« Nous voulons donner une âme à la compétition ». Quatrièmes Championnats du monde de ski-alpinisme

« Nous voulons donner une âme à la compétition »

Du 23 février au 1 er mars prochains,

la Suisse recevra la 4 e édition des Championnats du monde de ski-alpi-nisme ( SMWC2008 ). La fédération internationale ISMC 1 a confié l' orga de cette compétition au CAS et à un comité indépendant. Quelque 400 athlètes représentant une trentaine de nations sont attendus dans la région du Chablais et des Portes-du-Soleil. Coup de projecteur

A quelques semaines du coup d' envoi des 4 es Championnats du monde de ski-alpinisme, la tension est palpable, l' exci aussi. Il y a beaucoup à faire mais peu de moyens. « Ces championnats sont montés par des miliciens, à 100 % bénévoles, c' est la limite du possible. » Le ton de Claude Défago, un des membres du comité d' organisation, n' est pas lar-moyant. Il constate simplement qu' il est dur d' organiser une manifestation d' une telle ampleur dans ces conditions. Fin novembre, il manquait encore un peu d' argent pour boucler un budget qui avoisine les 800 000 francs. Le CAS, les quatre communes de Monthey, Troistorrents, d' Illiez et Champéry, ainsi que l' Association internationale des Portes-du-Soleil y ont largement contribué, à la fois financièrement et sur le plan logistique. Mais il faudrait plus que quelques soucis financiers et d' organisation pour freiner l' enthousiasme du comité d' or composé de Charly Rey-Mer-met ( président ), Guy Martenet, Fernand Berthoud, Raphy Frossard ( chef technique ), Reynald Berthoud, Raphaël Granger, Christian Perrin, Yannick Rey-Mer-met et Claude Défago. Sur le terrain, ils seront assistés par quelque 300 bénévoles issus du CAS et des ski-clubs des environs. Ensemble, ils veulent faire de ces Championnats du monde une grande fête, un peu dans la lignée du FOJE – Festival olympique de la jeunesse européenne – de 2005. « Mais l' événement doit être gérable, acceptable par la région », précise Claude Défago. Une région vers laquelle les regards se sont naturellement tournés lorsque la possibilité s' est présentée, pour la Suisse, d' accueillir les Championnats du monde. Et pour cause: elle est l' un des berceaux du ski-alpinisme en Suisse et de nombreux champions en sont natifs.

Une formule tout compris

Mais revenons aux Championnats... Quelque 400 coureurs et coachs, représentant une trentaine de nations, sont attendus. Les grandes fédérations ainsi que les Néo-Zélandais et les Suédois ont déjà confirmé leur participation. « Nous voulons donner une âme à la compétition, créer un esprit de fête », s' enthou Claude Défago. C' est dans cet esprit que l'on a décidé de concentrer l' hébergement à Champéry, une station pourvue d' une structure idéale avec le Palladium, également Centre national des sports de glace. De là, athlètes et suiveurs rayonneront vers les sites qui accueilleront les épreuves ( Champéry, Morgins, Champoussin, Les Crosets et Les Giettes ). Des sites qui présentent un avantage de taille: ils se trouvent tous dans un rayon extrêmement restreint, permettant de limiter au maximum les déplacements ( le site le plus éloigné est à 22 kilomètres ). C' est dans cet esprit également que ces Championnats sont conçus sur la base d' une formule « all inclusive ». Pour 550 euros 2 ( 450 euros pour les jeunes ), les athlètes et leurs accompagnateurs bénéficieront du logement en pension complète, des abonnements de ski et de la fête de gala. Une décision qui fait grincer les dents de ceux qui voudraient ne participer qu' à une seule épreuve. « La présence des nations, des délégations, dans les stations est capitale pour que ce soit une fête. Nous voulons créer un esprit comme à la Pierra Menta, faire en sorte que les gens se rencontrent. Et, ne le cachons pas, nos partenaires attendent de l' animation en contrepartie des moyens qu' ils mettent à notre dispo- 1 International Council for Skimoutaineering Competitions 2 Le prix est fixé en euros, car la plupart des athlètes sont européens.

Du 23 au 1 er mars prochains, la station de Champéry – ici avec les Dents-du-Midi à l' ar – vivra au rythme des 4 e Championnats du monde de ski-alpinisme La station de Champéry sera le centre névralgique de ces Championnats du monde: accueil des équipes, hébergement et soirée de gala s' y dérouleront Photos: Gér ar d Ber thoud sition. Si nous ne parvenons pas à nous professionnaliser, je crains le pire pour notre sport », avance Claude Défago en espérant que son message soit entendu.

La course individuelle longue distance: l' épreuve reine

Le programme comprend les quatre épreuves autour desquelles s' articulent traditionnellement les Championnats du monde: l' individuelle, la course par équipes, la Vertical Race – un contre-la-montre disputé seulement sur une montée – et le relais. Les jeunes disputeront aussi toutes ces épreuves, hormis la course par équipes. Enfin, la 4 e édition de ces Championnats verra la naissance d' une nouvelle course, à la demande de la direction technique de l' ISMC: l' individuelle longue distance, qui se déroulera le vendredi 29 février, en guise de point d' or à la manifestation. Le ski-alpinisme a bâti sa légende sur des épreuves au long cours telles la Patrouille des Glaciers, la Pierra Menta ou le Trofeo Mezzalama. Les Championnats du monde auront désormais également la leur – avec une particularité: l' épreuve est certes longue, composée de sept montées et d' autant de descentes ( 3000 mètres de dénivelé au total ) mais, techniquement, elle est facile. « Les équipes venues de loin n' ont pas l' habitude de ce type d' épreuve, on voulait leur offrir ce cadeau. Le Vénézuela, le Chili ou l' Argentine n' ont pas le niveau des pays alpins. Leurs athlètes vont pouvoir se faire plaisir sur un parcours très sélectif mais qui n' a rien d' extrême, ni de dangereux », estime Claude Défago. La bonne gestion de la course – qui mènera les participants de Morgins à Champéry en passant par Champoussin et Les Crosets – sera essentielle. Et si les premiers devraient boucler l' étape en 3 heures et demie, les derniers la parcourront en 7 à 8 heures. Le public pourra suivre de près toutes les épreuves car les parcours sont accessibles avec les remontées mécaniques, voire à pied. Enfin, un programme d' ani parallèle sera destiné aux spectateurs: des projections de film, en partenariat avec le Festival du film des Diablerets, et des démonstrations de grimpe avec l' équipe suisse d' escalade sont prévues. Une vraie fête, en somme. Toutes les informations sur le programme sont disponibles sur www.smwc2008.ch. a Corinne Feuz, Monthey Claude Défago, l' un des membres du comité d' organisation des prochaines Championnats du monde de ski-alpinisme Une fois la ligne d' arrivée franchie, Gabrielle Magnenat et Catherine Mabillard se prêtent au jeu de l' interview avec Claude Défago, directeur de Radio Chablais Séverine Pont, nouvelle championne suisse en catégorie individuelle en compétition, lors du Valerette Altiski, le 28 janvier 2006

Feedback