Moitié prix grâce à son frère

Pendant l’hiver 1919/20, la section Bern du CAS a loué pour la première fois un chalet d’alpage pour aller faire du ski, comme de nombreuses autres associations pendant l’entre-deux-guerres. La cabane se trouvait à mi-chemin entre la gare de Boltigen et le Niderhore, dans le Simmental. Le week-end des 20 et 21 décembre 1919, la cabane a été reprise par des paysans et aménagée pour sa première exploitation hivernale. Comme on peut le lire dans le livre de cabane Hüttenbuch Niederhorn-Skihütte S.A.C. Sektion Bern, on parlait de «montée à l’alpage». Les citadins ont donc tout naturellement utilisé le terme de désalpe au moment de rendre la cabane. Le week-end des 21 et 22 décembre 1929, trois groupes de cinq ont passé la nuit à la Niderhornhütte. Ce fut notamment le cas d’Hannes Gaschen, membre de la section Bern du CAS, accompagné de quatre personnes. Trois d’entre elles ont payé le prix pour les hôtes non membres, soit 2 francs. Idi Schoch, elle, s’est acquittée du tarif réservé aux membres, car son frère faisait partie du CAS. Aujourd’hui, il est possible de dormir toute l’année à la Niderhornhütte (www.niderhornhuette.ch).

Auteur

Daniel Anker

Daniel Anker est auteur et photographe. Cet historien bernois a rédigé une quarantaine de guides de randonnée à skis, de randonnée, de via ferrata et de VTT ainsi que des monographies sur de grands sommets suisses.