Préparatifs du 150e Anniversaire Rapport annuel 2012 du CAS

Augmentation du nombre de membres, bilan solide, quantité de succès sportifs et caprices de la météo. Sans oublier l’élaboration d’un programme des 150 ans du CAS bien rempli.

Le 150e a déjà occupé le CAS bien avant son lancement le 18 avril: depuis la Conférence des présidents de 2011, l’Association centrale et les sections ont travaillé d’arrache-pied à la conception, à la maturation et finalement à la mise en œuvre des idées, non sans vérifier l’ensemble des manifestations quant à leur impact environnemental. Avec le géant orange Migros, c’est en outre un sponsor principal d’envergure parfait qui a été trouvé pour le 150e Anniversaire.

Si les préparatifs se sont avérés intensifs, la météo capricieuse s’est chargée de freiner l’entrain. En effet, pour la première fois depuis six ans, les cabanes du CAS, avec leurs quelque 310 000 nuitées, ne sont pas parvenues à dépasser la barre des 320 000. Les Editions ont, entre autres, aussi eu maille à partir avec les conditions météorologiques, peu enclines à dynamiser les ventes.

Afin que le CAS soit bien armé pour résister aux prochaines tempêtes et autres zones dépressionnaires, les secteurs et les commissions s’occupent intensivement des Lignes directrices et de la Stratégie 2020. Celles-ci seront soumises pour adoption en juin 2013 à l’AD, de sorte que le CAS pourra compter sur de solides fondations pour les décennies à venir.

Publicité en mains propres

L’accession de l’escalade sportive au rang de discipline olympique ne devrait, quant à elle, pas durer des décennies. Ses chances de figurer au programme 2020 sont en tout cas intactes. Les grimpeurs ont fait la meilleure des publicités pour leur sport lors des Championnats du monde de Paris-Bercy. La plus grande et la plus spectaculaire des compétitions jamais organisée a permis à la Suisse de focaliser brillamment une partie de l’attention: deux médailles de bronze en combiné ont récompensé Cédric Lachat, régulièrement primé, et la surprenante Petra Klingler (voir «Les Alpes» 11/2012). Aux Championnats du monde Jeunesse et Juniors à Singapour, la petite délégation suisse n’a pas pu se distinguer. Pour la seconde fois de suite, elle est rentrée sans médaille. Pour l’équipe nationale de ski-alpinisme du CAS en revanche, la moisson de médailles s’est révélée fructueuse, puisqu’elle est l’équipe qui est montée le plus de fois sur le podium aux Championnats d’Europe de Pelvoux. Bilan réjouissant: huit fois l’or, cinq fois l’argent et dix fois le bronze.

Expédition couronnée de succès au Pérou

L’équipe d’alpinisme de haut niveau a également réalisé une excellente performance lors de son expédition finale. Après trois bonnes années de formation, de recherche de sponsors et d’innombrables courses d’escalade et autres dénivelés, les neuf participants, huit messieurs et une demoiselle, se sont envolés à mi-juillet 2012 pour le Pérou. Durant cinq semaines intensives dans la Cordillera Blanca, l’équipe a effectué quelques courses exigeantes, dont la première d’une voie de huit longueurs avec des difficultés atteignant le 6c+, ainsi que la traversée des quatre sommets du Huandoy. Tous ses membres sont rentrés en Suisse le cœur rempli d’intenses sensations, mais surtout en bonne santé (voir «Les Alpes» 10/2012).

L’année de formation 2012 s’est aussi déroulée sans accidents notables. Il s’agit d’un bilan réjouissant puisque 2050 personnes ont participé à 8400 journées de cours. Du côté des activités des organisations de jeunesse (OJ), même écho favorable. En effet, 93 groupes OJ ont annoncé plus de 240 000 heures de formation. De part et d’autre, il s’agit d’une légère croissance par rapport à l’année précédente. La promotion Rivella Climbing – escalade à l’école – a fait de nouveau l’objet d’une forte demande. Durant 27 semaines, le mur d’escalade a donné à des élèves de toute la Suisse la possibilité de grimper dans leur salle de gymnastique.

Nombre de familles en augmentation

Les efforts pour rendre le CAS attractif aux enfants et aux jeunes ne sont pas uniquement le fruit de la promotion Rivella Climbing. L’adhésion de familles a augmenté de près d’un tiers ces quatre dernières années, soit plus sensiblement qu’aucun autre groupe. A la fin de l’an dernier, le CAS comptait un total de 138 583 membres. Une année auparavant, ils n’étaient encore que 135 449. Le compte de résultat se présente de manière tout aussi réjouissante, puisqu’il s’est soldé par un excédent de recettes de 211 600 francs. Les recettes supplémentaires des cotisations des membres, qui constituent une base de financement solide, en sont une des raisons. Grâce aux autres recettes, essentiellement dues à la vente de livres, de publicités dans «Les Alpes» et de cours de formation, le CAS dispose d’un second pilier relativement stable, même s’il dépend du marché. Les recettes de sponsoring ont, elles aussi, augmenté.

