Randonnée dans les Zagoria grecs. Le pays au-delà des montagnes

RANDONNÉE DANS LES ZAGORIA GRECS

livre des records. Avant de descendre, ne pas manquer une visite au monastère d' Aghia Paraskevi ( saint Vendredi ), suspendu dans les falaises depuis près de 600 ans. Pousser la porte. Franchir le petit clos où poussent l' amandier et l' olivier. Saluer le moine de faction. Visiter la chapelle. Les flammes des cierges font briller les ors, vaciller les fresques et danser les prie-Dieu. Au sortir de la chapelle, on se dirige vers la terrasse, au bord du gouffre, pour se laisser imprégner de cette puissante énergie qui monte de la profondeur du canyon. Tout au fond, entre l' émeraude des forêts, on aperçoit le lit de la rivière Voidomatis, asséché durant l' été. De tout temps, les villageois sont descendus dans les gorges pour y mener les chèvres, y cueillir des herbes aromatiques et des simples réputées pour leur grande qualité pharmaceutique. Mais le sentier bifurque à mi-pente et file vers l' ouest; en Grèce, la facilité qu' on a de manquer les bifurcations tient au balisage déficient. Et aux cartes approximatives. Nous voilà avertis.

Notre-Dame des Sources

Tout au bout des gorges, au pied du village de Vicos, se trouvent les sources pérennes de la rivière Voidomatis. Ici, le miracle de l' eau qui sourd de la roche rejoint la magie: ce n' est pas une source, mais une rivière turquoise qui

Le massif de Gamila, qui culmine au sommet de l' Astraka ( 2436 m ), est un véritable château d' eau. En été, chèvres, moutons et génisses sont conduits en troupeaux sur ses pâturages où l'on fabrique la feta, fromage de chèvre et de brebis Sur les rives de la Voidomatis, le chêne vert conteste parfois au platane le privilège de la proximité de l' eau Formations rocheuses dans les gorges de Vicos Photos: André Gir ar d

RANDONNÉE DANS LES ZAGORIA GRECS

surgit d' une grosse roche ronde et taille son lit. N' importe quelle civilisation aurait fait de cet endroit un lieu sacré; les Zagoriens ont édifié une chapelle à Notre-Dame des Sources. L' endroit incite au recueillement, à la méditation. Nous campons là pour la nuit, en compagnie de chevaux. Le lendemain, à regrets, nous quittons le lit de la rivière Voidomatis qui trace son chemin vers le Sud. Au-dessus de nous, la lame du soleil découpe l' ombre contre le massif de l' Astraka. Deux corps endormis sous une mince feuille de plastique s' ébrouent à notre passage: ce sont des Albanais, clandestins, en route vers un avenir meilleur. La Grèce, pays de migrants, est devenu un pays d' émigrés. Nous montons vers Papingo, les plus admirables villages des Zagoria de l' Ouest.

Une Grèce balkanique

Le mot Zagoria, d' origine slave, suggère un endroit situé « au-delà des montagnes ». Et les montagnes sont partout. L' Albanie est à un jet de pierre. La République de Macédoine à peine plus loin. Cette Grèce est balkanique. Ici, point de sites antiques, point de mythologie, mais une histoire forgée par la précarité et le dénuement. S' expa pour trouver du travail fut une des caractéristiques principales de la société zagorienne qui, pour conserver son autonomie et ses privilèges durant l' empire ottoman, fut contrainte de fournir en hommes les armées du Sultan. Après leur service aux armées, nombreux furent ceux qui s' installèrent dans la région même où ils avaient servi. Ils y firent du commerce, mais aucun n' oublia son pays

Photos: André Gir ar d Jeux de feuilles de platane dans les eaux limpides de la rivière Voidomatis Le pont Klidoniavista sur la rivière Voidomatis, au bout des gorges, tient son nom d' un village proche: Klidonia. Les innombrables ponts qui enjambent les rivières des Zagoria ont été construits par des donateurs privés, soucieux du développement de leur région Pont à trois arches symétriques de Kalogeriko La chapelle de Notre-Dame des Sources au fond des gorges de Vicos a été élevée aux abords des sources pérennes qui donnent vie à la rivière Voidomatis Pont proche du village de Kipis

