Problèmes financiers au Musée alpin

Malgré des expositions couronnées de succès, le Musée alpin reste dans les chiffres rouges. Ses responsables ont annoncé avoir essuyé en 2013 un déficit de près de 300 000 francs. Bien que la clôture des comptes ait été de 100 000 francs meilleure que budgétisé, l’exploitation demeure sous-financée.

Les contributions de la Confédération et du canton devraient être adaptées au nouveau concept d’exploitation. Alors que la Confédération a augmenté sa part pour 2014 et 2015, le Canton de Berne n’a pas été en mesure de le faire. Selon le communiqué, «cette contradiction fondamentale doit être résolue en 2014 par un nouveau mandat de prestation, sans quoi il n’y aura plus de Musée alpin d’importance nationale.»

Les dépenses pour 2013 se sont montées à 2 403 000 francs que le musée a pu financer à 45% par ses propres moyens grâce à des fonds de tiers liés à des projets et à des produits issus des entrées et de sa boutique, entre autres. Le projet Intensivstationen, qui a rapporté plus de recettes que budgétisé, et l’engagement financier renforcé du CAS dans le cadre du projet Helvetia Club ont mis un peu de beurre dans les épinards de ce marasme financier.

Feedback