Panzeri, ( Meg. ) Panz. Isenau. Amara patriota, Duft. Tachys quadrisignatus, Duft ., bords de la Grande-Eau.

Bembidium tibiale, Duft. ( var. complanatum et conformetricolor, F.littorale, Ocruficorne, St. Tachypus caraboides, Schrankflavipes, Lin.

Philonthns lœvicollis, Lac, sous la mousse des sapinsscutatus, Er ., plusieurs individus au bord de la Grande-Eaudecorus, Gray.astutus, Er. Pœderus brevipennis, Lac. Deliphrum crenatum, Gray ., écorce du sapin. Silpha rugosa, L. Necrophorus ruspator, Er. Clythra quadri-punctata, L., Prapioz, environ 1600 m.

III. Plans de Fremere.

Altitude 1100 m.

Carabus depressus, Bon ., petits exemplaires à thorax étroit et à ponctuation clairsemée sur les élytres; aussi à la Larze, aux Outans, etc.auronitens, Fabr.monilis, Fabrconvexus, Fabr.glabratus, Payk.

Nebria Jockiskii, Sturm, var. Hœpfneri, Heer, au bord de l' AvançonGyllenhalii, Schh. Licinus Hoffmannseggii, Panz.T.aphria nivalis, Panz.

Feronia lepida, F.madida, F., var. concinna, Sturmmultìpunctata, Dej.spadicea, Dej.striola, Er. La Faune suisse de MM. Stierlin et de Gautard indique par erreur que cette dernière espèce manque dans les Alpes vaudoises; elle est fort commune aux Plans, à Villars, etc.ovalis, Duft.terricola, F. Anacœna globulus, Payk. Lac-cobius obscurus, Kottb ., fontaine du Cheval-blanc.

Bolitochara lucida, Gray ., sous l' écorce du sapin. Ischnoglossa rufopicea, Kraatz, sous l' écorce du mélèze, à la Larze. Gyrophœna Boleti, Lin.Quedius ochropterus, Er.xanthopus, Er. Sta-phylinus fulvipes, Scop. Ocypus brevipennis, Heer, sous les pierres, dans la forêt; aussi aux Outans, en dessous de Plan-Névé, etc. Philonthus nitidus, F.temporalis, Reydecorus, Gr. Xantho-linus distans, Muls. Baptolinus alternans, Stenus asphaltinus, Er. Necrophorus ruspator, Gray. Er. Sphœrites glabratus, F. Anthero-phagus pollens, Herbst, sur la Salvia glutinosa. Aphodius erraticus, L., pâturage du Cheval-blanc. Ancylocheira rustica, L.punctata, F. Elater nigrinus, Herbst, sapin pourri. Dictyoptera sanguinea, Lin ., sur les Ombellifères. Hylecœtus dermestoides, L. Anoncodes fulvicollis, Scop. Chrysanthia viridissima, L. Agapanthia angusti-collis, Gyll. Pachyta Lamed, L., capturée autrefois aux Plans par Ch. Bugnionquadrimaculata, Lin ., en grand nombre sur les Ombellifèresinter-rogatiohis, Lin.clathrata, Fab. Leptura virens, L.testacea, L.cincta, F.san- guinolenta, L.maculicornis, de Geer. Crio-ceris brunnea, Fabr. Hippodamia septemma-culata, de Geer.

IY. Pâturage du Richard.

Altitude 1559 m.

Cymindis humeralis, Fabr.coadunata, Dej. Amara aulica, Panz.; aussi à l' Avare. Sta-phylinus fulvipes, Scop. Ocypus micropterus, Redt. Cette intéressante variété alpine diffère de l' O olens par l' absence d' ailes, la brièveté des élytres, la plus grande largeur de la tête, etc. M. Rätzer me l' a aussi envoyée du Gadmenthal ( Berne). similis, Fabr., grands exemplaires ailés. Pœderus brevipennis, Lac. Apion Waltoni, Steph., aux Outans, 1800 m. Chrysomela polita, Lin. Adalia un-decimnotata, Sehn ., sommet d'Argentine 2275 m.

V. Chemin de Solalex à Anzeimlaz.

* Trigonurus Mellyi * ), Mulsant. Quinze exemplaires sous l' écorce d' un sapin renversé, 17 août 1877; espèce savoyarde qui n' avait pas encore été signalée en Suisse.

Agathidium seminulum, L.; avec le précédent.

Melanotus castanipes, Payk; id.

Otiorhynchus pupillatus, Gyll., sur les Conifères.

YI. Anzeindaz.

Altitude 1897 à 2036 m.

Cincindela camp estris, Lin ., var. nigrescens, Heer, Essetschloris, Dej., commune en dessous du d' Anzeindaz, sur le chemin de Solalex. Cychrus rostratus, Lin ., petite variété alpine; çà et là sous les pierres.