Investissements élevés des cabanes

Dans les cabanes du CAS, les affaires ont été moins bonnes. Raison principale, une météo instable (voir article p. 46). L’intérêt pour le cours de gardien de cabane proposé conjointement par le CAS et Cabanes suisses est en revanche demeuré intact. 18 participants ont accompli avec enthousiasme les cinq modules de formation. Le cours de 2013 était déjà complet au mois d’août 2012, et la liste d’attente pour celui de 2014 regroupe d’ores et déjà plus de deux douzaines d’intéressés. Depuis 2009, ce sont ainsi plus de 70 personnes qui ont accompli la formation, dont un quart sont actuellement gérants d’une cabane. En 2012, les investissements planifiés dans la construction et l’entretien des cabanes ont atteint le chiffre record de 13,2 millions de francs. Comparé aux dépenses moyennes de l’ordre de 6 millions de francs de ces cinq dernières années, un tel sommet n’avait encore jamais été atteint.

Libre accès et âpres négociations

Le secteur Environnement assume de plus en plus une fonction transversale. Son équipe a par exemple collaboré étroitement avec les Editions et la rédaction de la revue en matière de vérification de la compatibilité avec le respect de la nature des publications, ou encore avec le secteur des Cabanes quant à l’examen des projets de construction. Les manifestations du 150e du CAS ont également fait l’objet d’une telle supervision. Le centre de compétences Sport et Environnement a, quant à lui, été très occupé par la thématique du libre accès suite à la révision de l’Ordonnance fédérale sur la chasse. Entrée en vigueur en juillet 2012, celle-ci a considérablement augmenté la pression sur le principe du libre accès à la montagne. Nombre de cantons ont attaqué les travaux de délimitation de zones de tranquillité pour la faune. Malheureusement, tous n’ont pas encore le réflexe de considérer le CAS comme un partenaire important et de l’inclure dès le début des discussions. C’est pourquoi il appartient aussi aux sections de garder l’œil grand ouvert dans leur région et de faire en sorte d’être inclus suffisamment tôt dans les processus politiques.

La campagne «Respecter, c’est protéger» a obtenu un fort taux de reconnaissance grâce à son large ancrage. L’an dernier, le travail s’est focalisé sur le groupe cible des randonneurs à skis. A l’avenir, ce sera le tour des freeriders. Le portail cartographique www.respecter-cest-proteger.ch est en constante amélioration, et les termes y ont été harmonisés. Il en découle une meilleure protection juridique des randonneurs à skis et à raquettes.

Les projets d’infrastructures et d’aménagements dans des régions alpines encore vierges ont par ailleurs été suivis attentivement. Dans certains cas, il a été possible de participer à l’ensemble du processus. Les négociations concernant les remontées mécaniques d’Andermatt-Sedrun ont été intensives. Durant la procédure de mise à l’enquête des plans, les grandes lignes d’un accord avec les promoteurs de la station et le canton d’Uri ont pu être fixées en fin d’année. Le CAS a participé activement aux négociations et a contribué à ce qu’une solution soit trouvée.

Augmentation du tirage de la revue

La revue «Les Alpes» reste un moyen de communication important pour le CAS. Elle a augmenté son tirage de 4% à 105 159 exemplaires et atteint 221 000 lecteurs, soit plus du double du tirage. Les annonceurs semblent aussi très satisfaits. Alors que d’autres secteurs médiatiques ont dû parfois enregistrer d’importants reculs de leurs chiffres d’affaires, la revue est parvenue de justesse à maintenir les recettes 2012 au niveau des précédentes. Ceci avec en tout 20 pages d’insertions de moins que l’an dernier. Pour la première fois dans l’histoire du CAS, sa revue est aussi parue en italien.

Les Editions ont vécu une année difficile. Des conditions météo peu propices à la vente ainsi qu’une diminution de la quantité de titres publiés ont occasionné une baisse de son chiffre d’affaires. Au total, l’offre a compris cinq titres nouveaux, cinq rééditions remaniées et actualisées, et six réimpressions.

Le nouveau site Internet a été lancé en avril, avec presque six mois de retard. La partie news et les rubriques «Côté montagne» et «Agenda» constituent ses grandes nouveautés. Les problèmes initiaux de login ont finalement pu être résolus. Son utilisation a augmenté de 2,5% en 2012. La consultation accrue des pages francophones et le nombre élevé de clicks dans le domaine des news sont réjouissants.

Réorganisation couronnée de succès

Le Musée alpin suisse «ALPS» a pris l’année dernière un nouveau départ fulgurant. Il a été nominé pour le Prix 2013 des musées européens par le European Museum Forum. Le jury international de Liverpool a considéré la nouvelle conception de ce musée traditionnel et sa transformation effectuée avec de modestes moyens financiers comme un modèle du genre et digne d’une distinction. Ce que confirme aussi le nombre de visiteurs: en l’espace de neuf mois, les deux premières expositions de l’ALPS, Déplacer des montagnes et Stations de soins intensifs, ont atteint un record avec leurs 21 000 visiteurs. Cela correspond à une augmentation de près de 8000 entrées par rapport aux années précédentes. Avec l’exposition des 150 ans du CAS Helvetia Club, il y a aussi de fortes chances qu’un nouveau record soit battu en 2013.

Rapport annuel complet

Le rapport annuel complet, comprenant comptes annuels, statistiques, ainsi que rapports d’activités et de projets, est disponible sur www.sac-cas.ch → Service → Portrait.

Comité central 2012

Feedback