Parler CO2 en s’amusant

Le comparatif d’émissions de CO2 de nos suggestions de coursesa changé de source. Nous utilisons désormais Mobile-Impact, un simulateurde mobilité facile et ludique. Nous l’avons testé pour vous.

31 kg. C’est la quantité de CO2 que notre auteur Françoise Salamí a épargnée à notre environnement lors de son voyage Zurich – Crans-Montana (voir p. 46). Ce verdict émane du simulateur Mobile-Impact, disponible gratuitement sur le site energie-environnement.ch.

Pour prendre le départ de son périple à travers les Alpes bernoises, Françoise a parcouru 240 km en train via le Lötschberg et 18 km en bus. En voiture, on lui aurait conseillé de faire un crochet par Lausanne, soit un peu plus de 300 km. En faisant le trajet à deux dans une voiture à essence de taille moyenne, le bilan se serait monté à 34 kg de CO2 par personne, contre 3 kg avec les transports en commun.

Le pire et le meilleur

Pour le même trajet, les émissions par personne auraient représenté le double avec une voiture de sport, le triple en faisant le trajet Zurich – Sion avec un petit avion de type Piper et 204 fois plus avec un char d’assaut M1 Abrams.

Mais on peut aussi faire mieux. En optant pour une voiture électrique, les émissions se seraient limitées à 0,5 kg par personne, mais la consommation électrique aurait atteint 76 kWh par personne, ce qui équivaut à l’utilisation d’un aspirateur d’une puissance de 1000 W durant 3 j, 4 h et 12 min. Si Françoise avait emmené trois personnes dans sa voiture moyenne à essence, les émissions de chacune auraient fondu à 17 kg de CO2. Quant à l’option aérienne, la combinaison d’un vol de ligne (Airbus A320) et des transports en commun aurait émis près de trois fois moins de CO2 par personne qu’avec le Piper et près de deux fois moins qu’avec une voiture de sport...

But atteint malgré des lacunes

Dans notre test, Mobile-Impact a montré ses limites entre Sierre et Crans-Montana. Les données de Google Maps y étaient lacunaires pour les transports en commun. Cependant, la possibilité de combiner «manuellement» différents moyens de transport nous a permis de prendre le bus au lieu du train pour emprunter la route...

Si Mobile-Impact n’a pas la prétention d’être aussi fiable que d’autres calculateurs, il nous a offert une belle leçon de mobilité, qui plus est interactive et ludique. Il ne vous reste plus qu’à l’essayer!

Pour essayer Mobile-Impact

www.energie-environnement.ch, rubrique «Vie quotidienne/Transports et mobilité»

Feedback