Rareté de l’air, rareté des prises

Nouvel exploit d’Ueli Steck, à l’Everest cette fois. Performances remarquables d’autres athlètes suisses en compétitions d’escalade. Retour sur un début d’été prometteur.

Plus haut, plus vite, sans artifice

En mai dernier, le Bernois Ueli Steck1 a donné une nouvelle preuve de sa polyvalence: il a gravi l’Everest sans oxygène, à l’aller comme au retour. C’est le troisième Suisse à réaliser cet exploit après Erhard Loretan et Jean Troillet en 1986. Cette fois, il a réalisé l’ascension par la voie normale, du côté népalais: «Pour moi, l’utilisation de bouteilles d’oxygène était hors de question. Dès le début, il était clair que je voulais me trouver au sommet en conditions naturelles, sans air artificiel», a-t-il déclaré. A 35 ans, il confirme ainsi qu’il n’abandonne jamais un projet: l’année dernière, le froid l’a contraint à l’abandon à100 mètres seulement du sommet. Cette fois, c’est réussi.

En mai aussi, le Cervin a reçu la visite de Stefan Siegrist. Il ne s’agissait pas d’ascension, mais de funambulisme. L’alpiniste a tendu sur l’arête sommitale une highline pour s’y promener à 4478 mètres d’altitude.

En juin, c’est le paradis d’escalade des Dolomites qui a reçu la visite de Roger Schäli2. Avec Gian Sebre­gondi, un jeune talent de l’équipe d’expédition du CAS, il a escaladé en un jour la voie Zauberlehrling (7c, 500 m) ouverte voici 22 ans par Christoph Hainz.

Escalade extrême

Dans les gorges du Verdon, Nina Caprez3est venue à bout de quelques voies de grande difficulté: Graphique (8a) en un éclair, Les braves gens (8b) à la deuxième tentative et pour finir Dame Cookie (8a+, 180 m).

En mai, Nicola Vonarburg a escaladé un 8c dans le secteur «Nivo» à Chironico. Il propose de la nommer K*19, mais il n’est pas certain d’en être le premier ouvreur. Par contre, c’est bien lui qui a créé à la mi-mai Il parasitto arcuatore (8b+) à Valbrona, en Italie. A 38 ans!

Le Suisse d’adoption Pirmin Bertle4 a prouvé à fin mars que même un jeune père insomniaque pouvait réaliser des performances de pointe en escalade sportive: en quelques heures, il a réalisé à Charmey deux premières qu’il a cotées 9a: Chromosom X et Chromosom Y.

Défis sur blocs

On signale aussi quelques exploits en escalade de bloc: en mai, Ronny Birchler5 a réussi Double Infraction (Fb 8a+) à Murgtal, puis Second Life (Fb 8a+) à Chironico.

Le jeune Benjamin Blaser6 (22 ans) a maîtrisé en mai Creatures of Comfort (Fb 8b) à Vernayaz, puis Namaste (Fb 8a+) à Västervik (Suède). En juin, il est venu à bout d’un autre 8a+ au col du Grimsel.

Au début juillet, c’est Stefan Schibli7 qui, à 41 ans, a vaincu Rammelstein (Fb 8a+) au bloc de Knonau.

David von Allmen, d’Igis, s’est illus-tré au Magic Wood. Il y a escaladé en avril Sofa Surfer (Fb 8a+), puis en mai Body Count (Fb 8a+), The left hand of darkness (Fb 8a+) et, pour couronner le tout, Samurai Tango (Fb 8a) en première.

Fabian Herger, de Wassen, s’est oc-troyé en juin son bloc le plus difficile avec Dulcifer sit down (Fb 8a+ ou 8b).

Nouveaux champions suisses

Les Championnats suisses de bloc 2012 ont livré leurs résultats le 9 juin à Grindelwald: le titre de championne suisse est revenu à Petra Klingler8 (20 ans)de Bonstetten, qui a pris le meilleur sur l’excellente Rebekka Stotz (20 ans) d’Urdorf. La troisième place est revenue à Nadja Pfister (19 ans) de Spiegel.

Chez les hommes, c’est un jeu de chaises musicales qui a présidé à l’attribution des places. Le nouveau champion suisse est Kevin Hemund9(28 ans)de Bienne, alors que le vainqueur de l’année passée Remo Sommer (25 ans) de Zurich a pris ladeuxième place et Benjamin Blaser (22 ans) de Ried la troisième.

Dans la catégorie féminine U18, la victoire est revenue à Theodora Heubrandner10 (16 ans) de Céligny, devant Lisa Binggeli (16 ans) de Steffisburg et Rebekka Walther (19 ans) d’Oberthal. Chez les garçons U18, c’estMarco Müller11 (16 ans)de Küssnacht qui l’a emporté sur Sandro Pfister (18 ans) de Spiegel, suivi de Moritz Waldleben (15 ans) d’Udligenswil.

Feedback