Quelle montagne voulons-nous?

Quelle montagne voulons-nous?

Terre de prédilection des surfeurs, l' Australie est aussi un paradis pour les fervents de la varappe. Un voyage à la découverte de sites d' escalade peu connus, agrémenté de rencontres pittoresques, soulève en filigrane une question: quelle montagne voulons-nous? Des parois dont les voies sont bien équipées et accessibles au plus grand nombre ou bien des parois dénuées de tout assurage fixe et réservées à une élite? L' Australie connaît une pratique différente de celle en usage en Europe où, par ailleurs, les avis ne sont pas unanimes. Terre de contrastes, l' île est à l' image de ce numéro où l' été austral et les versants enneigés de Zinal se rencontrent. La création d' un Centre avalanches et d' un domaine « freeride » témoigne des efforts fournis par cette station valaisanne en faveur d' une plus grande sécurité. La nature est-elle un terrain de jeu voué à la satisfaction de nos envies de sensations fortes ou est-elle un espace qu' il faut réglementer pour la sécurité de tous? Quelle montagne voulons-nous? Le projet du CAS « Courses hivernales respectueuses de l' envi » entame sa quatrième saison. Une enquête menée auprès d' organisateurs commerciaux de randonnées hivernales confirme les conflits d' intérêts croissants entre les amateurs de raquettes et la nature. Chacun peut-il jouir sans limite des étendues qu' il traverse? Les végétaux et les animaux ont-ils des besoins qu' il faut respecter? Quelle montagne voulons-nous? La discussion est ouverte.

Karine Begey

CAS · un alpinisme responsable

SA C CA S

lub

Alpin Su

lpe s

Riv ist

a d el

Clu

lpino Sv

Alpi

Re va

isa da

lub

Alpin Sv

lps

Zei

tsc

hrif t d

es Sc

eiz er

Alpen-

Die

Alpen

Pho to :V er onik a M ey er

VOYAGE EN AUSTRALIE

Varappe, rencontres et découverte sont les ingrédients de cette grande aventure.

MERVEILLES DU VAL BONDASCA

Une impressionnante randonnée à ski au milieu de ce paradis qu' est le Val Bregaglia. Attention toutefois: cette course qui nous mène sur la Cima della Bondasca, 3289 m, ne doit être entreprise que par conditions sûres!

9

SUGGE

ST

IONS

DE

COURSE

S

Suggestions de courses

Proposte di gite Tourentipp Cima della Bondasca, 3289 m

Merveilles

du Val Bondasca

C' est au milieu de ce paradis de gra- nite qu' est le Val Bregaglia, avec le Badile et le Pizzo Cengalo, que se dresse la Cima della Bondasca ( 3289 m ). Si les conditions sont bonnes, elle offre une impression- nante randonnée à ski dans une région sauvage.

Au printemps 2001, les conditions sont idéales. Depuis longtemps, nous convoi- tons la Cima della Bondasca. C' est donc une occasion à ne pas manquer. Ainsi, nous préparons tout notre équipement de course à ski et partons, via l' Engadine, pour le Val Bregaglia. A Promontogno, nous prenons le chemin de la cabane Sciora, plantée loin au fond du Val Bon- dasca. Pour les 400 premiers mètres de dénivellation, il nous faut porter les skis.

Puis nous entrons dans la magnificence du val. En hiver, c' est par les pentes de Clavera della Bondasca qu' il faut monter. L' avance est pénible car, à chaque pas, nous reculons de dix centimètres.

Mais bientôt nous nous retrouvons seuls dans un paysage grandiose: à droite le Badile, le Cengalo et les Pizzi Gemelli, à gauche les tours audacieuses des Sciora.

Au départ de la course. A l' arrière, le groupe de la Sciora Vadrec de la Bon- dasca, les Pizzi Gemmelli et le Piz Cengalo Photos: V e ronika Mey er L E S A L P E S 2 / 2 0 0 3 A environ 2000 mètres, altitude à laquelle on pourrait aisément traverser en direc- tion de la cabane, les conditions nous paraissent délicates. C' est pourquoi nous continuons de monter pour passer par le haut, ce qui nous contraint à grimper encore de quelque 350 mètres.

Les contournements utiles D' en haut, on ne peut deviner sous quel tas de neige se cache la cabane mais, de côté, heureusement, elle est aisément vi- sible. Au cours de la semaine précédente, la cabane a été dégagée une fois déjà de Le Vadrec de la Bondasca étant un glacier fortement fracturé, la course ne peut être entreprise qu' au printemps, après un hiver avec de très abondantes chutes de neige En hiver, il faut monter par les pentes enneigées de Clavera della Bondasca pour atteindre la cabane.. " " .Vue sur le Pizzo Badile Glacier du Bondasca entouré des sommets des Sciora et Dafora, du Punta Pioda ainsi que de l' Ago di Sciora Au sommet de la Cima della Bondasca ( 3289 m ). Vue sur la Disgrazia L E S A L P E S 2 / 2 0 0 3 la neige de sorte que nous profitons du travail accompli. Un coup d' œil dans le livre de cabane nous montre que person- ne encore, au cours de la saison, n' est monté au sommet de la Cima della Bon- dasca.