natal. Ils aidèrent la famille restée au pays et prirent un intérêt tout particulier au développement social et économique de leur lieu d' origine. Ils construisirent des écoles. Des églises. Des monastères. Les maisons zagoriennes s' agrandirent; de cabanes de bergers, elles devinrent demeures familiales à plusieurs étages, aux décors intérieurs parfois richement influencés par le lieu d' adoption. Les portails monumentaux et les murs d' enceintes, très hauts, allégeaient la solitude anxieuse des femmes et des enfants durant l' absence des hommes. Et quand ils revenaient, c' étaient avec des caravanes de mules chargées de cadeaux, empruntant les chemins dallés, les escaliers et les ponts aux arches fines qu' ils avaient financés et qui, aujourd'hui encore, portent leur nom.

Pour trouver l' ours, c' est plus haut

En plus d' être des villages admirables, Megalo Papingo et Mikro Papingo offrent le plus beau panorama qui se puisse trouver. Villages, paysages, visages... Oui, il y a de la beauté à remplir une vie, dans ces Zagoria. Mais pour dépister l' ours brun, le lynx ou le loup, c' est un peu plus haut: il faut dépasser Mikro Papingo, grimper vers le massif de Gamila ou de l' Astraka dont les cyclopéennes tours de calcaire couronnent le canyon de Vicos à l' ouest, et la faille de la rivière Aoos vers le nord. C' est précisément là- haut que nous allons, vers Katafigi, le refuge du club alpin. Le chemin, couru par les troupeaux et leurs bergers, jalonné de fontaines, de sources et d' abreuvoirs, atteste de l' importance de l' économie montagnarde. Car si les uns

Photos: André Gir ar d Détail d' une porte avec cadenas à Dilofo. Chaque entrée d' une demeure des Zagoria est constituée d' un portique monumental et d' une lourde porte dont on doit débloquer le mécanisme avec une baguette généralement suspendue au chambranle Vue sur le centre du village de Dilofo, dans les Zagoria du centre. Les Zagoria sont constitués de 43 villages aux maisons de pierre et aux toits de lauze Monastère Panaghia Spileotissa dominant les platanes sur les rives de la Voidomatis Détail de treille et de cheminées. Mikro Papingo

cherchaient au loin du travail, les restants ne chômaient guère: les brebis à conduire à l' estive, la feta à fabriquer, les maisons à entretenir, les blés à moudre, les terrasses à cultiver, la treille à vendanger, le potager à sarcler.

Dites-moi jolie bergère...

« Periste kala? » me lance une bergère croisée dans la montée. Ne connaissant rien du grec et croyant qu' elle me demande si la balade est agréable, je réponds oui: « Kala! Kala! » La bergère me fait un sourire. J' aurais pourtant tellement de questions à lui poser. J' ai vu par endroit sur les chemins des tas de vomissures dont les noyaux disaient à l' unité près le nombre de fruits rouges engloutis par un goinfre d' animal inconnu. Est-ce une fouine ou un renard qui se conduit de la sorte? Ces fruits sont-ils comestibles? Et comment se nomment-ils? Et puis, est-ce bien vrai que 300 ours bruns rôdent dans ces parages? Mais je ne fais que sourire en disant que tout va bien. Voilà ce que c' est que d' ignorer la langue du pays. J' ai poursuivi mon chemin avec mes questions dans la tête et mon sac sur le dos. Le refuge, situé sur une ligne de crête, est en réfection. Une mule conduite par un maçon fait d' incessants aller et retour entre un tas de pierres et le chantier. Nous descen-

Place de l' église avec son clocher hexagonal. Megalo Papingo Chat sur les lauzes. Megalo Papingo Scène de ruelle à Dilofo. Dans certains villages oubliés, les seuls habitants permanents sont des personnes âgées

dons les zigzags du chemin vers une verte pâture où coule un ruisseau, montons la tente et filons, légers, vers le lac Drakolimni avant de revenir passer la nuit au camp.

