Propres traces de montée pour les raquettes | Club Alpin Suisse CAS

Propres traces de montée pour les raquettes

Propres traces de montée pour les raquettes

Avec mes 55 ans, j' appartiens certainement déjà à la vieille génération des membres CAS. Pourtant, je fais chaque hiver plus de 40 courses à skis. Qu' y a-t-il de plus beau que de laisser ses traces en montée sur le manteau neigeux, encore frais et immaculé? J' emprunte souvent le même itinéraire après quelques jours, pour voir ce que mes traces sont devenues. Malheureusement, je dois constater que celles-ci se transforment toujours plus fréquemment, sous l' action des randonneurs en raquettes, en une piste inutilisable.

Dans Les Alpes 1/2001, j' ai lu dans un article sur les courses en snowboard que les traces de ski sont trop plates et étroites, de telle sorte que les raquettes doivent creuser leur propre trace. Bien sûr, les montagnes appartiennent à tout le monde et je n' ai absolument rien contre les snowboarders. J' admire du reste la légèreté et la maîtrise technique avec lesquelles ils dessinent des courbes sur la pente. Mais il est fâcheux que les traces de ski de montée soient rendues inutilisables. C' est pourquoi j' aurais attendu qu' un tel article exhorte les randonneurs en raquettes à tracer leurs propres traces, même si cela nécessite un effort légèrement plus soutenu.a..

Hans Baumgar tner, Weiningen ( trad. )

Feedback