Quand nous nous levons, le lende- main, le ciel est encore clair mais, au mo- ment de partir, nous voilà entourés d' un épais brouillard. La trace de notre des- cente du jour précédent nous est dès lors très utile et nous n' avons plus qu' à la suivre. Lorsque nous atteignons le glacier, nous sortons du brouillard et nous pouvons alors contempler notre mon- tagne. Le soleil en train de se lever colore en rose les sommets de l' autre côté de la vallée et derrière nous s' étale une im- pressionnante mer de brouillard.

Comment savoir?

A environ 2600 mètres, nous nous en- cordons en raison des puissantes cre- vasses – que pourtant nous ne voyons pas. Le glacier semble bien innocent mais la course n' est pas entreprise souvent. En été, c' est ici un véritable labyrinthe avec des crevasses énormes et nous ne vou- lons pas prendre de risques. Plus nous montons, plus le superbe et sans cesse changeant jeu de la neige et des rochers nous enchante.

Et nous y voilà! La vue est grandiose sur la mer de brouillard recouvrant le versant italien, les sommets du Val Bre- gaglia qui, d' ici, semblent encore plus élancés, et sur tout le panorama embra- sant la moitié des Alpes, du Mont Rose à la Bernina et plus loin encore. Mais le vent est glacial et nous redescendons bientôt; de toute manière, il n' y a pas assez de place pour s' asseoir au sommet.

Par crainte des crevasses, nous redescen- dons encordés. Une descente libre serait un grand moment de la course – mais qui est en mesure de nous renseigner sur l' état du glacier? De plus, nous sommes complètement seuls.

La cabane Sciora recouverte de neige Photos: V e ronika Mey er L E S A L P E S 2 / 2 0 0 3 Retour à la civilisation Et ensuite? Manger, boire, descendre les pentes qui se suivent et dont la neige n' est pas mauvaise mais tout de même moins belle que plus haut. Peu à peu, la neige se fait plus rare. Nous passons d' une plaque de neige à l' autre en contournant les arbres jusqu' au moment où il faut enlever les skis. Encore la tête pleine d' images de cette extraordinaire course, nous parcourons à pied le long trajet qui nous sépare de Promontogno.

Au village, c' est l' auberge qui nous at- tend puis, un peu plus tard, le car postal.

Ce sont des souvenirs d' une montagne bien particulière qui nous resterons. a Ve r o n i k a M e y e r, S a i n t - G a l l ( t r a d. ) Renseignements Cartes/Topo-guides: CN 1:25 000 Feuille 1296 Sciora, 1276 Val Bregaglia, évent.

CN 1:50 000 Feuille 278 S Julierpass. Topo-guide: Eggenberger Vital, Skitou- ren Graubünden, SAC-Verlag 1999, itinéraires 76 et 788. Capanna di Sciora, 2118 m: avec le car postal vers Promontogno ( horaire 94O.81 ), 823 m. Lorsqu' il n' y a pas de neige, en voiture par la route à péage jusqu' à Laret, 1377 m. De Promontogno, dénivellation d' env. 1300 m. Ne pas suivre l' itinéraire d' été, mais monter par Clavera della Bondasca. S' il n' y a pas de danger d' avalanches, traverser horizon- talement vers l' est à la hauteur de la cabane, sinon monter encore d' environ 300 m puis redescendre. Local d' hiver ouvert offrant dix places et un fourneau à bois. Cima della Bondasca, 3289 m: le Vadrec da la Bondasca étant un glacier fortement frac- turé, la course ne peut être entreprise qu' au printemps, après un hiver avec de très abondantes chutes de neige. L' itinéraire est donné dans le topo-guide et le sommet est atteint par l' est. Course un peu difficile par bonne couverture neigeuse, mais à l' écart des sentiers battus. Equipement complet de course d' altitude nécessaire; dans tous les cas, prendre garde aux crevasses. Des- cente non pas vers la cabane, mais directe- ment par Clavera della Bondasca ( pentes jusqu' à 30° ) vers Laret. S' il y a assez de neige, suivre la route jusqu' à Promontogno. Vadrec de la Bondasca, à l' arrière le Piz Ela et le Piz Cacciabella Cima della Bondasca, 3289 m Photos: V e ronika Mey er LES ALPES 2/2003

La posta dei lettori

Leserbriefe

Courrier des lecteurs

« Des montagnes enchaînées »

Réactions de lecteurs à l' article des Alpes 11/2002

Les lettres de lecteurs reçues reflètent bien la problématique abordée dans l' article en question. D' une part, les via ferrata complètent l' infrastructure touristique ainsi que l' offre des guides et les habitants des lieux sont d' accord d' en assumer la responsabilité. D' autre part, la disparition de zones exemptes de tout aménagement engendre un certain malaise. Ci-dessous, trois extraits de lettres illustrent la grande diversité des opinions sur la question.

Feedback