Pauvre assurage au demi-nœud d’amarre

Tous mes remerciements à l’auteur pour son article très instructif sur les méthodes et les dispositifs d’assurage. En tant qu’ancien alpiniste, je me suis particulièrement réjoui de l’évaluation positive du demi-nœud d’amarre. Mais pourquoi lui inflige-t-il l’inconvénient de devoir utiliser un dispositif complémentaire pour effectuer un rappel? Nous en avons effectué de sûrs pendant de nombreuses années sans dispositif d’assurage, et cela devrait aujourd’hui encore être possible pour tout un chacun. S’il préfère en employer un, c’est un choix personnel, mais il n’est en aucun cas indispensable.

Feedback