Nouvelles voies prêtes à être renouvelées

De nouvelles lignes à Chironico et Brione, de nouveaux sommets en Argentine : une quantité de premières à rééditer.

Cette année, l’arrivée du printemps n’a pas uniquement favorisé l’éclosion de la flore et décuplé sa croissance, de nouvelles voies ont aussi fleuri sur nombre de rochers. Ainsi, Martin Keller1 (34 ans) de Siebnen a réussi fin avril l’ascension de son « Fisch-Projekt » à Chironico, caressé depuis plusieurs années. Il lui a donné le nom de Der mit dem Fels tanzt, voie pour laquelle il propose une cotation deFb 8c.

Giuliano Cameroni2 (15 ans), relève talentueuse, a ouvert Slow Down (Fb 8a), une nouvelle ligne à Brione, après avoir vaincu Miss Schweiz (Fb 8a) à Chironico, Arcadia (Fb 7c+) à Cresciano et après avoir résolu quelques autres problèmes de ces paradis du bloc du Tessin et de l’Avers.

 

Combinaisons et nouveautés

Andy Winterleitner3 (23 ans) a aussi innové. Combinant deux voies existantes, il a créé Promeneur en Baraque (8b+) dans la grotte « Das Boot » près de La Neuveville au bord du lac de Bienne. Il a en outre escaladé Ravage (8c) au Chuenisberg dans le Jura bâlois et Collection Automne Hiver (8b+) à Saint-Léger-du-Ventoux. En mars, il s’est adjugé Termilater (8b+) à la seconde tentative, grâce à « un entraînement en paroi spécifique et des conditions frigorifiques », ainsi qu’il l’a expliqué avec un clin d’œil.

Reto Aschwanden4 (38 ans) a effectué la première de Zwischen Graviton und Higgs-Boson à Tüfleten, voie dont il estime la cotation à 8b+.

Durant un séjour à Angelone (I), Nicola Vonarburg5(39 ans) a aussi réussi quelques premières : Riti Tribali (8c+), Si, yes, oui, da (8b+) et la deuxième longueur d’Un dono d’Ali (8b+).

En mars, la Genevoise de 23 ans, Anouk Piola6, a grimpé Barbecue à Orpierre, sa première voie en 8b. Christina Schmid7 (22 ans) s’est adjugé Weisse Arena (8a) à Lungern.

 

Nouveaux pics en Argentine

Cet hiver encore, une équipe emmenée par Enrico Bonatti8, a réalisé quelques premières en Argentine, dans la province de Santa Cruz, à l’est du lac San Martin : Roberta Brivio et Giulio Signò ont conquis un sommet de 1950 mètres au nord-ouest du col qu’ils ont baptisé « Pico Sant’Ambroeus » ; Enrico Bonatti, Alessandro Moro et Ramiro Calvo ont gravi une cime par sa face nord et l’ont appelée « Cerro Cocoví ». De ses quelque 2175 mètres de hauteur, ils ont bénéficié de la vue sur le Cerro Torre et le Fitz Roy.

Feedback