«Notre montagne la plus haute culmine à 322 mètres»

Les Pays-Bas sont loin d’être une forteresse alpine. Joachim Driessen, président du NKBV, explique ce qui attire ses membres dans l’alpinisme.

De quelle popularité jouit l’alpinisme dans votre pays?

Joachim Driessen: Les sports les plus populaires aux Pays-Bas sont le football et l’unihockey. L’alpinisme y est en revanche un sport plutôt marginal car nous n’avons pas de sommets. Malgré cela, nous comptons 58 000 membres, un chiffre honorable somme toute. Après tout, nous existons depuis plus de 100 ans.

Qu’est-ce que vos membres apprécient le plus?

La randonnée est très populaire chez nous. Mais l’escalade sportive en salle et le bloc ont également gagné en renommée. Les cours de formation que nous dispensons dans ces disciplines sont très fréquentés. Les salles d’escalade sont après tout d’un accès plus aisé que les sites d’escalade.

Où se trouvent les meilleurs spots?

Quand nous voulons aller en montagne, nous devons nous rendre à l’étranger. Chez nous, un cinquième du territoire se trouve en dessous du niveau de la mer. Notre «montagne» la plus haute est le Vaalserberg, il culmine à 322 mètres. Nous organisons par conséquent nos cours de formation dans les pays voisins. Nos membres aiment se rendre dans les pays alpins classiques tels que l’Autriche et la Suisse.

En quoi consiste pour vous un pique-nique typique?

Tout à fait traditionnel: pain et fromage.

Quelles sont les plus grandes difficultés que rencontre votre association?

Notre défi le plus important est de faire de l’escalade sportive un sport autonome et professionnel. Nous accusons en outre un intérêt en diminution pour l’alpinisme. Les longues courses n’ont plus la cote auprès des jeunes membres.

Nederlandse Klim- en Bergsport Vereniging

Année de fondation: 1902

Nombre de membres: 58 000

Cotisation: 51 euros

Prix de 1 litre de lait: 0,98 euro

Prix d’une corde à simple de 50 mètres:145 euros

Feedback