Les spécialistes nomment ces hauts plateaux calcaires « pâtures subalpines ». On est à plus de 2000 mètres. Les troupeaux quittent les bergeries, conduits par des muletiers chargés de bidons de feta. Plus question de suivre un balisage, ni même un chemin: on suit une direction, orientée par la courbure des monts Tymfi. D' abord d' espaliers en espaliers sur les herbes drues, puis dans une gorge naissante où le sentier se fait plus net entre les grands chardons dorés. Une branche du chemin rejoint Tsepelovo, l' autre descend vers Vradeto, le plus haut village des Zagoria, à 1340 mètres. C' est là que nous allons. Seules deux vieilles y vivent en permanence. Une chapelle, un réservoir d' eau annoncent le village. Halte à la taverne, poumon et cœur du village. Du monde sur la terrasse, à débattre d' un problème politique ou footballistique, sujets favoris des Grecs. L' endroit est réputé pour son tchipero, un alcool blanc genre grappa, censé donner du cœur au ventre mou du promeneur qui se rend au lieu-dit Beloi, point de vue panoramique sur les gorges de Vicos, à deux kilomètres d' un petit sentier facile.

L' escalier de Vradeto

L' escalier de Vradeto ( en grec skala ), débute après une chapelle votive près de laquelle nous avons passé la nuit. C' est un colimaçon de pierre aménagé dans la falaise, avec ses beaux murs de soubassement, ses garde-fous et son dallage indestructible. Au bout de son 1,5 km et ses 1100 marches, on atteint deux petits ponts nichés au fond d' une gorge, puis le village de Kapesovo. Au bas du chemin, nous faisons halte à l' oratoire. Manière de rendre grâce et de s' attirer les bons auspices du saint local, je tente d' allumer la lampe à huile devant l' icône. Mais la mèche est trop courte et le briquet refuse d' enflammer autre chose que mes doigts. L' augure est mauvais. Abandonnant le saint pyrophobe à son ingratitude, nous filons sur la grande route jusqu' à Kapesovo. Une dame nous indique le départ du monopati – chemin – supposé rejoindre Monodendri, de l' autre côté des gorges. Mais depuis le dernier passant – berger? randonneur? clandestin alba-

naisla végétation s' est refermée et les balises se sont envolées. Le seul recours possible reste la persévérance, un zeste de flair et une lichette de chance, ingrédients dont tous les randonneurs lâchés par les dieux devraient être pourvus.

Indications utiles

Généralités: les Zagoria, composés de 43 villages, se situent dans la province de l' Epire, au nord-ouest de la Grèce continentale, à une quarantaine de kilomètres de la ville de Io´annina. C' est une région montagneuse et sauvage.

Déplacement: les petites routes des Zagoria desservent tous les villages par des détours inouïs tandis que les magnifiques chemins muletiers tracent tout droit dans les pentes. C' est clair: on va dans les Zagoria pour se déplacer à pied mais le plus simple pour s' y rendre est de posséder son propre véhicule. A défaut, on prendra un taxi ou l' autocar au départ de Io´annina.

Logement: les villages importants, tels Megalo Papingo, Mikro Papingo, Vicos, Monodendri, Vitsa, Kipi, sont tous dotés de tavernas, restaurants, chambres d' hôtes, auberges, hôtels ouverts en saison. On trouve également à se loger à Koukouli ou à Kapesovo. Il est toujours possible de dénicher une chambre chez l' habitant. Seule cabane des Zagoria, celle de l' Astraka, à 1950 m, est gérée par le Club de montagne E.O.S. de Papingo. Elle compte 50 lits et a été récemment rénovée.

Préparation du trek: les chemins sont balisés sur les portions d' itinéraires les plus fréquentées, mais ne le sont plus par la suite. Les cartes topographiques sont approximatives et il n' existe quasiment pas d' infrastructure au service du randonneur. Ne pas partir à la légère sous prétexte qu' en Grèce il fait toujours beau. En prime, la région est infestée d' ours bruns!

Cartes: les cartes topographiques Anavasi Topo 50 sont compatibles avec le GPS WGS 84 Grid. La région des Zagoria est couverte par la 3.1 très approximative et fantaisiste mais indispensable. On les trouve facilement à Monodendri et à Papingo, plus difficilement à Io´an- nina. a

Fleurs de chardon. Les gorges de Vicos bénéficient d' un microclimat favorable à la croissance d' herbes médicinales et de fleurs sauvages L' escalier de Vradeto construit vers 1650 pour relier Vradeto à Kapesovo est constitué de 1100 marches. Son parcours en colimaçon contre la paroi d' une gorge s' étire sur 1500 mètres Photos: André Girard

Montagnes et environnement

Montagne e ambiente

Berge und Umwelt

Feedback