Portail des courses: 44 297 km numérisés

Le projet Suisse Alpine 2020 est à son terme après cinq ans de réalisation. Résultat: le Portail des courses, un développement numérique du CAS qui fournit la base pour une association à d’autres prestations de services en ligne.

Le cœur du projet est le Portail des courses, qui comporte actuellement plus de 6000 descriptions d’itinéraires pour six différentes disciplines de sports de montagne publiées sur une plateforme moderne avec des informations complémentaires. De plus, les archives d’itinéraires comportent quelque 40 000 descriptions numérisées d’itinéraires souvent aussi historiques. Le projet complet a coûté à peu près 6,2 millions de francs dont le CAS a financé 3,5 millions et le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) 2,7 millions à titre de subvention fédérale.

Responsables du projet, Christian Baumann et Marek Polacek se montrent satisfaits de sa mise en œuvre, tant pour le contenu et la fréquentation élevée du site que pour le processus interne de politique d’association. L’échange critique de points de vue à l’assemblée des délégués (AD) 2016 a permis les adaptations nécessaires du cours des travaux. Elles ont fortement favorisé le succès du projet, comme le déclare Christian Baumann: «Des méthodes agiles, l’élargissement du comité directeur du projet et la forte implication des membres intéressés ont été des éléments essentiels du succès de la réalisation.»

Rester attractif pour les jeunes

Marek Polacek estime que le projet constitue une base solide pour d’autres opérations: «Le Portail des courses est aussi un important travail de fond dans le cadre de la numérisation. Il s’agit particulièrement de maintenir l’attractivité pour les jeunes et de transposer dans l’ère numérique la tradition du CAS en matière de description d’itinéraires de sports de montagne.» Pour les deux responsables du projet, il reste une ombre au tableau: le nombre d’abonnés payants est inférieur aux attentes: «Les scénarios établis dans la phase initiale se sont révélés trop optimistes.»

Responsable de la numérisation au Comité central, Thomas Kühne ajoute que l’on s’est un peu précipité au début, mais qu’à son avis, cette nouvelle entreprise lancée après l’AD 2016 a été un grand succès et que le développement du Portail restera une tâche importante du CAS à l’avenir: «Le Portail des courses devra constituer un centre d’information pour la pratique des sports de montagne.» Cette fonction ne pourra se développer qu’au moyen de partenariats avec d’autres prestations, par exemple des fonctions de services pour des groupes ou de navigation sur appareils mobiles.

Feedback