Redonner vie aux fantômes alpins

Réhabiliter le patrimoine architectural oublié de nos montagnes. De jeunes architectes romands en ont fait le pari dans le cadre de leur travail de master à l’EPFL. Yannick Guillermin et Sacha Rey ont ainsi imaginé la transformation de l’ancienne station supérieure du téléphérique zermattois du Furggen, en banque de graines florales alpines. Ils travaillent actuellement sur la réalisation d’une appli permettant de recenser ces «fantômes» de nos montagnes. Plus de détails sur le site actu.epfl.ch/news/rehabiliter-les-stations-

alpines-en-memoire-du-pas/

Feedback