Carabus depressus, Bon.auronitens, Fabr.sylvestris, Fabr., var. nivalis, Heer. Cette forme ne doit pas être confondue avec le C. alpinus, Dej. Ce dernier se trouve dans le massif du Mont-Rose, au Val de Saas, etc., et manque dans les Alpes vaudoises. C. violaceus, Lin ., var. Neesii, Hoppe, au pied de la Tour d' Anzeindaz; aussi à Geltenalp.

Nebria Gyllenhalii, Schh.c.astanea, Bon .; aussi sur le Mont-Tendre ( Jura ). Cymindis vapo-rariorum, L. Loricera pilicornis, F. Licinus Hoffmannseggii, Panz.

Badister bipustulatus, F. Calathus melanocephalus, Lin ., et var. alpines, Dej.

Feronia lepida, F.vulgaris, Lin.multi-punctata, Dej., et variété noire = Spinolœ, Heer. Il ne faut pas la confondre avec la véritable F. Spinolœ, Dej., qu' on trouve à Macugnaga et sur le Simplon. Honoratii, Dej., commune au pied de la Tour d' An. Aussi à l' Avare. L' une des espèces les plus intéressantes de notre région, par le fait que c' est la seule localité des Alpes suisses où on la rencontre. Elle est plus commune dans les montagnes du Dauphiné et est remplacée sur le Jura par les F. Ragen- bachii, St., et platyptera, Fairm.Panzeri, Panz.spadicea, Dej.; aussi sur le Jura, le Jorat, etc. Amara erratica, Duft. Quenselii, Schh.rufocincta, Sahib. Harpalus lœvicollis, Duftlatus, Lin.Chevrierii, Heer.

Bembidium pyrenœum, Dej., var. glaciale, Heerbipunctatum, Lin.nitidulum, Marsh.tibiale, Duft. Ce dernier est le Bembidium le plus commun sur les bords des ruisseaux d' Anzeindaz; mais il comprend plusieurs variétés ( complanatum, Heer; conforme, Dej. ?) et présente peut-être des passages au B. fasciolatvm, Duft, var. cœruleum, Dej.

Hydroporus nivalis, Heerfoveolatus, Heer. Agabus Solieri, Aub .; abondants dans les petits lacs qui se trouvent sur le Col-de-Cheville. A. gut-tatus, Payk, ruisseaux d' Anzeindaz.

Helopliorus glacialis, Heer, commun dans les lacs de Cheville, les mares, etc.frigidus, GraëllsC' est probablement à la F. platyptera que se rapportent les Féronies du Chasserai mentionnées par M. Heer et par MM. Stierlin et de Gautard sous le nom de F. Honoratii. Ces formes correspondantes des Alpes et du Jura, qui diffèrent tout juste assez pour avoir reçu des noms différents, présentent un grand intérêt au point de vue du darwinisme. On peut admettre qu' elles descendent d' ancêtres communs et qu' elles n' ont commencé à se différencier que depuis qu' elles vivent isolées sur l' une des deux chaînes.

La même remarque s' applique aux Otiorhynchus fuscipes, 01., des Alpes et tenebricosus, Herbst, du Jura et de la Forêt-noire; Ot. alpicola, Boh., des Alpes et Gautardi, Tournier, de la Dôle.

un individu dans le lac de Cheville. Cette espèce, découverte par M. Graëlls sur les montagnes de l' Es, paraît assez répandue dans les Alpes. Je l' ai capturée aussi à Pontresina et au Stätzerhorn ( Grisons ). Sphœridium scarabœoides, Lin. Cercyon hœmorrhoidale, Fabr.melanocephalum, Lin.flavipes, Fabr.

*Autalia puncticollis, Sharp ., plusieurs exemplaires dans les bouses desséchées. Cette espèce n' est pas citée dans la Faune de MM Stierlin et Gautard.Aleochara mœsta, Gray.bilineata, Gyll., var. alpicola, Heer. Chilopora longitarsis, Er.Oxypoda glabricula, Fauvel.

* Homalota nitidula, Kraatztrinotata, Kraatzpicipennis, Mannh.atramentaria, Gyll.lœvana, Muls. et Reymacrocera, Thoms .; aux Outansparva, Sahlb.tibialis, Heer. Tachinus humeralis, Gray. ( proximus Kraatzrufipes, de Geerflavipes, Fabr.Tachyponts humerosus, Er.Quedius ochro-ptervs, Er.robustus, Scribadubiti s, Heer. Ocypus brevipennis, Heer, rare, sous les pierrescyaneus, Payk, var. svbcyaneus, Heer; commun. Philonthus splendens, Fabr.monti-vagus, Heer, çà et là sous les pierresnitidus, Fabr.ceneus, Rossipunctiventrîs, Kr.mar ginatus, Fabr.opacus, Gyll.; dans le fumier.Othius melanocephalus, Gray. Platystethus morsitans, Payk.Ancyrophorus longipennis, Fairm., par petites familles sous les pierres auprès du ruisseau qui descend du Col-de-Cheville. Antho- phagus spectabilis, Heer, trois individusarntiger, Gray.austriacus, Er.alpinus, Fabr.Olophrum alpinum, Heer.Arpedium alpinum, Fauv. Anthobium excavatum, Er.anale, Er. Megarthrus depressus, Payk, dans le fumier.

