Quartiers d’hiver de chamois

A propos de la suggestion «Le lac des mille et une lignes», parue dans «Les Alpes» 12/2020

Les courses présentées sont très belles, j’en conviens. Le problème, toutefois, c’est que la course à l’Ampervreilhorn passe par une zone où il y a de nombreux chamois, vers l’Hennasädel. Jusqu’à présent, cette zone était peu courue, les chamois se sont habitués à cette situation et passent l’hiver dans ce coin. Depuis trois hivers, on observe de plus en plus de traces d’amateurs de sports d’hiver qui descendent directement par la Zünliflua. Ce n’est pas interdit, et si le dérangement n’est qu’occasionnel, ce n’est pas si grave. Cependant, je crains que cette course soit désormais beaucoup plus fréquentée et engendre une pression trop grande sur les chamois. Il faudrait alors définir une zone de tranquillité. Pour de telles suggestions de courses, il serait judicieux qu’on se fasse une meilleure image de la situation sur place et qu’on consulte par exemple le garde-chasse. Cela permettrait d’éviter que de grandes zones soient soudainement protégées. Rappelons qu’il faut toujours s’en tenir aux règles de la campagne «Respecter c’est protéger». Pour ma part, j’ai déjà renoncé à de nombreuses lignes par égard pour les animaux sauvages.

Feedback