Necrophilus subterraneus, Dahl. Silpha nigrita, Creutz ., var. alpina, Germ., commune sur les chemins et le gazon, ainsi que sa larve, qu' on reconnaît facilement à sa forme aplatie et à sa couleur vert-bronzé. Hydnobius punctatus, Sturm ., un individu sous une pierre, 8 septembre.

Hister unicolor, Lin.Antherophagus nigri-cornis, F.; un individu accroché par les mandibules à la trompe d' un bourdon. La larve de Y Anthero-phagus vit dans les nids de bourdon; l' insecte parfait attend, paraît-il, le bourdon sur les fleurs, s' ac à lui et se fait transporter ainsi jusqu' au nid.

Byrrhus ornatus, Panz.pilula, Lin.fasciatus, F.dorsalis, Fabr. Aphodius erra-ticus, L.hœmorrhoidalis, Lin.alpinus, Scop.var. rubens, Muls.obscurus, Fabr.discus, Schm.ru fipes, Lin. Ammœcius gibbus, Germ.

Coryrnbites aulicus, Panz., et var. signatus, Panz.cupreus, Fabr., et var. œruginosus, Fabr.neus, Lin.rugosus, Germ., sous les pierres. Cryptohypnus rivularius, Gyll. Telephorus alpinus, Paykabdominalis, Fabr.tristis, Fabr. Maithodes flavoguttatus, Kies.trifurcatus, Kies. Dasytes alpigradus, Kies ., commune aux Essets sur les fleurs de Potentilla; aussi aux Outans.

Otiorhynchus fuscipes, Oc, très commun sous les pierres dans toute la région alpine des Alpes vaudoises; aussi aux Plansniger, Fabr., et var. villosopunctatus, Gyll.unicolor, Herbstporc atus, Herbst, aussi sur la Dôlesub cost atus, StierL, aussi sur la Dôlealpicola, Boh.rugifrons, Gyll.picitarsis, Rosenh. Barynotus margaritaceus, Germ. Larinus sturnus, Schall. Dichotrachelus Rudeni, Stierl ., var. minor, un exemplaire au Col-de-Cheville. Cette espèce intéressante a d' abord été découverte par M. le curé Ruden au Gornergrat, au-dessus de Zermatt. J' en ai capturé plusieurs individus au Col-de-Balme, en compagnie de la Nebria angustieollis, Bon ., et de l' Otiorhynchus nubilus, var. partitialis, Boh. L' exemplaire d' An est plus petit que ceux de la chaîne valaisanne.

Hypera ovalis, Boh.plantaginis, de Geer, dans les touffes de lichens d' Islande. Rhinoncus castor, F., var.Ceuthorhynchus troglodytes, F. Apion flavipes, F.vicinum, Kirb. Chrysomela m.enthastri, Suffr. ( Venetz.Oreina nivalis, Suffr., et var. ignita, Heer, toutes deux assez communes sous les pierresspeciosissima, Scop.var. troglodytes, Kies.var. elongata, Suffr.var. monticola, Duft; sous les pierres.

Gonioctena affinis, Schh.nivosa, Suffr., sous les pierres. Phœdon salicinum, Heer. Praso-curis aucta, Fabr. Adimonia tanaceti, Lin.

Luperus viridipennis, Germ., Essets, sur les saules. Graptodera oleracea, Lin ., var. minor ( pusilla, Duft ?). Crepidodera melanostoma, Redt. Cassida alpina, Bremi, un individu à. Anzeindaz, deux à Geltenalp, sous les pierres.

TH. Lac de Derborenee.

Altitude 1432 m.

Cicindela riparia, Dej., commune sur la grèvesylvicola, Dej. Adelocera fasciata, Lin.

Monochammus sartor, Fabr., et sutor, Lin. Ces deux beaux capricornes se trouvent en très grand nombre à la scierie de Derborence ( 1322 m ), sur le » troncs de sapin, les planches, etc. On observe aussi des hybrides des deux espèces. Aeanthoderes varius, F., un exemplaire dans la forêt en dessous de Derborence, sur un tronc de hêtre.

TUI. Sanetsch.

Altitude de 2284 m là on l' eau s' échappe du glacier de Zanfleuron.

Notiophilus aquaticus, L. Nebria Jockiskii? Sturm. Amara Quenselii, Schh. Bembidium fasciolatum, Duft.

Hydnobius punctatus, Sturm; par petites familles sous les pierres.

Cryptohypnus gracilis, Muls., sous les pierres, au bord du torrent. Je l' ai retrouvé à Mattmark, au Limmernboden ( Glaris ) et près du glacier de la Dala ( Loèche ).

Otiorhynchus fuscipes, 01.maurus, Gyll., var. Bructerialpicola, Bob. Gonioctena nivosa, Suffr., variété noire.

Feedback